Une juive athée (3) – Le mot de la fin

Régulièrement connecté sur Meetic, il m’est très souvent arrivé de retomber sur la fiche de Y. parce qu’elle était en ligne en train de chatter. Un soir très tard (cela faisait une quinzaine de jour qu’elle avait coupé contact avec moi), je me décide à l’aborder sur le tchat pour tenter de comprendre pourquoi elle s’est comporté comme elle l’a fait avec moi.

Miracle, elle me répond mais m’annonce qu’elle est au téléphone. Je ne sais pas si c’est une ruse pour fuir en douce (à force d’être déçu par les autres, on finit par s’attendre à tout). Au bout d’une petite heure, la voilà qui revient :

Ses explications sont claires et sincères mais pourquoi ne lui est-il jamais venu à l’idée de me dire ne serait-ce que poliment au revoir avant de me supprimer de sa liste de contact et de m’ignorer froidement sur le tchat de Meetic comme sur le mail… ?

A force de ne rencontrer que des gens qui ont peu d’égards pour les autres et qui plaident l’irresponsabilité sur un Internet où tout serait permis, j’en viens parfois à me demander si je ne devrais pas faire comme tout le monde et « me permettre un peu plus de liberté que dans le monde réel » puisque tout le monde semble trouver ça normal. Lancer des « je suis content d’avoir fait ta connaissance » avant de plonger des filles dans ma liste noire. Leur envoyer des photos en les rassurant sur mon physique pour les séduire avant de les ignorer définitivement. Les laisser évoquer avec moi toutes les jolies choses que nous pourrions partager autour d’un verre avant de les zapper en prétextant que « oui mais tu sais, sur Internet, c’est différent… » au cas où elles auraient encore le courage de venir me témoigner leur amertume.

132 réponses sur “Une juive athée (3) – Le mot de la fin”

  1. Les sites tels que Meetic m’ont appris une chose: La connerie, la beauferie et l’inculture sont également répartis entre hommes et femmes.. Oui oui je sais, je donne l’air de tomber de la dernière pluie.. Bref, j’ai fait comme toi plusieurs fois face à cette situation et vraiment il n’y a rien à gagner à demander des explications.. Strictement rien.. Il faut accepter que certaines filles, si belles soient-elles, sont connes et que l’on n’y changera rien.. Mais le plus dur face à ça est certainement de faire abstraction, de ne pas laisser de prise à ces choses négatives..

  2. Bux, penses tu vraiment que c’est un probleme de connerie des filles ? Moi, je pense qu’elle a le droit de pas etre interessee par Anadema et c’est pas parce qu’il a cristallisé tous ses espoirs sur elle et qu’il est decu qu’il doit en faire tout cet etalage amer !
    Je suppose qu’Anadema a parle a des dizaines de filles, il a du lui arriver d’etre aborde par certaines et comme elles etaient trop grosses ou croyantes il ne leur a pas repondu ! Alors il faut arreter d’exagerer maintenant ! Elle n’a quand meme pas commis un crime ! Un peu plus de legerete ne ferait pas de mal a Anadema ! Comme quoi il ne suffit pas d’avoir des kilos en trop pour etre lourd !

  3. Intransigeant.

    Je ne suis pas une nana, mais si j’en etais une je pense qu’une discussion ou le type en face parait aussi intransigeant qu’Anadema me ferait partir en courant, quelles que soient ses raisons…

    Nobody is perfect, si on commence à chercher des poux dans la tête des gens des que leur comportement s’ecarte un peu de notre ideal de perfection ça devient difficile de se faire des amis, alors pour les rencontres…

    Evidement il ne faut pas se laisser marcher dessus, mais pourquoi chercher systematiquement à prouver que tu as raison, qu’elle a tort, et qu’elle aurait pas du faire ceci ou cela, bref…

    A ta place j’essaierai d’etre un peu plus cool, tout bêtement.

  4. > intransigeant

    dur, autoritaire, incompréhensif, intolérant, fanatique, intraitable, impitoyable, inébranlable, irréductible, radical, raide, rigide, rigoureux, sévère, strict, austère, guindé, inflexible,implacable, rigoriste, inexorable, froid, monacal, rébarbatif, pas commode, exigeant, draconien, sectaire, dogmatique.

  5. Anadéma est peut etre tout ça mais je trouve ça beau qu’il ait encore ces sentiments là. Au moins, il montre un intérêt et un certain respect des personnes.

  6. Ca va faire bientot deux ans que je lis ce blog (et les archives), je crois pouvoir le dire: je suis LA fille qu’il te faut. J’ai tout observe, tout analyse; ca correspond parfaitement. Tous les criteres, les defauts et les qualites.
    Contre une modeste contribution financiere de ta part (on n’a rien sans rien), je pense pouvoir faire de mon mieux pour correspondre a ta fille formidable 24/24h (cad me controler quand je sens que je m’eloigne de ton modele parfait.)
    Mail moi.

  7. je pense que tu prends les choses trop à coeur…n’oublie pas que les gens que tu as sur meetic sont des humains et que le respect ne fait pas forcément parti de leurs attributions. Une partie de scrabble pour te détendre ?

  8. Caro> Connerie, dédain, ignorance, appelles-ça comme tu voudras .. Ca n’a rien à voir avec Anadema : il s’agit simplement de femmmes qui ont besoin d’être admirées, que l’on fasse attention à elles, pour combler le vide de leur
    existence .. Après, dès qu’elles ont trouvé un autre jouet pour se distraire, *pouf* disparition.. Eh bien il s’agit simplement d’apprendre à éviter ce genre d’empoisonneuse de l’existence. Les circonstances font qu’à mon avis, Meetic est un nid pour ce genre de créatures..

  9. Tu t’épuises Anadema. Tu devrais changer de thème et donc de site, je te propose :
    « A la recherche d’une voiture formidable » sur autoplus.com
    « A la recherche d’une cuisine fonctionnelle » sur hygiena.com
    « A la recherche d’un compagnon pour la vie » sur chaton_tout_mimi.com

    La vie n’est pas un long fleuve tranquille.

  10. Bux>Tu es aigri toi aussi apparemment ! Rassure toi les filles aussi sont decues par le comportement de certains hommes sur Meetic…il faut savoir relativiser ! ou alors se contenter des rencontres faites dans la vie reelle !

  11. Caro> Non je t’assure que je plains ces filles plus qu’autre chose.. J’en connais autour de moi et je pense qu’elles trouveront une certaine stabilité avec beaucoup de mal ! Constater ces comportements permet justement de s’en écarter, de relativiser également, et de le reconnaitre avant d’être englué dans ce genre d’échanges.. Dans les discussions en chat il est hélas BEAUCOUP plus difficile de distinguer les intentions que dans un conversation en face à face.. Alors oui, j’ai été aigri par ça, mais j’y travaille pour ne plus y retomber :o)

  12. Il me semble que ce genre de comportement – à savoir, jouer un petit peu avec les sentiments de l’autre et se rétracter brusquement – n’est pas le propre d’Internet, ni celui des femmes. Les gens – garcons et filles – agissent de même « en chair et en os ». Il y a des jeunes femmes qui acceptent des invitations à diner, des fleurs, des cadeaux, sans avoir le moins du monde l’intention d’aller plus loin. Et il existe nombre d’hommes qui prennent la peine de séduire pour une seule nuit, et s’envolent au petit matin en ayant laissant entrevoir le grand amour. Je ne dis pas que c’est une attitude morale et honnête. Mais est-ce que quelqu’un ici pense que nous vivons dans un merveilleux monde parfait, où il ne se passe rien de pire que d’évincer Anadema d’une liste MSN? Bref… mais pourquoi tant d’étonnement indigné Anadema?

  13. Je pense que ce sont là les écueils liés à la rencontre virtuelle. Ça fait partite des règles débiles certes mais tacites de cet univers. Se faire virer de sa liste MSN ça revient dans la vraie vie à prendre un verre avec cette fille, discuter avec elle, et terminer en se disant « BAH, c’était cool, on se rappelle » et ne pas se faire rappeler voilà tout alors qu’on a passé un bon moment avec elle. Ça arrive tous les jours, et on l’a tous fait et c’est pas un drame en soi, bien que ça puisse être désagréable pour qui croit revoir l’autre.

    Tu n’imaginais pas qu’elle allait t’envoyer un email en t’exposant ses arguments du pourquoi du comment elle t’a trouvé cool et sympa et que maintenant elle va te virer de ses contacts MSN (d’ailleurs on dit bien « contacts » MSN on dit pas ami, pote, copain etc…)

    Anadema tu deviens hyper sensible, car moi je me suis pris bien pire comme claque virtuelle (par exemple découvrir qu’une fille avec qui je discutais depuis des mois m’avait menti sur toutes la ligne y compris sur son prénom, âge etc… !!! En même temps faut être débile comme moi pour discuter pendant des mois avec quelqu’un sans que rien ne se passe j’avoue…) je pense qu’il n’y’a pas de règle à édicter sur tout ça, mais le prisme de l’internet cristalise et déforme les relations humaines.

    Bon courage quand même parce que là j’avoue tu collectionnes les déconvenues.

  14. Anadema :

    Sans vouloir prêcher pour ma paroisse… enfin si quand même (désolée de m’éterniser, mais le thème de ce post, finalement, me concerne encore…)

    J’ai à mon actif
    – deux mails de ta part (je parle de Meetic bien sûr)
    – un mail de ma part à ton intention
    – un chat msn de 90 minutes seulement
    – et enfin un « continuons la conversation plus tard » énoncé par mes soins

    Pas de photo supplémentaire, pas de proposition de verre, rien de tout ça. Pourtant, tu es aussi amer envers ma réaction qu’envers celle de Y…

    Cela étant dit, je retrouve cette sensation d’impunité dans le discours de Y. Lorsqu’elle dit « je voulais éviter une situation pas agréable », j’imagine que ça te donne la chair de poule d’écoeurement… Mais je ne peux pas m’empêcher de penser aux deux fois où j’ai rencontré un meetic boy et où on s’est plus ou moins « déplus » de façon réciproque : personne n’a cherché à recontacter l’autre, et la rutpure de contact s’est fait naturellement. Est-ce que ça ne t’est vraiment jamais arrivé ? Evidemment, quand la réciprocité n’est pas au rendez-vous, c’est moins drôle, certes…

    J’ajouterai encore une chose : de façon générale, j’ai l’impression que tu prends les choses plus à coeur que n’importe quel/le utilisateur/trice de Meetic… et que l’idéalisation que tu proscris n’est pas si loin de toi lorsque tu t’emballes pour la fiche d’une enseignante ou d’une juive athée (je m’aventure peut-être, mais tant pis, je tente). Du coup, la personne d’en face n’imagine pas t’irriter ou te faire autant de mal en t’ignorant, parce qu’elle n’est pas dans le même état d’esprit que toi.

    Si « faire comme tout le monde » peut signifier moins s’emballer pour 1 fiche, 1 mail, 1 chat msn, alors est-ce une si mauvaise idée ?

  15. Hé bien malheureusement je me fais les mêmes réflexions, mais pas seulement par rapport aux rencontres par internet mais dans la vie de tous les jours : est-ce trop demander un minimum de franchise, de courage, d’éviter de jouer avec les sentiments, de faire « les mort(e)s » plutôt que de se dire les choses clairement ?

    Parfois j’en viens à me remettre en question et à me demander si ce n’est pas moi qui suis trop bourrée de principes tellement je trouve que le manque de respect prend une trop grande place dans les relations humaines…

  16. Comme les autres posts je trouve que tu prends bien les choses à coeur : 2 chats MSN, ce n’est pas non plus une déclaration d’amour. Je pense aussi qu’il faut se blinder aux « j’ai été content de faire ta rencontre », ou autres « calins virtuels » etc. Car faire ça sur un chat, ca ne coûte rien, écrire ces petits mots sur un ordinateur pour envoyer ça à quelqu’un que finalement on ne connait pas du tout, c’est un peu comme faire des promesses électorales pour un homme politique… Et si ca coûte rien, ca n’engage à rien, en tous cas c’est comme ça dans la tête des gens. Plus on deshumanisera l’être humain pour faciliter la rencontre, moins les mots échangés et bonnes intentions réciproques auront de poids.

    Moralité : à moins qu’une fille te déclare une amour véritable, une passion intense et éternelle : ne t’emballe pas et évoque intérieurement la thèse qu’elle ait écrit ça un peu vite.

    Schuss…

    PS : c’est pas parce que je donne des leçons que ca m’amuserait de vivre ça non plus.

  17. C’est quand meme marrant de lire les commentaires, en majorité on note que les filles trouvent ca « normal » de rien dire et prendre la fuite.

    Grosso modo sur le net on peut dire et faire ce qu’on veut vu qu’on est anonyme et cachée derriere un écran c’est ca ? Hein les filles ?

    La franchise et la sincérité est tres rare de nos jours … Rien ne vaut une simple phrase negative plutot que de jouer a l’hypocrite, meme si sur le coup ca pique un peu au moins la situation est nette et precise.

  18. Pour resituer le contexte pour ceux qui suivent : le 20 oct, date de ce tchat, c’est 15 jours après la mésaventure « juive + enseignante », 1 mois après l’histoire de la provinciale de 29 ans et des poussières et le lendemain du sale coup de la femme de 37 ans complètement dingue qui m’a fait tourné en bourrique pendant des semaines. Ma confiance en les autres me perdra !

    J’ai tout à fait conscience de ne pas avoir les mêmes valeurs que tout le monde : ce qui me paraît normal choque certains et inversement. C’est assez curieux, d’ailleurs. Et ce qu’on peut lire dans ces commentaires me le confirme : ce que j’appelle du mépris, beaucoup trouvent que c’est la normalité.

    Pour ma part, j’essaie toujours d’avoir de la considération pour les filles avec lesquelles je parle et il ne me viendrait pas à l’idée, après avoir partagé des moments virtuels sympas avec une demoiselle, de ne plus lui répondre lorsqu’elle chercherait à me contacter, de faire comme si je ne l’entendais pas… Beaucoup trouvent ça normal, moi je trouve ça horrible. C’est ma vision du monde et je vais la garder.

    Mais comme je ne suis pas plus un enfant de choeur que vous (et j’assume ma perversité héhé), je me demande si ça ne pourrait pas être amusant pour ce blog de faire souffrir une fille juste pour voir quelle pourrait être sa réaction, s’il y en a une. Disons, « faire souffrir » selon mon échelle de valeur, hein, mais ça ne sera que des peanuts selon celle de la majorité qui s’est exprimée ici. Genre passer sur MSN, lui dire des choses gentilles, que j’ai beaucoup apprécié de parler avec elle, lui dire à bientôt j’espère, etc. Et hop, je la vire et je l’ignore. Bien entendu, il faut qu’elle vienne rouspéter sur Meetic en m’y voyant connecté. Si elle se morfond en silence, je ne pourrai pas vous en faire profiter dans un post ! Je garde ça comme idée d’expérience à réaliser.

    C. > Non, je n’étais pas tombé amoureux de toi, ne t’inquiète pas. Tu fais juste partie d’une longue liste de personnes décevantes (désolé) qui est là pour me rappeler qu’en effet, il ne faut pas prendre les choses trop à coeur. Entre les surprises et les disparitions que je vis et que je lis (dans le monde des blogs), je suis bien forcé de reconnaître que tu as raison sur toute la ligne. 1 point pour toi, K.O. pour moi. La prochaine fois que je lirai sur une fiche « écrivez-moi un mail que vous aurez sué sang et eau », j’écrirai un simple « tu crois vraiment que j’ai que ça à faire dans ma vie ? », ce qui me permettra de gagner du temps et de l’énergie. Merci C. pour cette belle leçon de philosophie.

    pHiLoGrApH > Chronologiquement parlant, le petit débat sur le « juif » a eu lieu un mois après la fin réelle de cette histoire ! Donc on ne pourra pas dire que ma curiosité intellectuelle n’est pas dénuée de tout intérêt personnel ! 😀

    flo > Merci !

    bux > Tu as raison, ça ne sert à rien. Mais tu connais la tentation : à force de voir quelqu’un en ligne, on finit par être tenté !

    Max > Tu veux un seau pour vomir ? (le mien est plein).

  19. je comprends ton attitude, ton amertume !
    mais je suis comme toi je ne comprends que sur le net cela ne soit pas pareil que dnas la réalité je déteste le mépris, et encore plus le mensonge, j’ai gouté au deux sur meetic… je pense que sur le net les gens s’autorisent simplement à etre ce qu’ils sont vraiment ils n’ont pas peur de ce que l’on peut penser d’eux puisqu’on ne les connais, donc ils peuvent etre vraiment eux meme il n’y aura aucune conséquence à leurs actes, pas de quand dira-t-on…
    les gens se revelent sur le net, dis toi qu’au moins tu decouvres desuite leur vrai personnalité, tu evites celles qui n’en valent pas la peine… en tous cas c’est ce que je finis par me dire.
    Les gens sont ce qu’ils sont, on est obligé de faire avec, il faut se dire qu’un jour la roue tourne et se sera à leur tout de subir ce genre de choses peut etre comprendront ils, je l’espere…
    ne desespere pas en tous cas tu as l’air d’etre qqun de bien.
    kisss*Laura

  20. et oui la dure réalité de la meetic life!!! pourquoi s’embarasser sur la toile de principes de politesse et de respect que l’on clame par ailleurs haut et fort dans la vraie vie??? ça aussi tout comme toi c une attitude que je n’ai jamais comprise! ceci dit, zen prends tout ça avec bcp de recul, good luck to you, kisses, maylis

  21. Etant un adepte des jeux en ligne, je pense également qu’Internet permet, grâce à la fameuse « protection de l’écran », de libérer sa vraie personnalité.

