Comportements dans le réel et le virtuel

Au départ, quand je me suis décidé à tenter de faire des rencontres en passant par des sites spécialisés, je m’étais donné pour ambition de ne communiquer qu’avec une seule fille à la fois. Cela me semblait plus convenable pour elle et pour moi surtout dans la mesure où il y a toujours une forme implicite de séduction dans les mails que nous nous échangeons. Je n’ai jamais cherché à « tirer un coup » et j’ai toujours eu l’intention de me comporter dans le virtuel comme dans le réèl : dans ce dernier, je ne vais pas au ciné et je ne bois pas un verre avec 15 filles différentes dans une même semaine sous pretexte que je fais augmenter mes chances de « conclure » ! Je ne vois donc pas pourquoi je me permettrais cela avec le web.

Mais internet, ça n’est pas et ça ne sera jamais la réalité ! Ce fait qu’internet soit une sorte de deuxième monde travestit les individus. Il ne les dénature pas mais les transforme. Cette modification autorise des affinités sincères entre des individus qui ne se considèreraient pas de la même façon dans le monde réèl. Je vois pour cela deux raisons principales :

Tout d’abord, l’abstraction faite sur internet de son apparence physique, du son de sa voix et de son rythme, de sa culture, de son age dans l’échange avec l’autre fait que l’on ne peut plus juger sur ces seules caractéristiques. L’apparence globale de l’un ne peut plus qu’être fantasmée par l’autre. Il y a d’ailleurs fort à parier que la plupart d’entre nous qui aimons nous exprimer sur les chats ne nous soyons pas au moins une fois retrouvés à discuter d’égal à égal avec un enfant de moins de 15 ans dont nous ignorions l’age réèl ! Un enfant envers lequel notre atttude aurait été toute autre dans la vie réèlle.

Enfin, l’anonymat qu’insuffle le web à ses surfeurs change aussi radicalement leur comportement. Et cela en bien comme en mal. En bien lorsqu’il libère les uns par exemple de la timidité ou d’une apparence physique ingrate et leur permet de pouvoir s’affirmer dans le virtuel plus facilement que dans leur vie quotidienne. En mal quand les autres, se sentant libérés de toute civilité, peuvent donner libre cours à leur amoralité et suivre leurs pulsions primaires. Libérés des contraintes imposées par la civilisation, ils dévoilent devant nos yeux sans plus de pudeur leur égoïsme et leur dédain de l’autre. On peut citer cette majorité de mâles assujettis à leurs pulsions, réduisant les femmes à un objet sexuel et se comportant vis à vis de lui (l’objet) sans plus de considérations.

Ainsi, on peut considérer que les gens que nous rencontrons sur internet diffèrent en partie (plus ou moins grande) de ce qu’ils sont dans la réalité. Ajouté à cela le fait que le temps internet n’est pas non plus celui du réèl (on considère à l’échelle du site web qu’un mois sur internet correspond à une année dans la vie réèlle) et on se rend vite compte que les bonnes règles de notre vie quotidienne ont sérieusement à être remodelées si l’on veut réussir le passage sur la toile.

J’en arrive à la conclusion que si je me tiens à ne communiquer qu’avec une seule fille à la fois, j’obtiendrai peut-être un premier résultat dans une trentaine d’années… Il faut donc que je passe à la vitesse supérieure.
CQFD. 😉

5 réponses sur “Comportements dans le réel et le virtuel”

  1. Mais ce qui reste dans tout ce désordre n’est-ce pas l’authenticité de chacun? C’est dans l’action de rester vrai que nous avancerons et dépasserons les limites de la fiction…
    Et tu peux parler à toutes les filles du monde tant que tu les baisent pas toutes à la fois!:)

  2. Archiguy : ma grande hantise, c’est de ne plus savoir moi-même quelle fille me parle et d’en être rendu à chercher dans mon historique ! 😯

    Etolane : Et reconnaissons que je suis privilégié par rapport aux filles : je ne pense pas trop m’avancer en disant qu’il y a (énormément) plus de filles honnêtes que de mecs sur le web. Ces derniers ayant pour motivation principale de tout faire pour se décharger… de leurs pulsions.

  3. c assez marrant ce site mec , je devrai m »y mettre , je suis actuellement dans la meme situation que toa , moa j’ai 20 ans , et je cherche aussi , sauf que pour moa l’outil internet n’est pas une finalité, je suis a peu pres persuadé que les demoiselles qui sont de longue sur le net , les troas ont les meme pb que moa , qui me pousse a ne pas sortir et draguer une fille normalement dans la rue.
    J’utilise le chat , c cool , mais c juste pour patienter.
    Tu as raison sur ton petit texte , j’ai actuellement une relation internet avec une demoiselle a paris , c vraiment bizzare on a une relation de couple , on se voa tous lesjours , on se parle tousles jours , mais arghh , c que du virtuel , ne l’ayant jammais vu je me dis que ptet on se serait meme pas parler.
    Enfin la question qui m’angoisse le plus quel avenir pour ces petites relations surle net, tomber dans l’oubli ?…

  4. Waouh! Merci pour l’intelligence.

    Je ne suis qu’au début de ton blog mais j’ai le sentiment que celui si sera au final beaucoup plus une sorte de roman initiatique qu’une véritable quête de l’amour.

    Rien est a jeter, tout est essentiel pour l’instant, merci d’avoir eu l’idée de partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.