Encore_une_lectrice (1) – Suspicion

S’il existe un inconvénient majeur au fait d’être un blogueur qui raconte ses péripéties sur les sites de rencontres, c’est bien celui de susciter le désir d’y être démasqué. Un désir en bien (« Oh mon dieu, je veux trouver Anadema sur Meetic, je suis folle de sa sensibilité, de son humour, de touuuut… ») comme en mal (« Je suis sûr que je peux le trouver cet espèce de crétin pour me foutre de sa gueule ! ») mais dans tous les cas bien embarrassant pour qui cherche la discrétion et le naturel de la rencontre virtuelle pour en relater les étapes dans un journal en ligne.

En quelques années de blog, en 190 posts et au milieu de plus de 5000 commentaires, j’ai fini par accumuler sur moi volontairement ou non un nombre incalculable d’indices permettant à quelqu’un d’un tant soit peu motivé de me retrouver sur Meetic. Du coup, les contacts via Meetic de lecteurs ou lectrices se sont lentement (mais sûrement) faits de plus en plus fréquents avec le temps. C’en est arrivé à un tel point que l’année dernière, je soupçonnais toute meetic-girl me contactant d’être potentiellement un(e) lecteur(rice) embusqué(e). On en devient d’emblée moins cordial, plus soupçonneux, on rechigne à lâcher des informations personnelles, on hésite à s’investir, bref, on ne joue plus le jeu normal de la rencontre en plus de devenir limite paranoïaque.

Après être devenu expert en affinités virtuelles, je suis donc devenu expert en débusquage de lectrices : je me suis fait une « liste noire » de plus de 300 profils en relevant systématiquement le nom de toute meetic-girl s’aventurant à visiter une fiche-leurre totalement vide et je suis devenu particulièrement attentif à tout comportement ou profil « suspect ». Ca pourrait paraître excessif sauf que cela m’a évité à de nombreuses reprises de mauvaises surprises, tout le monde ne jouant pas le jeu d’annoncer immédiatement la couleur.

A la fin de l’année 2006, je n’avais plus d’abonnement depuis longtemps, je n’allais plus guère voir ma fiche mais malgré tout, quelques mails non-lus se sont accumulés dans ma boîte, notamment de la part d’une acharnée ayant trouvé la patience de m’envoyer quatre messages :

Encore_une_lea ? Encore une lectrice, plutôt ! Voilà l’exemple même de truc impossible sur Meetic, côté garçon : susciter avec sa fiche un tel intérêt qu’une meetic-girl s’acharne à vous écrire quatre mails sur plus d’un mois d’intervalle et sans que vous ne les lisiez jamais (je rappelle que les abonnés de Meetic savent précisément quand on a lu leurs mails). A moins d’être tombé sur une psychotique dangereuse, sur sa femme qui nous teste ou d’avoir déclaré plus de 100.000 Euros de revenus annuels, c’est une situation hautement improbable.

Malgré tout, même repérée à vingt kilomètres, cette Léa a le mérite d’exciter la curiosité en même temps que l’égo. Etant friand de toutes sortes de délires, je ne peux qu’être amusé par le côté décalé de l’objet de ses mails. Franchement : même moche, vieille ou grosse, je me sens d’emblée le devoir de lui répondre, ne serait-ce que pour saluer son effort et sa démarche pour le moins attendrissante. C’est trop rare pour ne pas être encouragé. Je décide donc d’utiliser Meetic-Minute (ça existait encore à l’époque) pour ouvrir mes mails. J’appelle le numéro surtaxé, je rentre mon code, j’ouvre en quatrième vitesse l’ensemble des mails non lus et je raccroche : 2.62€ et désormais tout mon temps pour découvrir mes nouveaux messages…

 
La suite : « Encore_une_lectrice (2) – Pièces à conviction 1 »

L’histoire parallèle : « Léa’s Story (1) – Projections et autres complications »

La suite subsidiaire : « 6 mails en plus pour le prix d’un café (1) »

12 réponses sur “Encore_une_lectrice (1) – Suspicion”

  1. 6 mois pour ces quelques lignes ??

    J’espère que tu as vécu une passion torride avec cette Léa (au minimum hein !!) et qu’elle est toujours d’actualité 🙂

    La suite dans :
    – 1 semaine
    – 1 mois
    – 1 an
    – à la st-glinglin

    Cocher la réponse qui convient.

  2. Salut Anadema,
    Ca fait plaisir de te retrouver. Je me demandais, comme beaucoup j’imagine, si tu étais toujours de ce monde.
    Ce qui est amusant c’est que cette nana va lire ici sa propre histoire…
    Ne nous fais pas languir trop longtemps.
    A bientôt,
    Abel

  3. Bon début ! Toujours le don pour nous accrocher et nous titiller. Bien que tes histoires me manquaient j’avoue que stupidement, je te souhaitais d’être trop pris par une belle histoire pour bloguer…