    C’est sûr que ça fait moins peur de manquer de respect à un inconnu qui habite des dizaines ou des centaines de kilomètres, qu’à quelqu’un qui est devant vous et pourrait volontiers vous « coller une mandale » (dixit un ami)…

    Mais comme dit Laura, au moins ça permet de faire plus facilement le tri… et de constater à quel point l’écrasante majorité des gens n’a absolument aucune empathie.

  22. Un jour ou plutôt une semaine j’ai eu un contact internet, puis téléphonique avec un homme très sympathique mais dès qu’on parlais des contacts internet, il faisait un monologue sans fin comme quoi ttes les filles sur internet sont des salopes, hypocrites, sans politesse, et chaudasses allumeuses etc… bref beaucoup trop d’amertumes. Et si je parlais aussi du comportement des hommes, il en revenait systématiquement aus filles. Je veux dire qu’il peut penser cela des femmes, mais m’en parler à moi tout les jours et si longuement, alors que je suis une des filles d’internet, c’est flippant !. Donc grosso modo j’ai lâcher l’affaire par ennui de son côté aigri. Pourtant il avait l’air d’avoir la tête sur les épaules. Tout ça pour dire qu’il ne faut pas trop montrer ton côté amer Anadema, aux filles, ça les fait fuir !!!. Sauf si bien sûr c’est elle qui te jette en premier de leurs contacts et que tu as besoin d’explication.

  23. Max>C’est quand meme marrant de lire les commentaires, en majorité on note que les filles trouvent ca « normal » de rien dire et prendre la fuite.
    Je ne suis pas d’accord avec toi Max. Il me semble que la majorité des personnes ici, filles ou garçons, sont d’accord pour dire que la moindre des politesses est de répondre à un mail qui demande des explications ou de décrocher notre téléphone si l’autre nous appelle pour s’inquiéter de notre silence radio.
    Ce sur quoi nous sommes partagés, c’est sur la question de savoir s’il faut prévenir l’autre pour lui dire qu’on ne souhaite pas prolonger ce début de relation virtuelle. Personnellement, ça ne me semble pas du tout nécessaire d’aller dire à l’autre « oui, mais non », voire même un peu agressif.
    Je comprends cependant ton point de vue et celui d’Anadema, même si je ne le partage pas.
    Ce qui me semble normal en tout cas, c’est de s’appliquer à soi-même la politique qu’on prône pour les autres ! des garçons qui me plaisaient bien et qui m’avaient dit « à bientôt » (en premier, pas contraints et forcés par moi), ne m’ont jamais rappelée. J’ai relancé, une fois ou deux, silence radio. Bon, j’ai été déçue, mais c’est la règle du « jeu » sur meetic aussi… Et à côté, quand un garçon que je ne souhaitais pas revoir me rappelait, j’ai toujours répondu, par la négative, mais répondue. Et pas en disant « tu as une cervelle de moineau » ou « je te trouve inintéressant », mais en disant que je prenais un peu de distance avec meetic, par exemple (ce qui était soit dit en passant toujours la vérité).
    Des fois, on avait dit « on se rappelle » en le pensant sincèrement sur le coup, et après finalement plus rien… je n’ai pas rappelé, l’autre n’a pas rappelé, et tout est bien qui finit bien.
    Voilà juste pour vous faire partager ce que pensent les filles sans coeur comme moi qui ne previennent pas qu’elles n’ont pas envie de vous revoir ! mais je le répète, ne pas répondre à une sollicitation me semble très impoli ; en même temps, on n’en meurt pas.

  24. Bravo Banana si tu prends la peine de répondre c’est tout à ton honneur et c’est en effet le comportement que tout le monde devrait adopter, mais tu fais erreur en pensant que toutes les filles pensent comme toi ! Quant à cette remarque que tu fais sur meetic, c’est moi (et je pense aussi max et anadema) qui ne suis pas d’accord avec toi. Je ne vois pas pourquoi la règle du jeu serait de manquer de respect et de politesse, peut-être l’as-tu accepté, peut-être à force d’y être confrontée trouves-tu cela normal même si tu n’as pas glissé dans ce comportement, mais en ce qui me concerne je ne suis pas résigné et je tente de maintenir un peu d’éducation dans ce monde qui en manque cruellement. Que ce soit sur meetic ou dans la vie, je ne vois pas pourquoi on devrait s’incliner devant l’irrespect généralisé. Pourquoi pas non plus crier « Vive la banlieue et la racaille , foutons le feu à tout ce qui passe, je baise la France », car tout cela est aussi un manque de respect, même si ce n’est pas le sujet, c’est tout de même significatif d’un laisser-aller dans le respects des gens et des valeurs. « Travailleurs, travailleuses, dragueurs et dragueuses, séducteurs et séductrices luttons ensemble mes frères, la quête n’est pas vaine, chaque pot à son couvercle et le Seigneur guide nos pas ». C’ est de la grande philosophie ou je ne m’y connais pas…..Bonne chance Anadema !

  25. « le respect de l’autre » ça je pense tout le monde est d’accord que c’est important!

    Et justement n’y a t-il pas une forme de respect à ne pas dire comme ça à une personne: « Je te vire pcq tu ne m’intéresse pas » ou encore tant qu’on y est si on veut vraiment être franc « Finalement ta tête me plaît pas, on en reste là! ciao » ???

    Le respect : ça p-e aussi de ne pas dire des choses qui pourraient blesser? non ?

  26. Anadema

    Ca y est, c’est parti.

    Ne t’inquiète pas de ton côté, je n’étais pas en train de sombrer dans la mégalomanie en criant à tue-tête qu’Anadema était tombé follement amoureux de moi rien qu’en jetant un coup d’oeil à ma fiche… Je faisais seulement référence à ta phrase (voir premier post me concernant) :  » Sur Meetic, il y a les filles avec lesquelles je pourrais imaginer avoir une petite aventure… et il y a celles – rares – que je trouve vraiment intéressantes, avec lesquelles je me verrais partager bien plus que quelques soirées sympas… »

    C’est ça que j’appelle « s’emballer », idéaliser : décréter que telle ou telle jeune fille est digne d’une vraie relation avec toi en te basant uniquement sur sa fiche, alors que c’est franchement insuffisant. Tu me l’avais d’ailleurs dit également dans le chat, lorsque je parlais d’une simple aventure : « ce n’est pas ce que j’imaginais avec toi ».

    Voilà, c’est tout ce que je tenais à préciser concernant mon argumentation précédente. Pour le reste, nous ne sommes pas d’accord, tu restes droit et intègre, que dire sinon « félicitations et bon courage » ? Concernant ta prochaine expérimentation, prends garde tout de même à faire « subir » à la jeune fille élue la même chose que Y. et moi t’avons « infligée », et pas davantage, histoire que le résultat soit recevable.

    PS : dois-je comprendre la référence à ma fiche comme un signe d’agacement, voire d’attaque (ce qui parait confirmé par ton ironie finale), étant donné que tu étais resté très prudent à cet égard jusque là ? Ce serait tout de même extrèmement étonnant de ta part et dommage… tout ça pour une divergence d’opinion persistante.

  27. Le temps de faire deux trois trucs, et les effets de ton commentaire ont eu le temps de s’épanouir pleinement dans ma tête…

    Tes répliques ne sont pas toujours parfaitement acceptables, même au nom de la pluralité des avis.
    Premièrement, ça devient de plus en plus difficile de te voir prôner tes propres valeurs et idées comme seules possibles, du moins de te voir donner cette impression. Je cite un exemple :

    dans le troisième post à mon sujet, tu commentes une de mes répliques, lorsque je disais que « tu prévoyais bien tôt ». Pour toi, « c’est une façon de repousser les problèmes, de choisir de ne pas voir ce que chaque chose implique », et tu enrichis ton propos de diverses généralisations et comparaisons, et me voilà amenée au rang de tout ceux qui « n’ont pas de vision à long terme ».
    Mais t’es-tu réellement interrogé sur ma réaction, as-tu vraiment cherché à comprendre ce que cette phrase, « tu prévois bien tôt », signifiait pour moi ? Désolée, mais je pense que beaucoup de personnes auraient été aussi éberluées que moi face à un « pour une aventure, c’est ok, mais pour une relation sérieuse, c’est non »… au bout de quelques minutes de chat seulement ! Je ne cherchais pas à repousser bêtement les problèmes, je te signifiais mon étonnement quant à cette façon de déballer les choses, cette assurance (apparente, du moins) que tu avais pour dire que l’une ou l’autre (aventure ou relation) était déjà possible à tes yeux.

    Alors évidemment, nous sommes sur le blog d’Anadema, et il est logique d’y lire TES avis, TA façon de voir les choses, si on n’est pas content on n’a qu’à partir, c’est bon, je sais, je connais la musique.
    Seulement voilà, je suis concernée également, et au bout d’un moment, je tiens à me défendre lorsque tu me ranges dans des catégories d’une façon qui me parait erronée et injuste.

    Deuxièmement, je n’ai clairement pas apprécié ton ironie : j’ai vraiment l’impression de passer pour une parfaite cynique, une fille qui méprise continuellement les autres et qui en plus, a priori, ne voit pas plus loin que le bout de son nez… bref, j’en rajoute, mais ton « merci pour cette belle leçon de philosophie » n’est pas très bien passé… (amour propre, quand tu nous tiens).

    Essaie de comprendre que chacun voit midi à sa porte, et que si pour toi faire la muette sur meetic est une entrave aux règles les plus élémentaires du respect, cet avis n’est pas forcément la règle universelle ni la vérité absolue.
    Chacun voit midi à sa porte, et donc chacun voit le respect à sa porte… même toi.

    En effet, n’oublions pas où nous sommes : sur un blog où tu t’autorises à publier des mails et des conversations censés être privés sans demander l’autorisation à tes interlocutrices… Ce n’est pas parce que tu as participé à ces écrits que tu en es automatiquement et entièrement le propriétaire. Tu me répondras sans doute que c’est facile et bas de t’envoyer cet argument, et que ce que tu fais ne porte préjudice à personne, contrairement à mes silences meeticiens… Note tout de même que deux de mes amis m’ont reconnue sur ton blog sans que je ne leur signale rien, même si tu masques les noms, les pseudos et quelques infos (j’ai eu droit en effet à « une prof de français qui a fait sa maîtrise sur SW, y en a pas cinquante »), ce qui veut dire que toutes tes interlocutrices sont susceptibles d’êtres reconnues par leurs proches, collègues ou autres. Non seulement elles n’ont peut-être pas envie qu’on sache qu’elles pratiquent les sites de rencontres, mais en plus il leur arrive de dévoiler des choses plus ou moins personnelles dans leurs mails et chat… Et personne ne crie à l’irrespect ? Personne ne se dit dégoûté, « à en vomir », par ce mépris de l’intimité ? Même pas toi ?

    Désolée pour ce laïus, mais des fois (et je vais le dire de façon tout à fait prosaïque), faut pas déconner…

  28. Pour tenter d’être un peu plus pragmatique…

    Si même les meeticiennes qui te paraissent intéressantes ont ce comportement qui t’agace tant… pourquoi ne pas leur demander rapidement quelle est leur « politique » là-dessus?

  29. Je crois que beaucoup mélangent plusieurs choses : le changement d’optique sentimentale d’un côté et un comportement de goujat de l’autre.

    Je ne reproche pas à Y. ni à C. d’avoir pu changer d’avis vis à vis de moi et/ou de ne pas avoir eu envie de continuer. Après 2 ou 3 mails / tchats, tout le monde conviendra du fait que le rapport n’est pas encore allé bien loin. Après, si je m’emballe comme avec Y., c’est mon problème et je ne m’en prendrais qu’à moi-même. On est bien d’accord.

    Que faut-il faire en cas de changement d’avis ? On peut l’exprimer de façon diplomate à l’autre, comme le propose Banana : « je m’éloigne d’Internet », etc. Moi, je dis en général que je ne cherche pas d’histoire sérieuse en ce moment quand je ne le sens pas, etc. On peut aussi se faire discret et ne pas aller chercher l’autre pour chatter avec lui. Ce n’est pas du silence-radio, c’est montrer l’absence de son désir de parler avec quelqu’un.

    En revanche, je me vois mal chatter avec une fille régulièrement ou lui montrer un intérêt explicite… et puis du jour au lendemain ne plus lui adresser la parole et l’ignorer avec un affront de salopard lorsqu’elle va chercher à me contacter.

    Pour en revenir à Y. : nous n’avons chatté que 2 fois en tout et pour tout. Sauf qu’à la fin de notre première discussion, j’ai eu droit à un « je suis contente que tu ne regrettes pas d’avoir resté » et à un « à bientôt, j’espère ». Ce ne sont pas des petits mots que je lui tirés du nez ! Quant à notre deuxième et dernière conversation, elle s’est terminée par une évocation d’une rencontre autour d’un verre, de l’envoi de sa part de plusieurs photos (je ne lui en demandais qu’une) ainsi qu’à une éloge – toujours de sa part – discrète mais appuyée de ses seins au cas où je m’en serais fait une mauvaise opinion. Ce n’est pas une façon de se comporter avec quelqu’un qu’on va retirer le lendemain d’une liste de contacts et qu’on va ignorer sur le tchat et le mail de Meetic (et je ne l’ai pas harcelée !).

    Pour ce qui est de C. : au delà du fait de faire la découverte de son mensonge (et les mensonges, ça finit par user), lui proposer d’éventuellement en rester là, et la voir elle me propose au contraire de « rester en contact pour le moment » pour ne plus jamais la revoir en ligne, n’avoir aucune réponse au message que je lui ai envoyé et finir pas être retiré d’une liste de contacts sans un mot de plus, c’est consternant !

    A l’échelle individuelle, un mensonge ou une disparition ne sont en soi pas très graves : c’est une chose qui peut arriver. En revanche, c’est leur répétition qui finit par devenir suspecte. Que tant de filles (et de garçons, probablement) soient pris d’une soudaine envie de disparaître sans demander leur reste, mentent sur leur fiche ou encore se plaignent d’un grave problème avec leur ex, ce n’est pas normal ! Et je lis sur les autres blogs des meetic-users, les mêmes expériences que moi !

    Il ne faut pas s’offusquer d’un changement d’avis d’une cyber-rencontre. En revanche, je trouve difficilement acceptable qu’on trouve normal de jeter les autres comme des objets de consommation, même quand l’humain est déshumanisé de par la nature même du web.

    Banana > Il ne viendrait à l’idée de personne de reprocher à un noir ou un arabe d’avoir marre de subir la discrimination à l’embauche sous prétexte que puisque c’est un phénomène connu, cela fait partie du jeu et qu’il n’a qu’à s’y habituer et l’accepter sans broncher. Indiana Jil t’a parfaitement bien répondu.

    C. > L’histoire est passée et chacun a pu y mettre son mot. Je ne voulais pas revenir là dessus. C’est que je trouve particulèrement injuste que tu viennes me dire maintenant que c’est en partie de ma faute si je t’ai accordé un peu de crédit, que je n’avais qu’à savoir à quoi m’attendre sur le grand méchant web. Peut-être vis-tu les choses sans passion, moi ce n’est pas le cas : même si nous n’avons chatté qu’une seule fois, j’essaie d’être toujours à fond, entièrement et sincèrement dans un échange et spontanément je te crois quand tu me proposes de poursuivre la discussion alors que je te laisse ouvertement le choix d’arrêter. J’aurais attendu 15 jours sans problème. Au lieu de ça, tu as disparu. A force de ne rencontrer que des filles comme toi avec lesquelles il y a d’emblée (c’est à dire avant même de tester les affinités) un problème à la base (mensonge sur la fiche, disparition, etc.) on se demande sur quelle planète on vit. Peut-être que je finirais par me dire que c’est moi qui attire ce genre de situations si je ne lisais pas exactement les mêmes histoires sur d’autres blogs (de garçons et de filles). Tellement identiques que c’en est parfois déroutant.

    Pour ta référence à ma phrase « Sur Meetic, il y a les filles (…) », tu noteras l’emploi du conditionnel et non du présent !

    Pour ton second commentaire, je reviens.

  30. Je n’ai pas vraiment voulu dire que tu aurais dû savoir à quoi t’attendre « sur le grand méchant web » (c’est encore une fois me faire passer pour la « grande méchante »), j’ai juste essayé d’expliquer en quoi mon attitude n’était pas forcément aussi immorale (n’ayons pas peur des mots) que tu le disais. Je pense sincèrement qu’il n’est de mal que celui qu’on fait aux autres. T’ai-je fait souffrir Anadema ? Je n’aurais pas cette prétention ! (je t’ai peut-être vexé, mais c’est un autre problème…) Ou alors, c’est qu’il y a un peu trop de passion dans tout cela, effectivement…

    Je ne sais pas si je suis passionnée ou non dans la vie, mais une chose est sûre, je ne le suis pas (plus…) avec Meetic.

    Je le répète, je ne dis pas « vive le silence radio sur meetic et msn », mais j’aimerais autant ne pas me sentir menacée de banissement de la société pour cela…

  31. C. > Continuons, donc…

    Pour le « tu prévoyais bien tôt » :

    J’ai fait une large digression sur la « constitution » et les gens qui n’ont pas de « vision à long terme ». Tu as tout à fait raison d’être étonnée et de ne pas vouloir être comparée à ça. Il me semblait que le propos était suffisamment hors-sujet pour être pris en tant que simple parenthèse un peu provocante. C’est une liberté que j’ai pris dans l’écriture.

    C’était juste l’idée du « long terme » qui était le fil conducteur de tout ça et non pas toi. Parce que tout de même, me dire que « je prévois un peu tôt », quand je dis qu’envisager une relation sérieuse est compromise… Si ce n’est pas une volonté délibérée de fermer les yeux, je ne sais pas ce que c’est ! Ou alors, juste le désir d’attirer quelqu’un dans ses « filets » ? Genre : ne réfléchis pas trop, on verra après ?

    Comme l’a dit Emilie en commentaire dans un autre post : « s’engager ainsi avec une personne rencontrée sur un site et dont on n’est pas amoureux pour avoir une chance de le devenir, c’est simplement très con. »

    Ton petit-ami actuel, que tu as rencontré dans la vie réelle (tu as de la chance) habite en Île-De-France donc tu te retrouves exactement dans la position abordée. Moi, j’aimerais beaucoup savoir comment tu envisages les choses si votre histoire se révèle sérieuse. Concrètement, comme tu l’as dit, tu ne peux pas déménager dans sa région. Que va-t-il se passer s’il ne veut/peut pas quitter l’Île-De-France ? Es-tu prête à vivre ce genre de relations pendant plusieurs années, au risque de te rendre compte au bout du compte qu’au quotidien, votre relation ne fonctionne pas ?

    Je ne t’ai rangée dans aucune catégorie, je dis juste que c’est ce cacher les choses de ne pas vouloir regarder en face certains problèmes. J’ai ensuite enchainé sur le manque de vision à long terme des gens, voilà tout. Le parallèle n’était là qu’en tant qu’agitateur de conscience.

    « si pour toi faire la muette sur meetic est une entrave aux règles les plus élémentaires du respect, cet avis n’est pas forcément la règle universelle ni la vérité absolue. ». Tu m’autorises à vomir, là, dis ? S’il te plaît ?

    « Chacun voit midi à sa porte, et donc chacun voit le respect à sa porte. » Si je te traite de connasse mais que ça reste du respect à ma porte, je peux ? 😉

    Pour ce qui est de ce blog et le problème de l’anonymat, je tente de réfléchir constamment à ce qui est montrable et à ce qui ne l’est pas. Il est vrai que j’hésite souvent à flouter ou pas certaines choses.

    Cela dit, je suis un peu étonné par ce que tu me dis là. Après la publication de la deuxième partie de « notre » histoire, tu es allée écrire dans les commentaires :
    « je remercie Anadema de la façon dont il parvient à parler d’autrui tout en respectant sa vie privée. »

    As-tu changé d’avis ? Toujours est-il que je prends aussi en compte ce qu’il va y avoir à raconter dans une histoire pour savoir si je dois plus ou moins « protéger » celles qui contribuent à l’aventure de ce blog.

    Il y a plein de psychanalystes qui écrivent des livres et qui illustrent leurs réflexions par des exemples concrets tirés de rencontres avec des patients. Ils ne violent pas l’éthique de leur profession pour autant. Et pourtant, les proches des patients cités en savent peut-être suffisamment sur eux pour les reconnaître ?

    Je n’ai pas compris ton « P.S ».

    Je dirai pour terminer que le simple fait de rencontrer des filles sans problèmes, c’est difficile. Que tu me dises que finalement, dans cette masse grouillante d’indifférence et de mépris, c’est moi l’intrus, avec ma sensibilité, mon honnêteté, mon envie de respecter les autres comme j’aimerais qu’ils me respectent… Je trouve ça très triste.

    Nales > Alors tu vas rire mais… j’ai un ami qui a testé ça : les filles qui fustigent l’hypocrisie et le manque de respect sur internet sont les premières à faire pareil !

  32. C. > Je l’ai déjà dit mais je me répète : c’est la répétition des choses qui est consternante. Ca en devient affligeant de voir toutes ces personnes pas claires.

    Nales > C. et Y. m’auraient sûrement dit que elles aussi, en avaient marre d’être déçues et de ne pas être respectées. Cela ne les aurait pas empêchées de me mettre à la corbeille sans un salut ! 😉

  33. Anademan je ne comprends pas trop pourquoi tu te formalises autant. Internet ce n’est qu’un moyen de rencontre, et au début il faut mentir un peu sur sa personne et l’intérêt qu’on porte à l’autre, comme dans n’importe quelle rencontre, sinon on est vite insignifiant…c’est pas très grave, et c’est ça la drague! Tu t’es fait mettre des vents par des allumeuses quand t’étais plus jeune, là c’est pareil! Et c’est même pire avec le chat par internet ! car ce qu’on gagne immédiatement en « quantité » on le perd, a force, en « qualité » (je parle de qualité de la relation humaine, pas des qualités propres de la miss). Mais c’est pas une raison pour parler de manque de respect, il n’y a pas eu volonté d’humiliation quand même…! 🙂

  34. Ha ha, je crois qu’on a mis le doit sur quelque chose d’essentiel :
    C> je ne le suis pas (plus…) avec Meetic
    En fait messieurs, l’explication pourrait-t-elle être celle-là ? que vous vous emballez plus vite que nous à la moindre étincelle ? Je crois bien que c’est une différence fondamentale entre les hommes qui s’accrochent vite quitte à décrocher après et les femmes qui sont plus prudentes mais plus fidèles en amour après.
    Ca pourrait expliquer de beaucoup cette incompréhesion 🙂

    Banana *oeuvre pour la paix entre les sexes*

  35. Mentir dès le début d’une relation, c’est surtout le meilleur moyen de séduire l’autre et… de ne pas comprendre ce qui se passe quand les masques tombent et que les disputes et l’incompréhension s’installent.
    Ayant également une vision des choses à long terme, je considère la drague et plus particulièrement celle-ci d’un très mauvais oeil.

    Banana, je ne vais pas te contredire sur l’idée d’être prudent, mais Meetic en théorie ce n’est pas MSN. On n’est pas censé y avoir 50 contacts et discuter un quart d’heure par semaine avec chacun… avant de décider un beau jour que l’un d’eux est finalement plus intéressant que les autres.
    Enfin, je ne crois pas…

  36. Hum.. oui Nales, si ce n’est que ce n’est pas « un beau jour », mais après un ou deux chats sur meetic (si je ne me trompe pas).
    Et il arrive souvent de passer sur msn très rapidement si le contact est pas mauvais, vu que le chat de meetic fonctionne mal (du moins, fonctionnait mal à l’époque où j’y trainais)

  37. Amertume, quand tu nous tiens!
    T’es-t-il arrivé, Anadema, de te faire jeter, ou d’être ignoré par quelqu’un… en chair et en os… « pour de vrai »? Parce que moi, oui, plusieurs fois, par de gros connards… ça fait très mal… Jamais je ne me permettrai de snobber quelqu’un sans explications. Mais zapper quelqu’un (qui de toute façon m’aura oubliée quelques jours après) sur le net… Franchement, ne me fais pas croire que ça fait autant de mal que ça! Tu te prends la tête et tu t’emballes pour rien, pour quelques mots virtuels échangés sur une messagerie… Il faut être bien naïf pour t’inscrire sur meetic en t’imaginant que toutes prendront le temps de te répondre…
    Amer et avec un égo démesuré… voilà comment tu apparais! Eteinds donc ton ordinateur, descends dans la rue et va au contact des gens…

  38. En tout cas je remarque une chose, c’est que les commentaires sur ce site se bonnifient, ils deviennent aussi intéressants à lire si ce n’est plus que les postes d’Anadema.
    Faudrait songer à ouvrir un forum en accompagnement de ton site Anadema.

  39. Il est très hypocrite de la part de demoiselle C. de reprocher à Anadema d’avoir investi sur sa personne, puisqu’il suffit de lire sa fiche pour constater par soi-même que c’est exactement ce qu’elle attend lorsqu’elle y exige pour commencer « un mail sur lequel vous aurez sué sang et eau ».
    Et puis, quelle élasticité dans les convictions! Voila qu’à court d’arguments, mademoiselle C. s’offusque subitement de son exposition sur ce blog, et devient pratiquement groupie du
    triste J-P. D’autant moins crédible, et donc d’autant plus ridicule que, lors de cet interminable débat sur Jana, elle n’avait rien eu à dire. Elle va surement nous expliquer que les idées de J-P étaient tellement géniales qu’elle a eu besoin de quelques mois pour les assimiler. Je pense que Anadema devrait la bannir du blog préventivement. Car il ne doit pas se laisser importuner par tous ces gens qui utilisent la liberté d’expression qu’il leur offre au delà des limites de ce qu’il tolère. Moi je n’hésiterais pas, car à l’évidence, c’est grâçe à l’efficacité absolue de telles mesures que Anadema n’a plus jamais subi l’agressivité perverse de ce J-P par exemple (je cite celui-là parmi ceux qui ne peuvent définitivement plus sévir ici, car son machiavélisme était mémorable, mais ses complices ne valaient pas non plus la corde pour les pendre).

  40. Anadema : disons qu’il m’est arrivé plusieurs fois de discuter avec des gens rencontrés sur meetic sans rien envisager (et ce de façon réciproque) ; même si je n’étais pas sur meetic « pour me faire des amis » (ce serait idiot), chatter avec quelqu’un n’impliquait pas toujours que je cherchais à explorer les possibilités d’une relation… Ce genre de contact pouvait être provoqué par un métier commun, un détail de la fiche, je ne sais pas… Bien évidemment, ce n’est pas ce qui s’est passé entre nous, mais c’est juste pour t’expliquer que ça m’avait paru prématuré de parler de relation entre nous au premier chat, puisque je ne trouve pas choquant de parler « juste comme ça ». Ton optique n’est pas la même, voilà pourquoi on s’est mal compris à ce niveau là.

    Cela étant dit, la question de la distance reste judicieuse, et provoquer sciemment une relation qui contient des paramètres dont on ne veut pas est en soi absurde, je suis d’accord, et j’approuve également la phrase d’Emilie à ce sujet.
    Comme tu le rappelles, j’ai rencontré mon petit ami actuel dans la vraie vie, dans une soirée parisienne où je ne comptais rencontrer personne, mais alors personne… Donc je n’ai pas recherché cette situation.

    Pour la question de l’anonymat sur ton blog, l’objectif principal était vraiment de montrer que ce qui te parait évident à toi ne l’est pas forcément aux yeux de tout le monde, et vice versa…
    Nous n’avons pas la même définition du respect, pour moi il s’agit de ne pas faire souffrir les autres (du moins le moins possible) et je ne pense pas t’avoir fait souffrir (tu ne m’as pas dit le contraire) ;
    pour toi… c’est autre chose visiblement.

    Objectif non atteint apparemment puisque tu uses à nouveau d’ironie, accompagnée cette fois d’un smiley 😉
    Ensuite (et là « j’explique » mon PS que tu n’as « pas compris »), ton commentaire avait eu tendance à me faire changer d’avis quant à ton respect de la vie privée d’autrui, oui, puisque tu t’es amusé à faire une référence explicite à mon texte d’annonce (« suer sang et eau »), alors même que tu avais masqué ce genre de références dans ton premier mail publié… En outre, lorsque je t’avais écrit ces remerciements, je n’avais été que reconnue que par un seul ami, c’est après que j’ai eu droit à un deuxième… Et puis trève de tournage en rond, ton amertume et ton ton acerbe m’ont poussé à cogiter, et à ta décharge cette fois : basse réaction de défense, ouh la grosse méchante (je dis ça pour Leon Bloy) pourquoi s’en cacher ?

    Ta comparaison avec les écrits des psychanalystes est pertinente ; mais je ne pense pas qu’on trouve dans ce genre d’ouvrage les régions des patients concernés, leurs paroles écrites mots pour mots (c’est aussi un signe de reconnaissance), et des détails aussi précis que leurs sujets d’étude en maîtrise lorsque c’est aussi particulier. Bon, soyons honnêtes : bien sûr que tu ne publies pas les choses sans te poser ce genre de questions, ça se voit, mais ce n’est pas pour autant qu’une
    demoiselle ne peut pas t’accuser légitimement de lui manquer de respect en publiant une partie de son intimité. C’est en cela que tu vois le respect à ta porte, et pas en me traitant de connasse…

    Tu es l’intrus dans Meetic et son système inhumain ; oui, c’est triste.
    Tu trouves affligeant de trouver autant de personnes « pas claires », mais qu’est ce que tu fais encore sur Meetic alors ? Ca fait plusieurs fois qu’on te pose la question, mais je n’ai pas encore vu de réponse explicite de ta part : puisque tu en as autant marre, puisque tu es de plus en plus amer, pourquoi continuer, qu’est ce qui justifie encore ta démarche ? Ce n’est plus la quête de la fille
    formidable, c’est la quête de l’aiguille dans une botte de foin… Que cherches-tu encore, que cherches tu encore à prouver ?

    >Leon Bloy : mais mais mais… « de quoi tu m’parles là ? « 
    1) Je ne reproche à personne de faire l’effort de m’écrire un mail de plus de quinze lignes (ce que j’appellais, au second degré, « suer sang et eau »), je dis juste qu’il n’est pas forcément judicieux de s’emballer trop pour une fiche (voir détails plus haut) : alors qu’appelles tu « investir sur ma personne » ? Donc pour le coup du « c’est exactement ce qu’elle attend lorsqu’elle y exige pour
    commencer « un mail sur lequel vous aurez sué sang et eau » », raté.
    2) Je ne m’offusque pas de mon exposition sur ce blog, sinon j’arrêterai d’intervenir et puis je ne sais pas moi, je porterais plainte peut-être et puis ah oui, j’appellerais Julien Courbet (attention Leon, SECOND DEGRE)
    3) C’est qui JP ???
    4) Quel débat sur Jana ??? Explique moi : le fait d’argumenter ici m’oblige à être intervenue sur ce débat qui m’est inconnu ? le fait de connaître le blog d’Anadema m’oblige à avoir été une fidèle lectrice active depuis toujours ? Pour tout te dire, jusqu’à maintenant, j’évitais soigneusement les
    commentaires histoire de ne pas avoir à prendre le risque de lire des idioties… (et ce n’est pas Anadema qui me contredira) Arriver à des conclusions aussi erronées est un véritable mystère pour moi, j’ai hâte de découvrir ton site.
    5) Et enfin, quelle agressivité ?
    Je passe sur tes quasi-insultes infondées, je vais quand même essayer de ne pas perdre trop de temps dans tout ça…

  41. Je lis ce blog presque depuis les débuts. Et j’ai fréquenté assidûment Meetic et aussi Yahoo rencontres à leurs premiers pas – quand c’était gratuit pour tout le monde. Après, sont venus les « crédits » ceci, les « miles » cela et tout est devenu payant. Enfin, pas pour une catégorie : les « consommatrices », et c’est cela qui fausse beaucoup de choses, des attentes aux perceptions, à la possibilité de passer du virtuel au réel. C’est sur ce point que je voulais attirer l’attention : les femmes ne payent toujours pas – donc, dialogues sans fin, silence abrupt, incompatibilités de toutes sortes et souvent [un constat qui date des premiers jours] l’ex- qui revient ou la rencontre surprise dans le monde « réel ». L’égalité des sexes n’existe pas non plus dans le monde virtuel. Je suis hors sujet mais cet aspect, à mon avis, influence grandement le comportement féminin sur les lieux de rencontre virtuels. Et ce n’est pas négligeable.

  42. –> C.
    en référence à ta dernière phrase c’est vrai que je te trouve déjà très gentille d’avoir autant expliqué ton comportement qui me semble tout à fait normal. De plus, à mon sens, Anadema ne fait que s’enfoncer de commentaires en commentaires dans un comportement excessif qui dénote un certain décalage avec la réalité. A croire que l’utilisation intensive du clavier crée des lésions comportementales…

    –> Anadema, il me semble que tout ce débat est un peu exagéré. On se prend des vestes tous les jours, on dit tous les jours « on s’appelle, on se fait une bouffe » et puis rien ne se passe.

    D’autre part il ne faut pas faire d’amalgame entre tes problèmes relationnels et le comportement normal à mon sens de C.
    Tes situations se répète, est-ce réellement toujours la faute des autres ? Ne me réponds pas que tu as été abusé, qu’elle ne sont pas sincères, etc…
    Je pense que chacun est libre de faire l’usage de Meetic tel que bon lui semble. Si c pour se faire des amis c’est possible aussi. (vous serez en décalage, certes, mais en boîte de nuit, il y en a qui y vont pour danser, d’autres pour draguer et pourtant tout le monde y est) c’est peut-être stupide selon toi (et moi aussi d’ailleurs), mais c’est la réalité. Et on ne dit pas aux uns qu’ils manquent de respect aux autres.

    De plus, je suis d’accord pour dire que le virtuel désinhibe, puisqu’il ne s’agit pas de réels contacts. C’est pourquoi il y a moins de considération dans les rapports humains.
    Ton comportement me semble exceptionnel Anadema, dans le sens ou tu n’arrives pas à t’adapter à cela. Et je ne pense pas que ton argumentation comme quoi toi tu es respectueux, que jamais tu ne ferais ça…, que c’est la moindre des choses, que tu fais toujours les choses bien,…que tout fout le quand…, soit une argumentation solide. Or, si l’on soustrait ces arguments à tes réponses, que reste-t-il ?

    Enfin, il me semble que chercher une fille formidable c’est un pléonasme qui te fait du tort. Dès lors qu’on est avec une fille qui compte pour nous, celle-ci devient formidable.
    Comme tu le dis si bien, une fille est formidable parce que toi tu la trouves formidable. Alors pourquoi t’évertuer à trouver une fille parfaite ? Parce que si tu me demandes, moi aussi je donnerais les mêmes critères que toi : belle, fine, intelligente, drôle, cultivée, à l’écoute, qui à les mêmes centres d’intérêts que moi, etc… Je pense que tu cherches davantage la femme parfaite qu’une fille formidable, et si c’est le cas, tu ne trouveras jamais. Parce que c’est le syndrome du Prince(sse) charmant(e). Alors il faut s’ouvrir aux autres davantage il me semble.

    Je suppose que mon commentaire ne sera pas pris au sérieux, que je serais classer dans la catégorie « psychotique et/ou débile profond » (je cite).
    Ce n’est pas grave. Nous sommes sur une tribune libre jusqu’à ce que tu nous effaces des commenaires.