    A bientôt la suite, bientôt pouvant être dans plusieurs mois, je sais.. 🙂

  4. Sincèrement Anadema,

    Ca va faire un an que je te lis et petit à petit et au vu de ton âge galopant, je me dis que tu cherches ce qui n’existe pas et que le bonheur n’est pas là où tu crois qu’il peut se trouver. D’autre part, tu exiges tellement des filles, qu’il te faudrait une « Monique » ( cf le film du même nom ) conceptualisée à la demande pour tes beaux yeux. Pour ma part, j’ai utilisé Meetic pendant un temps comme tremplin pour surmonter une rupture après une très longue relation, mais me suis vide rendu compte de la vacuité que cela présentait dans le sens où l’ouverture sociale n’est pas travaillée et ou notre peur du rejet n’est pas combattue. J’ai donc découvert la communauté des pickup-artists et me suis mis à leur philosophie. Et je dois dire que ma vie a radicalement changée. Maintenant: je vois une jolie fille dans le métro, je l’aborde sans complexe, sans détours et sans peurs et 15 minutes plus tard je repars avec son numéro, à tous les coups. C’est aussi simple que ça. Et au moins la « magie de la rencontre » est bien réelle. Je te conseille, si tu es bon en anglais, de commencer avec l’ouvrage « The Game » de Neil Strauss ( journaliste au NY Times ) histoire que tu comprennes un peu le principe et y adhère peut-être qui sait. Bon courage ( il serait quand même temps de trouver la bonne non? 🙂 )

  5. Bonjour à tous et merci pour vos commentaires en ce mois d’août ! Je n’ai pas l’intention de fermer ce blog, mais de revenir y écrire plus régulièrement. Reste à savoir si je tiendrai mes engagements !

    Aurélie > « Quelques lignes » ?!! Mais je fais ce que je peux !! Et pas de glinglin, la suite la semaine prochaine. 🙂

    Abel > Te revoilà également, ça fait plaisir ! Je suis toujours vivant mais plus irrégulier sur ce blog (sans vouloir faire dans l’euphémisme). A bientôt.

    Michèle > Merci ! Quoi qu’il en soit, trouver un peu de temps pour écrire, ça ne me semble pas si impossible. Reste que j’aime bien essayer de varier le style et j’avoue que l’inspiration manque parfois.

    pippi hynelan > Mon âge galope mais je veille à bien tenir les rennes. Mon but dans la vie ne se résumant pas à fonder un foyer, je suppose que ça joue dans ma quasi absence d’inquiétude. A chacun de voir s’il faut appeler ça de l’inconscience. Je ne sais pas quelle idée tu peux te faire de mon exigence, mais elle est probablement moins terrible que tu ne crois. Bravo pour les abordages sauvages dans le métro (ton choix ne s’est pas arrêté non plus à ce que je vois, mais tu as quel âge ?), et merci pour la référence des « pickup-artists » que je ne connaissais pas. Quant à lire un livre en anglais, impossible pour moi. Les seuls films que je peux regarder en VO sans sous-titres sont les films d’Harold Lloyd si tu vois ce que je veux dire…

  6. Par pitié Anadema, ne rentre jamais dans la catégorie des dragueurs professionnels qui font de l’abordage à la chaîne dans le métro ou dans la rue (une jolie fille est forcément à prendre), avec une « phrase d’approche » préparée à l’avance, un argumentaire peaufiné, une stratégie commerciale, et finalement beaucoup de mépris. Chez Souris Blonde, ça s’appelle un « dragueur à la noix ».

  7. Vite vite la suite …………!!!
    Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai l’impression que cette fois, c’est La bonne, enfin… tu nous diras ça ;-).
    ¨^_^¨

  8. je viens de découvrir ce bloc et jai dévoré différents articles, y découvrant le reflet de mes propres galères jespère que la suite est pour bientôt..

  9. Une si longue absence pour au final nous conter tes troubles comportementaux en éveil suite à la reception impromptue de msg sur ta fiche meetic alors qu’elle aussi est à priori laissée à l’abandon.

    Ce n’est pas le retour d’experience que j’attendais après une si longue absence mais c’est tjs bon à prendre de savoir que les affres de la célébrité touche aussi désormais les blogueurs 🙂
    Alors la chasse à l’anadema t’elle fait des victimes et autres dommages collatérals ???

    Sinon aura t’on la chance d’avoir un explicatif plus étoffé que l’absence d’envie d’écrire et/ou de communiquer sur ton absence de faconde sur le site ?
    Et cette Léa mentionnée en commentaire ? as t’elle fait de toi un jedi ou pas 😉
    C marrant tes 2 derniers posts car je m’étais dit cela se trouve son absence de publication sur son site est probablement du au fait qu’il a trouvé sa moitié dans le (vaste?) giron de ses lectrices assidues et qu’il court des jours heureux avec et laisse les autres lectrices (et lecteurs) dans l’expectative..
    Au fait pour la lecture de tes mails tu peux passer par la version chinoise du site ( Le détail des explicatifs et astuces sont sur : http://www.bloggia.fr/index.php/2007/02/19/327-meetic-enfin-payant-pour-tout-le-monde?cos=1 ) tu t’éviteras les douleureux appels surtaxés.
    A bon entendeur…

  10. Quelle surprise de revoir un post sur ce blog!! 🙂 J’admets que je m’étais désintéressé de ton blog depuis le temps que tu ne postais plus sur tes aventures meeticiennes mais là je vois que c’est reparti. J’ai râté le nouveau départ du train mais depuis le nombre d’années que je suis ton blog je pense qu’on ne m’en tiendra pas rigueur. Alors ça donne quoi cette nouvelle vie?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.