  43. 1- je ne dis pas « faire un long courrier » = « investir », je dis « faire un long courrier » implique « investir sur une simple fiche » , car sinon on ne se fatigue pas pour un long courrier, sachant que statistiquement un premier mail a peu de chance de se révéler fructueux

    2 – « En effet, n’oublions pas où nous sommes : sur un blog où tu t’autorises à publier des mails et des conversations censés être privés sans demander l’autorisation à tes interlocutrices… Ce n’est pas parce que tu as participé à ces écrits que tu en es automatiquement et entièrement le propriétaire. […] Note tout de même que deux de mes amis m’ont reconnue sur ton blog sans que je ne leur signale rien, même si tu masques les noms, les pseudos et quelques infos (j’ai eu droit en effet à « une prof de français qui a fait sa maîtrise sur SW, y en a pas cinquante »), ce qui veut dire que toutes tes interlocutrices sont susceptibles d’êtres reconnues par leurs proches, collègues ou autres. Non seulement elles n’ont peut-être pas envie qu’on sache qu’elles pratiquent les sites de rencontres, mais en plus il leur arrive de dévoiler des choses plus ou moins personnelles dans leurs mails et chat… Et personne ne crie à l’irrespect ? Personne ne se dit dégoûté, « à en vomir », par ce mépris de l’intimité ? Même pas toi ?
    Jeudi 15 Décembre 2005 @ 19:08″
    OK, c’était pas toi qui a écrit cela, juste ton clone (SW – Episode II ?).
    Ah si c’était toi, mais juste parce que tu n’avais, pour illustrer la relativité des évidences, aucun exemple disponible plus simple, plus bref, moins ambigu. On dira donc que c’est juste celui là qui t’es venu en tête, par hasard, sans jamais l’avoir pensé.

    3+4 – J-P, Jana, « le grand débat », bon pas grave, c’était au printemps vers avril ou mai, sur plusieurs posts. Je pensais qu’une ancienne lectrice connaissait forcément. Tu es passée à coté si tu ne lisais pas les commentaires. Admettons.

    5 – On dira que c’était l’attaque du clone (épisode II), et que toi tu n’a jamais rien dit sur ton exposition. Ca ira comme ca? Suffisant pour illustrer les sujets « Contre-vérité et Langage », ou bien « l’infini de la casuistique », non?

  44. XXX>  » –> C.
    en référence à ta dernière phrase c’est vrai que je te trouve déjà très gentille d’avoir autant expliqué ton comportement qui me semble tout à fait normal. »

    Tu trouves normal qu’une fille avec qui tu as discuté de manière sympathique ne prenne même pas la peine de te répondre « Désolée je ne souhaite pas poursuivre; bonne continuation. » et t’ignore comme le dernier des pervers ? Tu rigoles, j’espère… pour toi c’est « tout à fait normal » ? eh ben…

  45. ah oui j’allais oublier…

    XXX>

    « C’est pourquoi il y a moins de considération dans les rapports humains.
    Ton comportement me semble exceptionnel Anadema, dans le sens ou tu n’arrives pas à t’adapter à cela »

    Tu t’adaptes au manque de respect, toi ? tu t’adaptes aussi au mensonge ? au racisme ? à la violence conjugale ?

    xk>

    « Jamais je ne me permettrai de snobber quelqu’un sans explications. Mais zapper quelqu’un (qui de toute façon m’aura oubliée quelques jours après) sur le net… « 

    Franchement, j’ai beau avoir lu pas mal de commentaires, je ne comprends toujours pas comment quelqu’un peut en arriver à se dire « Bon, lui j’ai bien bavardé avec lui, il était sympa et tout et tout, mais bon, je ne répondrai pas à ses e-mails, je ne donnerai aucune nouvelle, je vais faire la morte et puis si il n’est pas content, eh ben tant pis. »

    « Il faut être bien naïf pour t’inscrire sur meetic en t’imaginant que toutes prendront le temps de te répondre… »

    Ca n’a rien à voir: il ne s’agissait pas d’un premier mail qu’il envoyait…

  46. Je croyais que la question que respect pour C. pense que, et je cite « pour moi il s’agit de ne pas faire souffrir les autres », alors qu’elle se fasse reconnaître par quelques uns de ses proches cela peut la faire souffrir? Elle ne l’a pas dit pourtant.

    Mais qu’Anadema trouve déplorable ce genre de comportement, c’est tout à fait normal, qu’on tente de justifier, pour Anadema, que ces comportements sont, pour soi, normaux et justifiables on fait preuve d’un égocentrisme assez grand merci. D’abord parce que le blog se veut être le journal personnel d’une personne, on y voit son point de vue évidemment, qu’on commente celui-ci, aucun problème, mais qu’on ne vienne pas dire que c’est Anadema qui est dans le champ parce que « pour nous », c’est différent, écrivez votre blog et plaignez vous à votre tour.

    Je me permets encore une fois de dire qu’Anadema s’est montré franc et honnête dès les premières rencontres et que les demoiselles qui ont délibérémment éffacer de leur liste Anadema après lui avoir donner l’impression qu’il y aurait un suite (ce n’est quand même pas lui qui s’est fait des idées là!), c’est de l’irrespect envers sa personne et qu’on ose dire le contraire c’est encore plus irrespectueux!

    Peut-être, j’aime bien rêver, aurons-nous droit un jour à un peu d’altruisme, d’honnêteté dans les relations humaines, lorsqu’on arrêtera de se regarder le nombril et de prétendre que nos valeurs sont valables pour tout le monde, on aura droit à de merveilleuses rencontre, et lorsqu’on ne sera plus intéresser peut-être qu’un jour on dira tout simplement à l’autre : « Ce n’est pas de ta faute, mais je ne suis pas intéressé(e) », mais bon, je rêve évidemment parce qu’à ce qui me semble lorsqu’une personne montre de l’intérêt envers une autre, c’est de sa faute, c’était son problème au départ, l’avait qu’à pas être sur un site de rencontre et espérer rencontrer quand même! N’y-a-t-il pas une quelconque responsabilité de la part des personnes lorsque volontairement on s’inscrivent sur des sites de rencontre, pour rencontrer, ne veulent rencontrer personne? Éffacer votre compte d’abord, ensuite vous ferez preuve d’un peu plus de respect et vous direz aux personnes , qui se font des idées ou non, que vous quittez définitivement.

    On ne jette pas les autres comme de vulgaires sous-vêtement sous prétexte qu’ils ne sont que des pseudonymes pour nous. Que cela soit commun, je suis d’accord, que cela soit normal, je ne le suis pas. Qu’on ne soit pas d’accord avec ce que je dis, vous avez le droit, que vous m’imposez votre façon de voir les choses, non.

    ps : Je signale que tout ce que j’ai dit n’est que ma façon de penser et que je ne l’impose à personne, je la partage… Si je fais la distinction c’est que bon nombre d’entre-vous ne comprennent pas qu’ici on partage, on oblige personne à penser comme nous.

  47. Que de débats inutiles et vide de sens… Anadema a été déçu, bref. C. n’a pas dit « au revoir », passont. Ce n’est pas très grave tout ça. Anadema passe à autre chose, vie tes rencontres virtuelles comme tu le veux mais ce blog devient un grand n’importe quoi. Et je me demande s’il n’est pas plus important pour toi de te justifier ici et de soumettre tes « vérités », que de passer ton temps à chercher « l’amour ».
    Sérieux, vous croyez franchement qu’il est bien, respectueux d’étaler les mails et conversations des jeunes filles de meetic… et de l’autre côté se plaindre du zap de liste de contact par les filles (garçons aussi) ?. Y’a rien qui vous choque vous ?. Le respect c’est dans les deux sens, hein ? 😉
    C. a déjà bien été patiente je trouve, et aurait le droit de demander d’effacer les posts si ELLE le souhaite !. Ce n’est qu’un blog, pas un site à caractère journalistique ou la liberté d’expression passe avant tout et avant la personne concerné.

  48. C’est amusant, ce blog ressemble de plus en plus à un Reality Show en ligne… Quelqu’un pourrait-il prévenir la « juive athée » de l’existence du site afin que nous puissions bénéficier également de ses commentaires?
    Anadema, tu devrais proposer l’analyse des rencontres amoureuses sur Meetic comme sujet d’émission à M6 ou TF1, à mon avis tu les intéresserais.
    Je ne sais pas si tu rencontrerais ainsi la fille idéale, 25 ans, cultivée, écrivant bien, 1m75 50 kilos, jolie, habitant à l’Etoile, ayant un avis motivé sur les évènements dans la bande de Gaza, et je passe sur son évidente sensualité, mais au moins tu pourrais te faire du fric.

  49. Bonjour à tous !

    En effet, le débat est passionné. Et, je trouve donc cela très intéressant, d’autant plus qu’on a là le point de vue des deux protagonistes, ce qui donne un autre éclairage sur les événements.
    Mais , moi, le pacifiste, je trouve dommage que cela tourne à la foire d’empoigne, et j’espère que tout le monde reste quand même un peu relax.
    J’aimerais dire « Pardonnez-vous mutuellement, Anadema et C. ! » C. doit pardonner pour la dureté du ton et le manque de tact (tout relatif, je suis bien content que tu n’aies aucune intention de lui faire un procès d’Anadema)et Anadema doit pardonner le petit mensonge sur fiche de C. et le grand (l’importance se discute et apparemment dépend des points de vue de chacun) zappage de C. … C., qui n’est pas uen méchante fille à mon jugement, doit écouter sa maxime « s’excuser si on a afit souffrir », qui je pense est très belle. Et, vice-versa, si les excuses peuvent être utiles, c’est bien qu’il y a eu souffrance des deux côtés. (et des petites joies aussi des deux côtés. rien n’est jamais ni tout noir ni tout blanc, peut-être gris plus foncé pour Anadema, mais bon)
    Anadema a-t-il reconnu qu’il avait souffert de cette histoire ? Je ne me rappelle plus, mais ce qui est sûr c’est qu’il ne faut pour des raisons d’ego cacher ses douleurs et faiblesses. Disons que la souffrance de Anadema dans cette histoire s’inscrit dans une amertume plus générale, liée également à des principes moraux plus généraux.
    Après, je veux bien que ces principes soient un peu rigides, surtout au sens qu’ils empêchent Anadema d’au moins comprendre un peu l’autre, mais dans le sens inverse, les arguments « oui les relations virtuelles ne sont que des contacts désincarnés, et la plupart des gens font comme ça…je l’ai zappé mais il y a de grandes chance qu’il m’ait oublié et s’en foute lui aussi », cela me semble un peu court. Car, dans ce cas, il faut bien reconnaître que si cela a fait du mal au zappé, eh ben il faut s’en excuser, en considérant cette personne et non pas en se réfugiant derrière dès « oui, mais…en général »

    Voilà, Voilà une « petite » réaction.

  50. Pierre V : tu ne serais pas avocat toi ou diplomate ? !
    Pourquoi ne pourrait on pas avoir des exigences ou des critères qui soient de l’ordre du tout blanc ou tout noir ? Pourquoi toujours naviguer dans un flou de dégradé de gris ? Ensuite ce n’est qu’une question de caractère et de cosncience : peu importe que l’on soit un pro de la politesse, de l’hypocrisie ou de la franchise et de l’aspect direct des choses, seul importe le fait d’être en accord avec soi même et d’assumer ses actes, ses propos. S’excuser ou demander pardon à l’autre uniquement pour lui faire plaisir est stupide. Se remettre en partie en question parce qu’on estime avoir fait une erreur dans les actes, paroles ou écrits passés : c’est justifié et légitime.

  51. Anadema
    Est-il bon pour toi de prendre autant à coeur des relations qui sont restées virtuelles?

    D’un côté, faute de rendez-vous, de rencontres réelles, tu surinvestis émotionnellement les meetic girls avec lesquelles tu converses,via leurs fiches et les chats que tu prends toujours soin de légender par tes analyses.Dès lors les silences de personnes que tu n’as jamais rencontrées te plongent dans une déception que tu sembles avoir de plus en plus de mal à enacaisser.

    De l’autre côté tu ne veux pas faire de rencontre sans le recours aux sites de rencontres, parce qu’apparement tu ne t’en sens pas capable, on se demande bien pourquoi?

    Franchement si meetic te fait plus de mal que de bien, tu devrais stopper un moment plutôt que t’y accrocher autant, surtout si les « libertés » que s’y donnent les gens te paraissent plus irrespectueuses que celles pratiquées en bas de ta rue.

  52. Mon dieu, Anadema, que ta vie doit être triste et vide pour investir autant dans quelques mots échangés avec des inconnues sur le net!
    Quelle misère affective!
    Plus je te lis et plus je trouve cela affligeant!
    Le plus basique des respects serait que tu arrête ce blog, que tu arrêtes de diffuser des conversations qui sont sensées, il me semble, être privées… Et que tu vives une vie concrète!

  53. >être humaine…
    Non, je ne suis pas avocat (c’est d’ailleurs un des métiers, qui malgré sa fonction sociale, me dégoûte le plus. Car, il a partie liée avec le mensonge) Et je ne suis pas diplomate. Mais il est vrai que j’estime que la plupart des conflits, qu’ils soient à l’échelle des peuples, ou comme ici à l’échelle d’individus, proviennent d’une incompréhension… Car je ne crois pas que la plupart des gens soient fondamentalement mauvais…On peut souvent comprendre leurs actes si on se met à leur place…Voilà ! Après, on peut juger évidemment. Mais, je préfere toujours voir des excuses sincères et un pardon que des gens qui s’entredéchirent…Après, on peut être fidèle à soi-même sans manquer de repect aux autres.
    Le principe d’Anadema est louable en-celà qu’il s’oppose à l’hypocrisie ambiante, et ces phrases balancées à la légére. Parfois, les « on se rappelle, on se fait une bouffe » ne sont même pas pensés quand ils sont dits. Et, quand ils sont pensés sur le coup, et oubliés ensuite, cela n’est pas vraiment à l’honneur de l’humanité de la personne. Il ne faut pas avoir peur de dire les choses.

    Sinon, tu as raison (petit clin d’oeil) : j’ai parfois trop tendance à voir la cie en gris, plutôt qu’en noir et blanc, mais bon…

  54. Bonjour Anadema… je suis tombée sur ton blog par hasard comme plein d’autres personnes: en cherchant quelque chose sur Google, et j’avoue que, piquée par la curiosité et tes qualités rédactionnelles, j’ai passé un certain temps à le lire,du début à la fin. De toute évidence tu alimentes ce blog depuis longtemps déja et tu es toujours en quête de « La Fille Formidable »! J’ai bien compris l’importance que tu attaches au respect d’autrui et à certaines valeurs tout à fait nobles telles que la sincérité, l’honnêteté, la franchise…et la note d’humour dont tu fais preuve ne gâche rien. Je vais te donner mon ressenti de fille, à la lecture de ton blog: tu sembles être un garçon vif d’esprit, intelligent, curieux et direct, qualités qui à priori font de toi un « bon parti » pour bon nombre de jeunes filles se retrouvant dans ces qualités. Mais j’ai eu aussi quelques mouvements de recul par rapport à certaines exigences dont tu fais montre au fil de tes recherches. Pourtant moi même bonne vivante, curieuse, directe, jolie d’après ce que disent les gens, drôle d’après les personnes qui me cotoient et surtout saine, transparente dans mes conceptions relationnelles, il ne me viendrait pourtant pas à l’idée de de « courtiser ». Pourquoi? parce que tu dresses beaucoup trop de barrières autour de toi: certaines sont largement compréhensibles, du type « pas de mythos ni de névosées », d’autres sont (à mes yeux du moins) plus redhibitoires « pas de kilos en trop » dur dur, non? c’est quoi pour toi la limite de l’acceptable? rien qu’avec ça, moi la fille pas spécialement grosse mais plutôt pulpeuse, je me dis ok, je sors. (Le ratio taille/poids effectué sur je ne sais plus laquelle de tes protagonistes m’a fait froid dans le dos…Ensuite, le niveau intellectuel. Le fait d’être croyant ou non. Le fait d’aimer les animaux ou non. Le fait d’écrire un mail de dix lignes plutôt que de cent. je vais arrêter ma liste car la mémoire me fait défaut et je ne veux pas m’amuser à tout reprendre point par point.
    Mais voila mon impression Adanema: tu cours après un fantasme. Grande, mince, belle, intelligente, cultivée, humainement de bonne composition, sachant lire entre les lignes d’un humour corrosif (ce n’est pas une critique!)et pas forcément compréhensible par tous de prime abord, drôle et subtile, et qui plus est, qui devra être attirée par toi! Une recherche peut être un peu trop pointue qui élimine beaucoup de candidates potentielles! Peut être ainsi es tu sûr de ne jamais la rencontrer et de nourrir à vie dans ton esprit un idéal qui n’existe peut être pas? L’intransigeance est une qualité que je respecte mais là…tu en fais peut être un peu trop et tu ne pourras qu’être déçu dans les temps à venir! Et si tu faisais quelques concessions? Tu ne peux pas passer ta vie à chercher le reflet de ta propre personne chez une fille…Il te faudra sans doute apprendre à composer avec une personne qui heu, je sais pas moi, est croyante dans son intimité mais ne cherchera pas à t’imposer ses convictions? ou bien qui fait preuve d’intelligence et d’un bon niveau de culture générale mais dont les centres d’intérêt ne sont pas forcément les siens? Avoir son petit espace perso c’est bien aussi, ça permet de se retrouver avec encore plus d’enthousiasme. Enfin tout ceci est juste un ressenti, je ne te prends nullement pour un « viandard », mais plutôt pour quelqu’un qui a sans doute des idéaux trop inaccessibles…Que celà ne m’empêche pas de te souhaiter bonne chance dans ta quête!

  55. « Ce sur quoi nous sommes partagés, c’est sur la question de savoir s’il faut prévenir l’autre pour lui dire qu’on ne souhaite pas prolonger ce début de relation virtuelle. Personnellement, ça ne me semble pas du tout nécessaire d’aller dire à l’autre « oui, mais non », voire même un peu agressif. »

    C’est quand meme hallucinant de lire ca, et encore une fois ca vient d’une fille …
    Où est le mal de dire poliment qu’on ne souhaite pas continuer ?? J’ai jamais dit de l’envoyer balader mais simplement de le dire poliment.
    J’ai du mal a comprendre le manque de franchise des femmes …
    Il faut etre clair et precis dans ses propos, point barre.

  56. Demoiselle Zouzou….Pour suivre régulièrement les aventures de mister Anadema, je pourrais dire en effet comme toi qu’il cherche ou attend une hypothétique demoiselle formidable et que tous les « critères » qu’il mentionne réduise considérablement son choix…Mais je crois qu’ il en est conscient. C’est certainement ce que ne comprennent pas tout ces lecteurs. Ceci dit, est-ce possible de croiser sur son chemin tout ce qui nous charmenrait, c’est une question que je me pose aussi. Alors que faire, des concessions, certes in faut en faire, mais peut-être pas au point de mettre en cause sa personnalité et ses espérances. Et si j’ai bien compri la démarche d’Anadema, c’estlà tout le problème. Les concessions ne sont pas non plus une garantie de fonctionnement dans une relation sentimentale, remarque nous ne sommes pass à la Fnac et il n’existe aucune garantie en matière de sentiments. Mais en mettant toutes les chances de son côté et en « sélectionnant » un peu selon ses attentes, on risque tout de même moins qu’en se lançant dans une aventure avec une demoiselle croyante, si pour reprendre l’exemple d’Anadema, on considère que c’est une barrière à l’entente future….
    Sur ce félicitation pour ton article développé et argumenté, ce qui n’est pas toujours le cas…Mais attendons la réaction de mister Anadema.

  57. Max> tu es de mauvaise foi où tu n’as pas compris ? j’ai dit, pas la peine de rappeler l’autre si on n’a pas envie de le revoir. Tu rappelles une fille pour lui dire que tu n’as plus envie de la revoir toi ? « salut, je t’appelle juste pour te dire que je n’ai pas envie de te revoir » ? Si c’est le cas, je n’aimerais pas avoir de rendez-vous avec toi !
    Par contre, répondre à l’autre qui nous rappelle le cas échéant me semble être la moindre des politesses, je l’ai toujours dit.
    La prochaine fois que tu me cites, ne le fais pas hors contexte s’il te plait.

  58. Je pense que j’ai dû éconduire Léon Bloy sur Meetic, il fut un temps, je ne vois pas d’autre explication à son agressivité et à son acharnement 😉

    (attention, il va mordre)

  59. réaction suite au message de
    > loli
    « Mon dieu, Anadema, que ta vie doit être triste et vide pour investir autant dans quelques mots échangés avec des inconnues sur le net!Quelle misère affective!
    Plus je te lis et plus je trouve cela affligeant!Le plus basique des respects serait que tu arrête ce blog »

    Pourquoi tu continues à le lire alors!!!? lol
    les gens me font rire quand même!!
    Enfin p-e tu n’as rien de mieux à faire dans ta vie. 😉
    « longue vie au blog d’Anadema »!

  60. Et sinon, pas d’autre réponse à mes remarques, à part cette tentative de diversion très rigolote (car dans la réalité, celui qui a manifesté son intérêt et n’a pas finalement pas donné signe de vie, c’est moi).

  61. Banana > Je dit juste que si la demoiselle souhaite donner suite et si je ne le souhaite pas alors je le dis, de toute facon apres chaque rencontre je donne sincerement mes impressions, bonnes ou mauvaises. Au moins c’est clair et je me cache pas dans un silence radio.

    « Par contre, répondre à l’autre qui nous rappelle le cas échéant me semble être la moindre des politesses, je l’ai toujours dit. »
    D’accord avec toi.

  62. Rapport à une de tes réponses : on ne dit pas que c’est la normalité de se comporter en pur-batard sur internet, on dit que c’est ce qui se passe souvent. Il y a une nuance non negligeable, car parler de normalité, c’est accepter ça dans son système de valeur, ce qui n’est pas le cas du tout.

  63. > Léon Bloy : je crois en effet qu’il vaut mieux faire diversion face à ce que tu écris… Pour le reste, non pas d’autres remarques, donc, pas d’autres os à ronger pour toi, désolée 🙂

  64. Pierre V : Certes. Mais je préfère penser que les conflits ( les vrais ! pas les blablas quotidiens ) proviennent d’une divergence d’idées de fond et non d’une incompréhension due à la forme où le langage en est la problématique : la volonté alors suffirait pour régler ce type de conflit de compréhension en trouvant un langage commun. Par contre sur une divergence d’idée seule une solide argumentation pourrait permettre à l’une des 2 idées de prendre éventuellement le pas sur l’autre sinon statu quo.
    Quand à cette tendance à voir la vie en gris : est ce par facilité ? ou pour une autre raison qui me dépasse ?

  65. C. qui commence à monter sur ses grands chevaux, c’est mignon

    Transformer une absence de politesse et de respect en impolitesse et irrespect, c’est facile

    Anadema, tu as déjà pensé à la chanson qui dit « c’est moi que j’aime à travers vous » ?
    Tu as crée un prototype approximatif de perfection au féminin dans le simple but d’être aimé par lui. Que dans ton blog et dans ton esprit tu doives schematiser l’amour est une chose, que tu constates que tu es en regle général peu attirer par les femmes rondes est une chose, or toi tu decretes ne pas vouloir de femme ronde. Or, tu n’es pas naif, tu sais que tu pourrais t’amouracher, comme chacun, d’une femme ronde. Mais cette hypothese ne te plait pas car la seule chose que tu consideres vraiment, c’est d’être remarqué par ces femmes « parfaites », poussé par le sentiment narcissique tu l’es toi aussi, tu recherches certes une fille formidable, mais dans le simple but de t’en valoriser et si j’étais psy, je dirais un eventuel probleme affectif maternel, c’est moche !

  66. Je ne vais pas pouvoir répondre à tout le monde parce qu’il y a beaucoup de commentaires et que j’y passerais des heures ! 🙂 On peut dire que pour ce post ci, je n’aurai pratiquement effacé aucun commentaires : certes, vu que le sujet était le mépris, c’était intéressant aussi que le mépris vienne s’y exprimer… mais si le débat a été majoritairement intéressant et constructif, tout le monde conviendra qu’il y a eu pas mal de propos agressifs, que ce soit envers C. ou envers moi.

    Entre les trucs du genre « Je pense que Anadema devrait la bannir du blog préventivement. », et les « Mon dieu, Anadema, que ta vie doit être triste et vide », on peut dire que ça fait naître des désirs de génocide. Je pourrais répondre au premier que c’est lui que j’aurais plutôt envie de bannir répressivement et à la seconde que si elle connaissait ma vie, c’est sûrement elle qui trouverait la sienne sans intérêt (crois-moi ! 😉 ) mais quelque part, je dois avouer que ça n’est pas très gratifiant de se retrouver à parler avec des cons.

    Alors je suis partagé et j’en appelle à vos opinions (vous = les gens sensés) : il y a deux formes de débat :
    – le débat echauffé et houleux. C’est vrai que c’est amusant de voir certains messages. Comme je l’avais dit chez Indiana Jil, c’est du sport de leur répondre et ça dope l’audience.
    – le débat sérieux et plus intimiste qu’il est de plus en plus difficile de maintenir parce que ce blog est de plus en plus visité.

    Lequel est préférable ? Pensez-vous que les deux soient compatibles ?

    Moi, ça m’ennuie un peu de jouer à la police en permanence, de faire du détectage de cons et d’effacer des commentaires. Mais je peux encore continuer comme ça pour le moment pour les posts qui me tiennent à coeur.

    Les 5 derniers posts ont une moyenne de plus de 65 commentaires, donc si ça continue à augmenter, je vais finir par être submergé.

    Il y a plusieurs solutions que chaque blogueur a choisi d’adopter :
    – Fermer purement et simplement les commentaires. Mais comme l’a dit FueL~!, les commentaires (pas tous !) sont aussi intéressants à lire que mes posts, le débat y continue.
    – Modérer a priori. Chaque commentaire doit être validé par moi avant d’être publié. C’est une vraie solution mais ça m’embête parce que cela détruit le débat rapide et spontané entre les gens qui commentent.
    – Mettre un système de login/password personnel pour avoir le droit d’écrire un commentaire. Mais cela empêche une certaine spontanéité.

    Bref, dites-moi ce que vous pensez de tout ça et ce que vous préfèreriez ! 😛

  67. Moi je crois que c’est ton blog, donc c’est à toi de prendre la décision, en fonction des possibilités qui existent et que tu connais. Et donc à toi de porter la responsabilité.
    Je ne me considère que comme un lecteur/consommateur/commentateur.

  68. Bon, j’ai aussi tout à fait conscience que l’agressivité gratuite envers moi est proportionnelle au succès de ce blog (et ce serait hypocrite de vous faire croire que je m’en plains) et que c’est souvent une expression frénétique de jalousie. Faire, ce n’est pas donné à tout le monde, paix à nos âmes !

    C. > (Au sujet de ton PS, je pensais que ça n’avait plus trop d’importance d’évoquer quelques mots de ton texte d’annonce parce qu’il me semblait avoir compris que tu avais quitté Meetic depuis au moins 2 mois et que ce n’est pas ton intention d’y retourner demain. Ta fiche est toujours active, avec tout, ses photos et son annonce ?)

    Alors…

    « ton amertume et ton ton acerbe m’ont poussé à cogiter, et à ta décharge cette fois »

    Hourra ! Alors, je vais faire comme en bourse : je vends toutes mes actions pendant le pic et je ne dis plus rien ! 😉

    J’ai le sentiment que tu n’as pas lu mon tout dernier commentaire où je répète inlassablement les mêmes choses : la répétition, la répétition, la répétition… c’est de la répétition qu’il s’agit.

    Tu prends mon amertume comme une réaction contre toi personnellement alors que c’est la résultante d’une suite de déconvenues où je n’ai fait que des « mauvaises » rencontres :
    – Un coup, c’est une femme de 37 ans qui ne sait pas ce qu’elle veut et qui n’arrête pas de me faire marcher.
    – Un coup c’est une fille qui accepte de faire des câlins tout de suite alors qu’elle a un problème manifeste avec le sexe.
    – Un coup c’est une fille qui me tient de beaux discours sur le respect et la sincérité, qui me lance un « à bientôt » et qui pratique le silence-radio avant de m’envoyer un SMS agressif sous prétexte que je m’en suis offusqué.
    – Un coup c’est une fille que je m’apprête à rencontrer et dont je découvre par le plus pur des hasards qu’elle n’a pas 29 ans mais… 34.
    – Un coup, c’est une fille qui me contacte, qui est intéressante, qui me tient des propos engageant la continuité d’un rapport et… qui disparait et m’ignore quand je tente de la recontacter.
    – Un coup, c’est une fille qui n’habite pas à Paris ni même en Île-De-france mais à 150 km de chez moi et qui disparait après m’avoir demandé de rester en contact.

    Tu comprends bien que tu n’es pas seule à l’origine de mon amertume, que tu ne fais que contribuer à une longue liste de cas désespérants (au sens qui me désespère moi). Liste où tu as, certes, une place particulière parce que tu viens après toutes les autres et que tu ne fais partie que des 2 avec lesquelles je pouvais envisager autre chose qu’une petite histoire.

    On finit par se dire : N’y a-t-il que des dingues sur Meetic ou quoi ? Mon amertume ressort lors de notre tchat quand je fais la première mauvaise surprise avec toi. Je t’y ai expliqué mon point de vue et t’y ai fait part de mes états d’âme.

    Je comprends tes deux mails qui expliquent a posteriori ton comportement avec moi et je comprends que tu n’as jamais eu l’intention d’être blessante vis à vis de moi, même légèrement. Je ne t’en veux pas personnellement, mon amertume est globale. Crois-tu, lorsque tu rencontres quelqu’un, que ses expériences de vie n’ont aucun impact sur lui et que le compteur repart à zéro à chaque fois ? Crois-tu qu’un juif victime une énième fois d’antisémitisme (eh oui, je suis en plein dans Sartre en ce moment !!) ne finit pas par haïr plus qu’il ne le devrait un abruti qui s’est « contenté » de le traiter de « sale juif » ? Tu es intelligente et tu comprends bien que je ne suis pas en train de te dire que je te hais, je t’explique ce que cristallise en nous le fait de vivre x fois ce que nous ne tolérons pas, d’autant plus quand c’est après avoir fait un effort pour essayer de surmonter notre dégoût. Mon premier et long mail ne fut-il pas une belle preuve de ma volonté de dépasser mes déceptions précédentes, avant que tu ne me fasses connaître une nouvelle fois ce que je ne connais que trop bien ?

    Donc je te trouve blessante de me dire par dessus tout ça que je prends les choses trop à coeur. C’est comme si tu reprochais au juif d’être touché par ce millième con qui lui jette son regard de haine. C’est justement parce que je suis humain, sensible, idéaliste, que je suis entier et que j’aime me faire toucher par les autres. Me dire que je prends les choses trop à coeur, c’est encourager l’indifférence et la froideur sur Meetic que tu dénonçais un peu plus tôt. Et le froid, c’est la mort de l’âme.

  69. De la même manière que je peux comprendre que ce n’est pas seulement moi qui suis la cause de tant d’amertume, je pense que tu peux comprendre que, de mon point de vue, ce n’était pas forcément évident…

    Pour le reste : ta volonté de ne pas céder à l’inhumanité de Meetic est certes noble, mais le résultat est le même, et il est plutôt très ennuyeux pour toi : tu t’en prends plein la tronche et tu deviens amer. Le constat est fait, tu as bien des raisons d’estimer que ce monde ne correspond pas à tes valeurs.
    Mais alors, une fois de plus, que comptes-tu faire ? Te dire que tu prenais les choses trop à coeur n’avait pas seulement pour but de me « blanchir » : l’idée était de suggérer une autre manière de procéder pour sortir de cet état de fait. Cette citation d’Einstein que m’a rappelée un ami semble être appropriée : « Lorsque, malgré beaucoup d’efforts, un problème persiste, c’est que ses fondements ont été mal posés. »

    Nous avons parlé de ton idée du respect, et tu restes fidèle à tes idées exposées depuis le début (ne pas trouver acceptable le silence radio). OK : mais ensuite ? Que te reste-t-il encore à gagner en récoltant sur Meetic les marques de cette inhumanité qui te révolte ? Que vas-tu gagner à faire subir la même chose à une jeune fille, à part prouver que tu as « raison » ? Et la jeune fille formidable dans tout ça ?

  70. Anadema> « Bref, dites-moi ce que vous pensez de tout ça et ce que vous préfèreriez »

    Moi je préfère la baston!!! Quand ça tape dur, fort et longtemps!! Quand les insultes et l’ironie acerbe tombent comme la pluie en Bretagne!!!

  71. Juste une précision (on ne sait jamais et je ne veux pas de quiproquo là dessus) : quand je dis : « vu que le sujet était le mépris, c’était intéressant aussi que le mépris vienne s’y exprimer », le mépris qui s’exprime, ce n’est pas C., hein !! Le premier mépris est l’indirect, celui du manque d’égards, de l’indifférence. Le second est celui des commentaires agressifs.

  72. Le brahmane Svami Prajnanpad a dit :
    « La clé d’une relation facile avec autrui, c’est de ne pas imposer votre ego, ni d’écraser l’ego des autres « 

    et aussi

    « Ce ne sont pas les autres qu’il faut changer, mais vous même »

    à méditer… 🙂

  73. Marre de lire cette pléthore de commentaires, je fais juste part de ma reflexion et je file :

    Comment plaider la sincérité alors même qu’on joue double jeu en étant d’un côté le sympathique Dr. Jekyll, un jeune homme cultivé et entier qui recherche la fille formidable, et de l’autre Mr. Hynadema, qui publie sur son weblog des phrases envoyés à lui et lui seul par des jeunes femmes ne soupconnant pas ce qui se passe…?

    Je n’attend pas spécialement de réponse, même si je ne me ferme pas à un débat (en gros c’est comme tu veux), je voulais juste dire qu’après un an de lectures de tes périgrinations sur Meetic, mon scepticisme reste inchangée.

    Bon et puis allez, il faut passer à autre chose maintenant, c’est la vie, « Sith happens ». Mwaha.

  74. Le mot de la fin et de la perspicacité revient comme toujours à la sagace Nacara.

    Je pense comme elle. Et nous sommes pas mal (ces blogueurs qui évoquent leur vie perso) à être dans le même bâteau.

  75. Tu parles d’un « Hasard »! Quelle coincidence… D’abord Mio, ensuite loli, et maintenant celle-ci dont il a parfois semblé qu’elle ne détestait pas vraiment J-P.
    Alors Anadema, es-tu toujours pas convaincu que le discours de C. a cherché en douce à réactiver les partisans et les théories de cet énergumène?
    Et je dois dire que je ne comprends pas la cause de ta dernière réaction à mon égard, alors qu’il y a quelques jours tu me remerciais pour mon « long et intéressant commentaire » et que tu réfléchis toi-même en ce moment à un contrôle ou une fermeture préventifs des commentaires. J’aurais cru que tu savais voir avec évidence qui étaient tes alliés sincères, et qui étaient tes vrais ennemis.

  76. Je trouve les 2 derniers commentaires fort justes… en effet, que se passerait-il si Anadema tombait enfin sur la fille formidable? Nous aurions donc Anadema amoureux, en train de raconter à quel point elle est jolie, intelligente, rigolote, et douée au lit. Et nous tous lecteurs suivant avec une passion partisane le déroulement de l’histoire.
    Et bien il faut espérer que l’élue, bien que formidable, aurait un soucon de tendances exhibitionnistes. Afin que tout ne se termine pas dans la douleur et les larmes, mais au contraire par le mariage le plus couru de France 🙂

  77. Je tiens à dire de lâcher les filles ayant l’honnêteté de dire se qu’elle pensent sans pour être comparé à ce J.P. Je n’aimais pas sa façon de dire les choses ou ses commentaires multiples. Et c’est pas parce que je dis que Anadema joue un double jeu que je dois être prise pour « une intolérante » !. On a tous le droit d’avoir une opinion.
    Sinon le comment qui résume tout pour moi est celui de « le Hazard : Comment plaider la sincérité alors même qu’on joue double jeu en étant d’un côté le sympathique Dr. Jekyll, un jeune homme cultivé et entier qui recherche la fille formidable, et de l’autre Mr. Hynadema, qui publie sur son weblog des phrases envoyés à lui et lui seul par des jeunes femmes ne soupconnant pas ce qui se passe…? »

    Je suis désolé si ça choque…

    Ou alors oui, fermez les commentaires comme cela ça limitera aux gens de s’exprimer et qu’Anadema ait le monopole de ce blog !.

  78. Bonjour! je viens de prendre le temps de lire tous ces commentaires, que de débats, que de points de vue, que d’accords et désaccords! juste envie de dire 2-3 petites choses: c’est intéressant quand un blog devient à ce point un forum d’expression, un récit d’expériences, chacun y va de son petit mot, de son avis, de son coup de coeur, de son coup de gueulle… par contre ce qui me gêne vraiment, c’est l’agressivité de certains propos. Un blog est un espcae de libre expression du coté de l’auteur, ceux qui choisissent de venir le lire aime ou n’aime pas son propos, on n’est pas là pour viser l’unanimité! mais ne peut-on pas exprimer ses désaccords sans être forcément discourtois ou agressifs? ce que dénonce Anadema sur meetic,le manque de respect par ex, on le retrouve parfois ici chez ses lecteurs, c’est un peu dommage non? perso je flane du coté de Meetic avec + ou – d’assiduité depuis pas mal de temps, j’ai connu au début des réactions similaires à celles d’anadema… j’étais déçue, parfois choquée, voir même blessée, puis j’ai vite appris les règles du jeu: le recul est absolument nécessaire sur ce genre de site, sinon on passe + de temps à râler et à être déçu qu’à se faire plaisir. Je ne suis pas une enfant de coeur, mais j’essaye tout de même d’appliquer sur le net les mêmes règles de politesse, de respect et de franchise que dans la real life. On m’écrit un mail, j’ai déjà parlé avec la personne? je réponds… quelqu’un m’envoie un tchat, il m’interesse pas particulièrement mais on a déjà papoté sympathiquemeny? là aussi, je réponds et s’il le faut j’explique gentiment que je ne vais pas poursuivre; vu le nombre de sollicitations parfois, on ne peut pas non + causer sincérement et de manière appronfondie avec 15 personnes à la fois!!! Tu es à une soirée c’est un peu pareil non? personne ne t’oblige à tenir le crachoir à tous ceux qui s’adressent à toi, mais leur répondre, oui, c’est un minima, non? Maintenant c’est ma façon de voir, mais il y a 1000 autres façons de fonctionner, Meetic n’est que le reflet en plus condensé de la société dans laquelle on vit: si je devais passer mon temps à relater sur mon blog les fois où un tel m’a zappé, et un tel ne m’a pas répondu, tel autre ne réponds + à me smess sur msn ou se dit tjrs « buisy » et encore un autre m’a insultée parce que c’est un gros malade, j’écrirais des pages et des pages, mais l’intérêt n’est il pas ailleurs? dans la quête de l’amour, sous toutes ses formes? dans l’analyse des relations et incompréhensions hommes femmes? dans le ressenti , le charme, ou au contraire la déception inspirés après telle ou telle rencontre? Anadema je trouve que tu écris bien, tu es intelligent, cultivé, vif, de l’humour, un bon esprit d’analyse… si je puis me permettre: j’aurais encore plus de plaisir à lire le récit de tes rencontres, ce que tu en as retenu, ce qui ta ému, ce qui ta déplu qu’à découvrir le décorticage de tes tchats… Ce n’est que mon humble point de vue, il vaut ce qu’il vaut, mais quelque part ça me gêne que des conversations entiéres soient ici reproduites sans que la demoiselle en question en soit informée, question d’éthique. Tu vois chacun ses valeurs, moi celle là est une des miennes ;-)Suite au prochain épisode, j’espère que tu nous régalera bientot avec le récit d’un véritable meetic coup de coeur 😉 bisous à toi

  79. Je viens de lire que l’étalage de courriels privés sur un blog était passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 45000 euros ! Par contre, l’attitude de C. n’est passible d’aucune amende. La justice a donc décidé, c’est Anadema qui est en tort.

    Puisqu’on parle de respect dans les commentaires, je suis d’accord avec C. qui n’est pas très contente du fait d’avoir été exposée ici, d’autant plus que des détails précis pour la reconnaître ont été donnés ! Anadema devrait finir par admettre qu’il n’y a pas mort d’homme suite au manque de respect de C. Par contre, ses écritures, elles, pourraient être condamnées !

    Je vote pour l’arrêt de ce blog, puisque l’auteur se plaint de la tournure que prennent les commentaires !

  80. Rectification : je n’ai pas dit que je reprochais à Anadema d’avoir été exposée sur ce blog, mais que cela pouvait être considéré par certains (dont la justice, apparemment…) comme un manque de respect, et ce de façon légitime : en effet, le préjudice engendré peut être réel, et en tout cas plus fort que celui engendré par un silence radio.

    Pour mon cas, ouf, pas de probléme : mais ça aurait pu – Heureusement que mes élèves préfèrent les skyblogs écrits en langage sms, qu’il y a beaucoup trop de choses à lire sur le blog d’Anadema, parce que j’ai déjà parlé à certains de ce que j’avais travaillé comme sujet de mémoire…

  81. > Rimes : parce que tu crois vraiment que ne plus donner de nouvelles à pour but de blesser l’autre ? Non, et Anadema l’a compris aussi. Il faut donc sans doute regarder du côté des conséquences effectives sur l’autre, et ce qui fera souffrir un tel ne sera pas vraiment un préjudice pour un tel… Je n’aime pas non plus cette vision du monde relative, mais je l’admets en grande partie.

  82. Non mais ça devient n’importe quoi, là !!! On retombe dans le vieux / éternel débat sur les blogs : les blogueurs ont-ils le droit de parler de leur vie intime et donc des autres dans leur journal intime ? Il va falloir que je rajoute ça dans ma FAQ…

    Nacara > « après deux ans et demi de lectures de tes périgrinations sur Meetic, mon scepticisme reste inchangée. » Lol ! On dirait une vieille grincheuse qui regarde la télé tout les soirs en se plaignant que les programmes sont inintéressants !

    Je vais te copier-coller ce que j’ai déjà dit : Il y a plein de psychanalystes qui écrivent des livres et qui illustrent leurs réflexions par des exemples concrets et authentiques tirés de rencontres avec des patients. Ils ne violent pas l’éthique de leur profession pour autant. Et pourtant, les patients évoqués sont possiblement reconnaissables par leurs proches.

    De la même façon, il y a des autobiographies. Parler de soi, c’est forcément parler des autres. Si les noms des concernés ne sont pas cités (et c’est déjà pas mal là que se situe la limite entre le viol de l’intimité et l’exposition de réflexions personnelles), ils sont en revanche souvent reconnaissables (par des proches pour des auteurs anonymes ou carrément par le public pour des auteurs plus célèbres). Et ces derniers n’ont pas eu à donner leur aval pour la sortie du bouquin.

    De la même façon encore, il y a des reportages télé où des gens sont floutés et dont la voix est déformée. Et ils sont loin d’être toujours prévenus qu’ils sont filmés et qu’ils vont se retrouver à 20h50 sur une chaine hetrzienne ! En plus, crois-tu pour autant qu’on ne reconnaîtra pas un lieu, un habit ou un discours ? Personne ne crie plus au scandale pour autant !

    Donc, je ne comprends pas qu’on m’ennuie régulièrement avec ce faux débat.

    De la même façon, je raconte ici des histoires afin d’exposer des réflexions personnelles et des situations. Celles qui chattent avec moi ou qui m’ont écrit des mails comptent moins que les idées et réflexions qui y sont sous-jacentes. Elles sont anonymisées et ne sont pas reconnaissables (en dehors de leurs proches, éventuellement, et encore, c’est rare).

    Donc, il n’y a pas de Mr Hynadema sauf si tu fais partie de cette catégorie de population qui ne supporte pas qu’on dévoile de la vie intime où que ce soit : blogs, livres, films, reportages, etc. Dans ce cas, oppose-toi à ce concept mais ne m’érige pas en représentant officiel de l’intime exposé. Je ne fais pas autant d’audience que Zone Interdite, je n’ai pas écrit de bio où tout le monde sait que je parle d’un personnage publique.

    Quand même, je m’étonne un peu qu’un vieille blogueuse comme toi puisse toujours tenir un tel discours, qui est fondamentalement et pernicieusement anti-blog. Permets-moi de te dire qu’à ce titre, tu n’es pas ce que la blogosphère a pondu de mieux.

    Leon Bloy > Je dois reconnaître que tu as vu juste puisque je me tape les tirades habituelles sur le droit de parler d’autrui et de dévoiler de l’intime. Je ne remets pas non plus en question ton « long et intéressant commentaire », je dis juste que je te trouve agressif. Certes, c’est à ma cause et j’avoue que ça me fait quelque part plaisir de voir que C. se tape à son tour des propos venimeux (ça me change !). Ca n’empêche que tu as été agressif envers C. alors qu’elle ne l’était pas avec moi. Si la première fois, on pouvait penser que tu en voulais à Ethique parce que le sujet Darwin te tenait à coeur, je me rends compte que la « violence » a l’air d’être ton fonctionnement. Le ton de ton discours, s’il illustre que tu puisses être mon « allié fidèle », n’en est pas moins identique à celui de ceux que tu déterres de la fange.

    Moi, il m’arrive également parfois d’être agressif dans les commentaires… mais c’est en général en réaction à des commentaires qui le sont eux-même. Et puis, dans la mesure où je suis le premier concerné (tout comme C. dans la situation présente) par des jugements hâtifs souvent représentatifs de l’humanité dans sa face la plus abjecte, c’est compréhensible qu’il m’arrive de manquer de diplomatie.

    J’espère que tu te reliras et que tu comprendras que ton discours, au delà de ses idées, véhiculait de l’agressivité gratuite (envers Ethique comme envers C. alors que ces derniers étaient dans un débat raisonné). Et l’agressivité, c’est en général ce que j’essaie de juguler dans les commentaires. Vois d’ailleurs où ça en est, là, au bout de 98 : c’est du n’importe quoi !

    Mais peut-être ton ton est-il dans l’exercice de style, comme pourrait le sous-entendre ton pseudo évoquant le personnage « aux attaques violentes » ? Dans tous les cas, je n’apprécie pas ça.

    Caro > On savait déjà que tu étais grosse et que tu habitais Nice. On sait maintenant que tu es moche (tu es puante de frustration. D’où ton assiduité à l’attaque systématique) et que tu n’as jamais fait d’études de philosophie ni de droit.

    Maylis > Merci pour ton commentaire. Je pense qu’un certain recul est nécessaire sur Meetic, mais comme partout ailleurs. Il y a quantité de gens qui se ferment à tout pour se protéger, qui vivent avec une carapace permanente pour ne pas souffrir. Ce n’est personnellement pas une attitude que j’adopte parce que j’ai choisi de ne pas traverser la vie en zombie. La vie pour moi est une réjouissance de tous les jours, et donc je n’accepterai jamais qu’on puisse se résigner et accepter le manque d’égards vis à vis des autres sous prétexte qu’Internet rendrait plus abstrait les rapports humains. C’est justement parce que les choses y sont plus faciles, qu’on peut envoyer les autres chier plus facilement que la vraie nature humaine ressort. Ce blog n’est pas là pour que je n’y parle que de jolies choses, c’est aussi un moyen pour moi d’y exprimer certaines réflexions, d’y exposer certaines questions. La suite de ces derniers posts avait pour but de montrer que le manque d’égards des gens sur Internet n’est pas de l’ordre du particulier mais une réalité de fait. Niveau « éthique », je comprends tout à fait qu’on puisse ne pas aimer les expositions que je fais dans ce blog. Comme je l’ai déjà dit, c’est du même ordre qu’une autobiographie & co. C’est marrant parce que les gens ont l’impression de voir dans du texte rose une capture vidéo alors que ça n’est souvent que du texte débarassé de beaucoup de références personnelles.

    C. > Il faut différencier une démarche d’ignorance de l’autre (de l’égoïsme, comme tu l’as toi-même reconnu) et une démarche d’expression que constitue ce blog. Il y a des centaines de milliers de blogueurs qui s’expriment sur leur vie personnelle et qui le font sous couvert d’anonymat (ce qui leur permet de dire des choses sur eux et sur leurs « proches »).

    Ah oui : tu n’as pas répondu à mes questions sur ce que tu vois de l’avenir de ta relation actuelle, niveau problème de la relation à distance ?

  83. En souhaitant que la présente te trouve moins virulent :

    – Pour les cas cliniques, l’autorisation est demandée aux patients, donc ton exemple est sans rapport avec le sujet.
    – Je parle ici de correspondances personnelles et non pas de retranscription de faits vécus, le cas des blogs et des autobiographies n’a pas non plus de rapport avec le débat. On peut bien entendu recentrer en prenant en compte d’une part les blogs reprenant des conversations, tels que la cloche à fromage, et les autobiographies comprenant tout ou partie de correspondances personnelles. Dans le premier cas, effectivement on retrouve un cas comparable au tien, si ce n’est que la personne en question n’a pas de désir d’implication émotionnelle (dans un sens comme dans l’autre) vis à vis de son interlocuteur. Traduction : c’est du niveau des blagues téléphoniques de Lafesse, c’est pas glorieux, mais ça n’en a pas la prétention. Et ça peut me faire marrer oui, je ne prétend pas être un modèle de moralité. Dans le deuxième cas, sauf exceptions (mort sans héritier, domaine public, etc.), l’autorisation est demandée au correspondant ou à ses représentants, et quand ça n’est pas le cas, cela peut mener l’auteur concernée à de vifs problèmes.
    – Dans le cas des médies : Okay, trop cool, ils font n’importe quoi sur TF1, alors non seulement je peux faire pareil, mais en plus je peux dire « ouiiii mais ils font pareil à la télé ». Ben à la télé c’est pareil mon grand, je suis contre le fait qu’on transmette les propos de quelqu’un sans son accord. C’est pas une cabale anti-Anadéma, c’est juste mon avis sur une globalité qui s’applique notamment – mais pas uniquement, très loin de là – à ton cas.
    – Pour ce qui est de l’application de mes fameux principes moraux à mon propre blog : je ne retranscris les propos de personne sans avoir préalablement demandé son autorisation (je fais pas non plus signer un recu en trois exemplaires, me fait pas dire ce que j’ai pas dit, un simple « ça te dérange pas que » m’évite les embrouilles). Bien évidemment, je ne vais pas le nier, le fait que je suis clairement identifiée sous mes noms et prénoms sur ledit blog, et que de nombreuses personnes de mon entourage (famille, fac, boulot) en ait connaissance a grandement motivé ce choix. Mais comme cet état de fait est dû que je suis une personne assez peu secrète, on retombe sur nos pattes.

    Quant au pourquoi est-ce que je viens ici alors que ça ne me plait ? La question est tout simplement erronée : ça me plait. Tu as un bon style, le thème de ton blog convient tout à fait à mon voyeurisme – après tout, pour vouloir lire des blogs « perso » (ie ne traitant pas de sujets techniques, actus, politiques, etc, bref, traitant de la personne elle-même et non pas de sujets extérieurs à elle) il faut être voyeuriste, non ? Je ne dis pas « Ne fais plus ça », je serais la première déçue si tu arrêtais =) Je me questionne juste sur la place de la sincérité là-dedans. Si si, va relire mon commentaire, c’est ça que je disais.

    Pour finir, je ne vais pas aller jusqu’aux insultes avec lesquels tu flirtes franchement (ma préférence allant au « tu n’es pas ce que la blogosphère a pondu de mieux », merci merci), mais simplement te dire que comme beaucoup, je trouve qu’au moins dans cet espace tu tends à t’aigrir et à devenir agressif. Bien évidemment tu es « chez toi », tu fais ce que tu veux, mais mettre un peu d’eau dans ton vin te soulagerait de nombre de commentaires désobligeants tout en permettant ceux qui à mon instar ont une bonne opinion de toi – car oui, c’est le cas, bien que j’ai effectivement certaines interrogations sur tes motivations, ne te connaissant pas – de conserver cette dernière.

  84. Euh, le débat est un peu houleux.

    Moi je voudrais juste revenir sur cette question des relations à distance. A vrai dire, j’ai perso beaucoup de mal à comprendre la réaction d’Anadema. Je veux dire: moi je suis mariée, depuis 22 ans (oui, ce qui fait que je dois être la doyenne des lectrices de ce blog. Vous n’êtes pas entre vous les jeunes, même les dames mures se mettent à Internet) Quand j’ai connu mon mari, il avait un métier qui le faisait voyager 6 mois par an. Par la suite, moi-même ait été amenée à voyager plusieurs mois par an. Bon, et alors?
    Il y a des tas de métiers où les gens voyagent beaucoup… les VRP, les hôtesses de l’air, les pilotes, les hommes/femmes d’affaires, etc. Des tas de gens sont habitués à parcourir des milliers de kilomètres chaque semaine. A une autre période de ma vie, je vivais en grande banlieue et travaillais de l’autre côté de Paris: bilan, 3 heures de transport par jour… Je ne dis pas que c’est idéal (oh que non!), mais c’est quelque chose qui arrive.
    Du coup, vraiment, les 150 km un obstacle à une relation, moi je ne comprends pas.
    Soit elle ne te plait pas à la première visite, et tu arrêtes, soit elle te plait, et alors tu bouquineras « Orgueil et préjugés » dans le train.

  85. Anadema

    Effectivement, je n’avais pas répondu à ta question sur ma relation « à distance », parce que je pensais qu’elle s’éloignait du sujet, mais puisqu’elle t’intéresse tout de même, soit 🙂
    Pour tout te dire, dans l’état actuel des choses, une relation où on se voit relativement peu aurait tendance à m’arranger. Je ne suis pas encore tout à fait prête pour « l’engagement », et les circonstances géographiques empêchent forcément ce problème de se poser trop vite.

    Cela étant dit, ça peut ne pas durer, je le sais bien, j’en ai conscience ! Dans ce cas, les choses ne me paraîssent pas insurmontables. Les mutations peuvent se faire plus facilement selon l’ancienneté et la situation familiale, et, si je ne me vois pas quitter mon poste actuellement pour m’installer dans un endroit où je n’ai pas d’attache, je pourrais le faire pour construire quelque chose de solide avec quelqu’un. Je te vois déjà objecter la chose suivante : comment accepter de déménager pour quelqu’un avec qui je n’aurai pas eu le loisir de tester la vie quotidienne avant ? C’est vrai que le risque sera plus grand qu’avec quelqu’un qui habiterait la même ville que moi ; mais mon métier m’autorise tout de même de grandes plages de liberté (je pense aux vacances d’été) pendant lesquelles j’aurai tout de même un aperçu significatif.
    Bilan donc : ce n’est effectivement pas la situation la plus enviable, mais ce n’est vraiment pas la pire à mes yeux.

    A moi de te rappeler une question à laquelle tu n’as pas répondu : comptes-tu vraiment poursuivre cette récolte d’amertume sur meetic ?

    Enfin, je trouve tes arguments concernant ton droit à publier des mails un peu légers. En effet, je trouve très étonnant de ta part de dire, finalement : « les autres (psy, télé etc) le font, et personne ne dit rien, donc j’en ai le droit », alors même que l’argument « tout le monde prend des libertés sur le net et personne (du moins pas grand monde) ne dit rien » presque révoltant !
    En outre, je ne suis pas sûre que seule « l’intention » compte lorsqu’il s’agit d’évaluer un « méfait » (je sais que c’est pourtant un des principes qui régit la justice, il me semble, mais peu importe). J’ai agi par égoïsme (mais sans intention de nuire…), tu agis au nom de la liberté d’expression, soit. Mais replaçons nous du côté du « plaignant », et une fois de plus, mesurons les préjudices subis. Si jamais on avait couché ensemble, premièrement je n’aurais pas apprécié que les deux amis qui m’ont reconnue trouvent ici des détails de ma sexualité (ce que j’aime, comment je me comporte etc), mais j’aurais surtout beaucoup balisé à l’idée que des élèves tombent dessus (ce ne sont pas des proches mais je te jure que les plus malins pourraient faire le rapprochement) ! Et ce n’est pas parce que ça arrive rarement que ça n’arrive jamais (tu ne pensais pas toi même il y a quelques jours qu’une meetic girl pouvait aussi connaître ton blog…) Et ne pourrais-je pas dire alors à mon tour que « les mecs qui souffrent d’un silence radio sur meetic, c’est rare, alors ce n’est pas un manque de respect » ?

    Que les choses soient claires : je n’en suis pas à penser que tu devrais arrêter complètement ces publications (que tu masques un peu plus de choses, oui). Je rappelle que l’objectif de cette argumentation était de montrer que le respect, la souffrance, l’égoïsme étaient autant de notions qui possédaient une part de relativité.

  86. Pierre V >
    Je viens seulement de lire ton commentaire (perdu dans une avalanche de posts divers et variés), et je tenais juste à préciser, puisque tu parles d’excuses, que j’en ai faites (voir le quatrième post à mon sujet) : pour certains, ça ne compte pas, et je peux le concevoir, pour d’autres si.
    Quant au fait de se réfugier derrière le « oui, mais en général… »… voir plus haut 🙂

  87. Puisque l’on me casse du sucre sur le dos, je pense posséder un droit de réponse.
    1 – Non, anadema, ne t’inquiètes pas, je ne suis pas revenu te persécuter. Je me bornerais à cette intervention, et éventuellement de quoi préciser ma position, sans plus. Je suis resté silencieux depuis mon  » bannissement « , car puisque tu as décidé de te fermer aux remarques, il valait mieux te laisse à ta tour d’ivoire et à ses conséquences.
    2 – Ne t’inquiète pas non plus, il n’y a pas de groupies de JP te harcelant ces jours ci. Je ne suis d’ailleurs pas en accord avec leur position, et je dirais pourquoi.
    3 – Le mieux est que tu n’efface pas mon com, pour les raisons suivantes : 1) ne pas me priver de mon droit de réponse , 2) éviter qu’il soit reposté sans cesse, et t’épargner ainsi de le voir trôner longtemps parmi les derniers coms.

    Or donc,
    On me dit agressif. C’est tout simplement faux. Je ne fais pas beaucoup de bisous à mon contradicteur, c’est vrai. Peut-être que je passe plus de temps que lui à penser mes arguments, et il est donc parfois difficile de me répondre lorsqu’on défend une position mal étayée, mais cela est-il ma faute ?
    Qui pourrait citer une seule insulte que j’aurais lancée ? Est ce être insulté que de se faire démontrer que l’on est probablement dans l’erreur ?

    Par ailleurs, je ne suis pas vraiment d’accord avec mes soi-disant groupies. Spécifiquement, l’argument lancé par Nac : car oui, y a Hyde et Jekyll, et c’est pas top, mais que serait le blog sans ces extraits de conversation (chat, phone ou de visu, peu importe)? Ne sont-ils pas au cœur de la rencontre ? Si anadema devait se limiter à décrire le paysage des ballades et le menu du resto, quel intérêt ? Et puisque nous le lisons, ne sommes nous pas tout autant coupables, en quelque sorte coupables du délit de recel de ce qu’anadema vole à ses victimes. Et ce vol me semble partiellement justifié, car oui, c’est intéressant, instructif, ca donne à réfléchir lorsqu’on observe ainsi la rencontre, la séduction. De la même manière qu’il est justifié pour un psy de relater les cas qui sont intéressants. Cela dit, aucun de nous, ni anadema, ni les lecteurs-recéleurs n’aimerait que ses conversations soient ainsi étalées sur le web. C’est ainsi que quelques femmes,  » mes groupies « , désapprouvent cela. Il est vrai qu’elles auraient pu être piégées par anadema. Peut être est ce pour cela qu’elles focalisent sur ce point. Mon avis est qu’il n’y a pas mort d’homme tant que l’anonymat est totalement préservé d’une part, et que d’autre part cela est relativement justifié par l’intérêt du blog. Mais alors, cela implique impérativement que l’anonymat soit blindé, et que ne soit dévoilé que ce qui est réellement nécessaire au récit de la rencontre.
    Et c’est bien là que sont les erreurs d’anadema. (suis je agressif là ?). C’est ce qui nous a valu cette bataille homérique au printemps. Quel était l’intérêt de parler du bas-ventre de Jana ? Aucun ! Alors qui aurait donc une explication plausible de cet acte mis à part l’inconscience éthique d’anadema et/ou sa vantardise sexuelle, aiguillonnée par le rapprochement avec JNSM et la publicité faits par quelques médias à l’époque. Qui peut nier aujourd’hui qu’anadema est incapable de faire ce qu’il faut pour préserver l’anonymat ?
    Car enfin, s’il n’y a pas 50 maîtrises de français sur starwars, y a-t-il 50 musulmanes manager dans la photo portant au cou un petit coran ? Notons que même sans la maîtrise stars wars, l’anonymat était nul dès le départ pour C. : il n’y avait sur meetic que 5 toutes jeunes enseignantes, de petite taille, en RP. Connaissant anadema, cliquer sur la photo collant le mieux aux critères courants de beauté, et voilou ! Bingo direct, tout colle : sw, le seigneur des anneaux, la tête penchée, l’épaule découverte, le rideau, etc. L’anonymat concocté par anadema tient donc 2 minutes (en soirée, quand les serveurs de meetic rament, sinon, c’est 30 secondes).
    Alors, les faits présents ayant prouvé la réalité du risque que l’entourage de Jana découvre le blog, étais-je un agresseur, lorsque je ne lâchais pas prise dans la discussion, pour le faire comprendre à anadema ?
    Plutôt que d’admettre son erreur, anadema a préféré décréter que ce risque n’était pas réel, et que le réel était constitué par son intention de préserver l’anonymat.
    Etais-je un agresseur, alors que mes remarques, si elles avaient été écoutées, auraient finalement préservé anadema des conséquences de son aveuglement ? Car aujourd’hui, anadema est dans la m…. Certes C. n’est pas virulente, se contentant de lui recycler le  » ne venez pas sur ce blog que vous aimez pas  » sous la forme  » va pas sur ce meetic qui te fait souffrir « . Embêtée de cette exposition au point de devoir massacrer sa fiche meetic, elle ne le reproche pas beaucoup à anadema pour autant. Car elle fut d’abord un petit peu complice passive ( même en ne lisant que les coms, elle ne peut avoir involontairement ignoré le débat sur Jana, puisque anadema avait fait un ou deux articles centrés là-dessus). Et, anadema, aidé par la menace de censure, arrive peu ou prou à faire paraître que le désintérêt exprimé par C. à son égard fut un crime aussi grave que son exposition sur le blog.
    Au fait, anadema, prétendrais tu avoir toujours répondu à tous les contacts ? Ta fiche meetic n’a t elle pas été parfois en silence radio pendant de longs mois ? La belette n’a-t-elle reçu que des mails immondes ne méritant aucune réponse ? A-t-elle répondu quelque chose aux autres? Celle qui est ta plus fidèle amie parmi tes lectrices ne répondait à quasi aucun mail, fut un temps. L’as tu incendiée autant que C. ? Fait au moins un petit reproche ? Non rien. Le crime de C. n’en est pas un, elle a fait ce que tous ceux qui ont des contacts en nombre font tôt ou tard par lassitude.
    Quant aux actions d’andema, à quoi a-t-il tenu que l’exposition de C. sur le blog ne dégénéra en description humide de son bas-ventre ? A presque rien ! Se seraient-ils croisés quelques semaines plus tôt, anadema était plus indulgent sur la distance, C. était plus disponible. ….
    A quoi a-t-il tenu qu’au lieu d’amis, ce ne soit de la famille, ou des collègues de travail qui la découvre ici ? A rien ! De la chance, juste de la chance. Oui, C. peut dire  » ouf !  » après avoir relu les posts d’anadema sur Jana.
    Mais C. a-t-elle reçu des excuses d’Anadema ? Ou s’est il esquivé en lui servant une bouillie de jérémiades justificatoires et reproches?

    Faut-il laisser cette prise de risque continuer ?
    Est-ce à anadema d’y réfléchir, sachant que ce n’est pas lui qui subi ce risque, mais qu’il en tire un bénéfice ?
    Serait-il au moins capable de jauger le risque, et de le gérer ? Les faits montrent incontestablement que cette responsabilité le dépasse.
    Faut-il lui accorder comme circonstance atténuante de n’avoir pas su et lui laisser une seconde chance? Mais anadema savait, tout lui avait déjà été expliqué dix fois, vingt fois, dans les coms, au temps de Jana.
    Faut il donc laisser anadema poursuivre son délire, dans lequel la question qui le préoccupait dernièrement, c’était le choix de la censure la plus pratique pour ne pas avoir à souffrir que des gens parlent de lui en mal, sans qu’il n’ait jamais été capable de se rendre compte des conséquences pour autrui de ce que lui raconte ici. Pas plus qu’il ne réalise que C. est bien gentille de ne pas chercher, de son coté, le moyen le plus simple pour être débarassée définitivement de cette histoire, effacer anadema et préserver celles qui n’auront pas sa chance (un recommandé à Free, ca pourrait le faire, Free n’aurait à gagner que des risques d’emmerdes judiciaires tôt ou tard en continuant cet hébergement en toute connaissance)

  88. JP > « Prétendues », pas « soi-disantes », je n’ai jamais dit que je faisais partie de tes groupies (tout simplement parce que je n’avais absolument aucune idée de qui tu étais et ce que tu avais pu dire).

    Ceci mis au point, je rappelle que mon commentaire originel disait en substance à Anadema que « reprocher aux autres de manquer d’honnêteté alors qu’on joue soi-même double-jeu, c’est un peu l’hôpital qui se fout de la charité », et que la comparaison Jekyll/Hyde n’avait qu’un but caricatural. J’ai bien conscience que lesdits échanges sont la moelle de ce blog, et c’est uniquement la réaction agressive du propriétaire des lieux qui m’a poussée à emettre un jugement sur le double-jeu en question.

    Bon, sinon, je trouve ce que tu dis assez pertinent. Ce qui ne fait pas de moi une groupie, merci =)

  89. Nacara > Je suis désolé d’avoir été agressif avec toi mais tu arrives pendant la bataille. C’est bien beau d’écrire un commentaire sans lire les 90 autres qui te précèdent mais c’est prendre le risque de ne pas saisir le contexte. Pour ce qui est de la télévision, je n’ai jamais dit « ouiiii mais ils font pareil à la télé ». Je trouve au contraire que ça n’a rien de licencieux de faire des caméras cachées et je faisais remarquer que ça ne choquait en général personne.

    Quant à mettre de l’eau dans mon vin, je crois que tu inverses les choses. Je t’invite à relire les 3 derniers posts que j’ai écrit ainsi que tous leurs commentaires et tu verras la mentalité du « peuple moyen » ! 😉

    Je ne suis pas un politique, caressant dans le sens du poil. Je ne suis pas là pour faire de la diplomatie. Je pense que si à chaque fois que tu émettais un avis personnel, tu te tapais quelques dizaines de commentaires de dégénérés, tu finirais comme moi par tirer dans le tas. Mon blog devient (bien malgré moi, je le reconnais) un FPS.

    OldMalfalda > Tu trouveras mes réponses à tes questions dans le post « 29 et des poussières… ».

    C. > Comme je l’ai dit à Nacara, je n’ai jamais dit que puisque les autres le font, je le fais. Je faisais remarquer qu’il ne faut pas confondre viol de la vie privée et récupération secrète de témoignage.
    Pour ta question à laquelle je n’ai pas répondu, la réponse est déjà dans la FAQ et la présentation.

    C., si nous avions couché ensemble, sache que je t’aurais rendue plus anonyme ! Notamment sur ta profession ! Mais j’ai considéré qu’il y avait extrêmement peu de choses qui s’étaient passées entre nous, et que ce que j’allais raconter allait rester relativement en dehors de ta vie intime. Ce fut un des avantages d’écrire ce post 45 jours après les faits. Alors peut-être que je sous-estime le succès de ce blog, peut-être que je devrais encore plus anonymiser les gens dont je parle. Sache que je n’ai pas flouté le passage de ton mail sur ton mémoire uniquement parce que je voulais faire profiter aux autres de nos échanges que j’avais trouvés sympas. D’ailleurs, tu reconnaîtras que l’essentiel de ce qu’on connaît de ta vie personnelle, c’est toi qui l’a dit volontairement dans ce blog. Le reste, ça n’est que de l’ordre de l’info publique : inscrite sur un site de rencontres, un mémoire sur tel truc, enseignante en français… et… en gros c’est tout !

    Au sujet de la « fille au toutou », par exemple, je t’invite à relire les deux posts : vu tout ce qui s’est passé entre nous et ce que j’ai raconté d’elle, tu noteras que j’ai été beaucoup plus précautionneux et que je ne donne aucun détail sur elle : je ne précise rien de son physique (en dehors du fait qu’elle est mince), rien de sa profession, rien de son lieu d’habitation, rien de sa fiche, rien, rien, rien !! Ce n’est pas un hasard ! J’espère que cela te convaincra que j’aurais été plus discret avec toi si j’avais eu qqch à raconter de plus intime.

    JP > Les discussions avec toi pourraient durer des heures parce que tu es un grand malade, au même titre que le Jean-Marie Lepen de service de ce blog que je ne citerai pas (le roi de la théorie du complot, du baillonnement et de la manipulation des pauvres lecteurs). De la même façon que tu te défends de n’avoir jamais lancé d’insulte, pourrais-tu trouver un seul endroit où j’ai dit le contraire ? Tes délires paranoïdes me fatiguent et j’espère que tu comprendras que mes questions n’attendent pas de réponse de ta part. Tu as été banni parce que ceci est un blog personnel et que ça ne m’interesse pas de converser avec des gens malsains comme toi.

    Jusqu’à preuve du contraire, il n’est pas interdit de parler d’une enseignante ayant fait tel mémoire ni de mettre des bouts de conversation qui ne portent préjudice à personne. Ce n’est ni du viol de vie privée, ni de la diffamation.

    Mais puisque tu lances sournoisement un appel à la délation (je pense qu’on ne pouvait pas attendre beaucoup mieux venant de ta part), je rappellerai à tous les candidats, puisque nous naviguons dans ce post dans les eaux nauséabondes de la menace procédurière, ce petit avertissement de Free :

    Nous attirons votre attention sur le fait que toute notification abusive peut engager votre responsabilité et est notamment passible d’un emprisonnement d’un an et d’une amende de 15 000 euros en vertu de l’article 6-I-4 de la loi n°2004-575.

    Alors allez-y, vous trouverez le formulaire de plainte à compléter dans la FAQ de Free. Comme on dit dans ces cas là : bonne chance ! 😉

  90. Quelle patience Anadema ! Franchement je ne vois pas de réels intérêts pour toi à répondre à toutes nos divergences de points de vue ou tous nos délires caractériels. Te voilà psy… Que tu écrives un blog sur le thème de la recherche d’une fille formidable est certes compréhensible et interessant à lire mais que tu passes du temps à commenter les commentaires çà me dépasse : cercle vicieux où rien ( ou si peu ) n’avance. Garde ton énergie à trouver une personne formidable ailleurs qu’ici sur ton blog.

  91. Tout à fait d’accord avec etre_humaine.
    Je lis ce blog avec attention depuis un moment, dans l’ombre, mais là je trouve que les commentaires prennent une tournure qui frise le hors-sujet: réglements de compte, justifications intempestives, procès d’intention, jugements de valeur, menaces, et autres lepenisation (bientôt le point Godwin!). Mais où allons-nous dans l’escalade ?? Est-ce que tout ceci concerne vraiment la communauté du blog ? Même si C. s’est reconnue et qu’elle réagit ici aux publications de ses échanges avec Anadema, je trouve que ça devient du domaine du privé, et les attaques personnelles également.
    Je me demande comment vous tous, trouvez autant de temps à répondre à ces prises de position qui de toutes façons, n’évolueront pas puisqu’elles opposent apparemment des personnes de trop fortes convictions !!
    Je regrette que ce blog soit devenu au fil du temps un ring où tout le monde s’affronte, alors qu’au départ le but était de relater l’aventure d’une quête en partageant les émotions liées à des rencontres, faire ressortir les aspects psychologiques et stratégiques d’une relation naissante, etc…
    Dommage, mais je reviendrai quand même parce que je suis trop curieux !
    Anadema: continue ton blog, concentre-toi sur tes objectifs et oublie les trouble-fête. Tu la trouveras, ta fille formidable.
    Les autres: certains ont vraiment besoin de se détendre, prenez des vacances nom d’un p’tit bonhomme !

  92. délation, c’est un melange de Delita et de félation ? Ca m’interesse d’en être.

    Anadema, le niveau du « peuple moyen » le peuple moyen est TON peuple moyen, ne le denigre pas, tu peux accuser toutes les mouches à merde du monde, si elles te rodent autour, peut-etre es-tu la merde ?

    etre_humaine il y a peu, anadema repondait à un commentateur un peu trop teigneux qu’il avait une vie (crois le) bien plus interessante que lui, clin d’oeil à l’appui. Maintenant on connait tous la vie trépidente d’andema ! Il répond aux commentaires chaudement chez lui.
    Entre temps, il pond 7 post racontant qu’il s’est lamentablement fait snobber sur msn par des nanas de meetic.

    Anadema’s way of life ^^

    Ce ne sont pas les commentateurs qui ont poussé anadema a refuser les rondes, accuser celles qui ne répondent plus a ses avances qu’elles n’ont pas été sinceres, de conclure de celles qui lui mettent des rateaux qu’elles l’auraient sucé au volant si il avait une Porsche, qu’une fille formidable devient une fille forniquable parce qu’elle habite le département d’à coté, de faire tout un plat de malheureuses toufasses qu’il connait depuis 30 minutes tellement il n’a rien à se mettre sous la dent.

    Anadema se grille tout seul et coule son blog, et les commentaires suivent.

  93. Anadema, je te lis deux fois par mois, donc je me retrouve à chaque fois à lire 5 posts et 500 commentaires. Là, j’en ai lu 450 avant de craquer, et de lire les 50 derniers en diagonale (et non pas pas du tout en fait). Et dans la mesure ou ma reflexion n’avait pas été faite avant, je n’ai pas estimé vain de la transmettre.
    Quant à avoir trouze mille energumènes qui interviennent à chaque post, contrairement à ce que tu as l’air de penser, ça n’est pas ton monopole, et je l’ai vécu aussi, sans finir par « tirer dans le tas ».

  94. Je ne me souviens pas de ce qui s’est passé avec JP, mais, bien que ses propos soient en effet très extrêmistes, je suis d’accord sur le fond…
    Et ce n’est pas en te servant de la loi que tu risques de me convaincre du contraire, Anadema.
    La loi est la même pour tous, du coup elle ne prend pas en compte les divergences d’opinion.
    Et sur certains points elle ne peut pas dire qui a raison et qui a tort, simplement parce qu’il n’y a pas de « raison » ni de « tort » sur le sujet.

    Mais si une de tes interlocutrices est reconnue et qu’elle en souffre, je me fiche bien que ce soit légal, je considérerai que c’est toi qui est en tort.
    Et ça pourrait effectivement bien arriver un de ces jours.

    Quant à dire que tu aurais davantage anonymisé C. si tu avais couché avec elle… si mes souvenirs sont bons (je ne vais pas relire toute cette partie), on ne peut pas dire que tu te sois privé avec Jana !

    En fait, pourquoi ne pas demander à tes contacts de Meetic leur avis là-dessus? Si ça les dérangerait qu’on raconte leur histoire sur un blog?
    Je trouve que c’est un point important, après tout : toi tu n’y es évidemment pas opposé vu ce que tu écris ici… mais je ne pense pas que cette idéologie et son inverse soient compatibles.

  95. je serai d’avis de supprimer, purement et simplement, tous les commentaires durant un certain temps.Tous ces règlements de compte à ok chorale sont de plus en plus ennuyeux à lire et cela sur bien des points… et c’est dommage car on en oublierait presque le sujet du blog. Un peu de calme sera le bien venu et ainsi anadema pourra avancer dans le suite de ses récits sans devoir continuellement répondre, se justifier, recadrer ces propos etc. (alors qu’il suffit de lire ses posts pour comprendre ce qu’il pense).

  96. Anadema, j’ai bien réfléchi, c’est à l’évidence moi qui suis visé lorsque tu dénonces un Le Pen sur ce site. Tu te débrouilleras donc sans moi à partir de maintenant.
    Mais je tiens absolument à publier ici le résultat de mes récentes réflexions avant de partir.
    Tu n’es pas un garçon entier avec des convictions, mais un politicien sans foi qui n’a que des intérêts variants au gré de l’évolution de rapports de force.
    Tu dis que j’ai agressé Ethique et C., mais ca ne t’avait pas du tout gêné au départ, cela t’avait même fait plaisir de voir C. remise en place, car tu pensais qu’elle le méritait (comment oses-tu prétendre que tu te réjouissais de son malheur parce que cela adoucissait le tien). Mais depuis l’arrivée de la bande à JP (car à l’évidence, ses complices sont ici même s’ils ne se démasquent pas) tu as préféré tenter de te rabibocher avec C. et avec LeHasard en plaidant lâchement être un pauvre petit canard dépassé par les évènements et responsable de rien, parce que tu as peur. Et tu m’as ainsi calomnieusement dénoncé comme LePéniste pour te couvrir, mais sans me nommer clairement (peur ou prudence de ta part, appelles cela comme tu veux, mais à l’évidence, tout cela n’est pas le signe d’un garçons « entier avec des convictions » mais d’un petit politicien très conscient du vent qui tourne.
    Adieu

  97. La portée, la teneur, et le nombre des commentaires ici ont pris une dimension surréaliste. On a la parfaite illustration des malentendus, quiproquos, « échanges » agressifs, propos incompris etc… et j’en passe qui peuvent naître quand des personnes qui ne sont liés que par un site (meetic, blog, chat etc..) se rencontrent.

    Là il est plus question de dire qui a tort, raison, juste etc… mais force est de constater qu’internet exaspère la communication mais également les incompréhensions.

    C’est déshumanisant, dommâge.

  98. etre_humaine & Fab > J’ai tout à fait conscience de ce que beaucoup de commentaires nuisent à la qualité de la partie « commentaires » de ce blog pour ceux qui ont envie de s’y plonger, voire même du blog en lui-même puisque je dépense du temps ici plutôt qu’à poursuivre les histoires. Soyez sûrs que les choses vont changer en janvier ! Surtout que je prépare plein de trucs !

    Nacara > « ça n’est pas ton monopole ». Ouh, là, je ne cherche pas à faire du concours, je suis désolé si tu l’as pris comme ça. Je ne savais pas que tu avais subi également des grappes d’attaques et de jugements superficiels mais bravo si tu as su avoir plus de patience que moi !

    Nales > Quand un blogueur écrit un blog, c’est souvent pour y dire des choses qu’il n’a justement pas envie de dire à ses « proches ». C’est le principe du journal intime ! 😉

    une_lectrice > Oui, les commentaires sont devenus du délire total. J’ai parfois l’impression de gouverner un pays et pas un simple blog !

    Leon Bloy > Il y a méprise totale ! Je ne voulais citer personne, parce que regarde ce que ça a fait avec JP ! C’est comme Jason Vorhees, à force d’en parler, il sort du fond du lac et revient trucider les pauvres adolescents en vacances à Crystal Lake ! Le Jean-Marie Lepen de ce blog, c’est simplement l’autre olibrius : Delita. Ca n’a rien à voir avec Hitler ou le nazisme (pas de point Godwin pour cette fois, donc ! 😉 ), c’est juste le roi de la théorie du complot et de la manipulation, doublé d’un système de communication exclusivement agressif. Il continue ses délires en s’imaginant que si je le censure, c’est parce que ce qu’il dit doit être profond, cela lui donne de l’importance et soigne son complexe d’infériorité (suffit de lire son dernier commentaire ici). La vérité est maheureusement pour lui beaucoup plus simple. Donc Leon Bloy, reconsidère mon dernier commentaire, enlève-toi de la tête que je te visais et reformule ton avis. J’espère que tu reconnaîtras avoir été agressif avec Ethique comme avec C. Ce serait bien malhonnête de ma part de faire semblant de ne rien voir sous prétexte que tu te présentes de mon côté.

    Je ne fluctue donc pas. Je ne veux juste pas de propos agressifs dans ce blog sinon ça donne tout ce qu’il y a ici. C’est amusant à lire mais ça s’écarte du sujet initial.

    Les seuls qui sont éventuellement autorisés à être un peu virulents ou excessifs, ce sont C. et moi car nous sommes les seuls à être impliqués ici. C’est une raison plus que suffisante.

    FueL~! > Surréaliste, je crois que c’est le terme.

  99. Héhé, tu peux dire ce que tu veux sur moi, je me félicite d’avoir été un des leader du mouvement anti-manipulation du lectorat donc tu as su faire part et qui aujourd’hui crée le partage dans tes commentaires, chose que tu n’apprecies pas car tu as toujours préféré les commentaires te lechant et répondu à coté de la plaque aux autres.

    Ton impression de gouverner un pays est fausse. Tu es effectivement à la tête de ton pays, mais tu te souviens ce qui est arrivé à celle de Louis XVI. Ton unique bouée de sauvetage est les cahiers de doléances que tu peux remplir toi même à loisir et nos jugements de cours te font blanc et noir, ne t’en rends pas malade de la peste 😉
    Ainsi, je t’accorde mon complexe d’infériorité si tu te reconnais un narcissisme et une mégalomanie baffoués ^^’

    Et ton blog merite le culte pour une phrase que tu as dite plus haut :
    « Je ne suis pas là pour faire de la diplomatie »
    Tu meriterais de passer au zapping de Canal+ !!!
    Tous tes post, tous tes commentaires, ta fiche meetic, notre discussion sous le pseudo de ma petite amie, tout ton être est un avre d’hypocrisie, de diplomatie, de faux-cul et de politiquement correct. Grandiose ^^

  100. Précisions sur les deux points auxquels tu as répondu quelque chose :
    1 – Nul appel sournois à la délation. Je dit ouvertement que C. pourrait fort bien, moralement et techniquement, faire fermer ton site. Est ce que selon toi toute victime déposant une plainte contre anadema commet une délation ? D’ailleurs, pourquoi est ce seulement maintenant que tu la rassures en lui disant que tu aurais protégé son anonymat si les choses avaient été plus loin entre vous? Est-ce crédible, vu que tu avais aussi mal préservé l’anonymat de Jana, et que cela ne t’avait pas empéché de décrire vos ébats? Quant à ta discrétion sur la demoiselle au toutou, elle vient d’abord du fait qu’il n’y avait pas grand chose dans cette histoire d’utilisable pour rendre ton récit plus intéressant (car tu fus aussi discret avec les inintéressantes « 29 ans et des poussières » et « fille à la Porsche », sans qu’il ne se soit rien passé au lit) .
    Mais supposons que tes déclarations rassurantes à C. soient sincères. Alors, tu ne saurais nier que tu as fait une très grosse boulette lors de tes articles sur Jana, et que tes critiques avaient globalement raison à l’époque. L’as-tu reconnu ? Si tu ne le reconnais pas, que valent tes présentes paroles à C. ?
    N’essaies-tu pas de lui faire avaler une grosse couleuvre, afin d’escamoter la base de ton délit : l’inscription à meetic est elle une donnée publique ? (alors que tout vise à y préserver l’anonymat ! Tu n’as plus peur d’affirmer de grosses bêtises). Autre couleuvre : « peut etre ai-je sous-estimé la popularité de mon blog », alors que ton blog est inscrit à DEUX services qui t’indiquent en permanence les chiffres de fréquentation (suffit de cliquer sur les derniers liens dans la colonne bleue à gauche.)
    Heureusement qu’un peu plus haut tu te défendais d’être un mielleux diplomate et politique, sinon on se serait posé la question…

    2 – Quant à la menace juridique que tu agites :
    Selon le site Legifrance, (rajouter à l’adresse web de Légifrance WAspad/Visu?cid=4260443&indice=7&table=LEGI&ligneDeb=1 ) l’article 6-I-4 de la loi n°2004-575 que tu brandis est en réalité le suivant : « Le fait, pour toute personne, de présenter aux personnes mentionnées au 2 [il s’agit des fournisseurs d’hébergement, (Free)] un contenu ou une activité comme étant illicite dans le but d’en obtenir le retrait ou d’en faire cesser la diffusion, alors qu’elle sait cette information inexacte, est puni d’une peine d’un an d’emprisonnement et de 15 000 Euros d’amende. »
    C’est-à-dire qu’il ne faut pas dénoncer à Free comme étant illégal quelque chose que l’ on saurait pertinemment être légal. Cet article de loi est destiné à protéger les fournisseurs d’hébergement contre des tentatives de manipulation ou de harcèlement juridique. Aucun rapport avec la présente situation, car quel juriste pourrait prétendre sans rire que l’illégalité du site d’anadema, c’est une info évidemment fausse ? L’inverse n’est-il pas infiniment plus vraisemblable ?
    Mais pourquoi cet épouvantail tellement hors-sujet a-t-il été agité ?

    A propos de la légalité de ton blog, il y a des CGU de Free plus générales à la page corporate/cgu.html qui disent ceci:
    « L’adresse et le contenu des pages personnelles doivent être en conformité avec les lois et réglementations en vigueur, nationales comme internationales, notamment en matière de propriété intellectuelle, littéraire et artistique, et ne contenir aucune information qui pourrait être considérée comme dénigrante, diffamatoire ou injurieuse, ou portant atteinte à la vie privée, […] »

    Et quant à la manière de porter plainte, les CGU de Free que tu as citées ( faq.free.fr/?q=740 ) disent au paragraphe suivant :
    « Nous vous rappelons qu’il appartient à Free d’apprécier le caractère illicite des contenus dénoncés. »
    Free disant être celui qui doit trancher, quel problème y aurait-il à leur proposer de le faire ?

  101. delita> you’re so right babe…
    anadema> c’est vraiment dommage pour toi, tu t enfermes dans ton truc et ton blog n’est meme plus rigolo à lire…
    les gens> si vous voulezlire des trucs sympa, le blog de delita est genial
    suck it suck it baby

  102. La bulle nevro zed apporte la vérité de ce que tu es et cela se propage, même les meetics girls ne veulent plus tchater avec toi, ta tête n’est pas encore tombé mais ton petit kiki l’est déjà…
    Etre bannis je le suis… mais ce n’est rien comparé à la future fermeture de anadema.free.fr
    Notre bulle grandit et la marche de la prise de conscience collective aussi,
    Même au bois de Boubou on ne veut plus de toi…
    Le retour de JP ici va être très néfaste…
    Alors « bonne » continuation cavalier sans tête… (voir Delita)

  103. Euh, rapidement :

    une_lectrice : OK Corral, pas ok chorale (à moins que les commentateurs se soient mis à chanter sans que je m’en rende compte).
    FueL~! : Plus exactement, Internet EXACERBE la communication. Et c’est Anadema qui est EXASPERE.

    J’aime bien les gens qui essayent d’utiliser des mots qu’ils ne maitrisent pas, et se vautrent =)

  104. Aaaaaah OK, je viens de comprendre !!! (je sais, j’ai été lent !). Leon Bloy n’est autre que JP ! Je n’avais pas repéré l’indice que l’on m’avait pourtant laissé : le « site web » de Leon Bloy n’est autre que l’adresse IP blacklistée de JP (que personne d’autre que lui n’est censé connaître). Et en effet, l’adresse IP de tous les commentaires de Leon Bloy proviennent de Web-Warper, un logiciel américain permettant de surfer « anonymement ».

    Je comprends mieux maintenant pourquoi « Leon Bloy » était systématiquement agressif et le pourquoi de son acharnement à parler de JP (c’était pour mieux revenir).

    Quelles péripéties ! J’espère quand même que vous avez une vie à côté.

  105. jumpman
    Peut-on savoir pourquoi tu veux que le blog d’Anadema soit fermé ?
    Je comprends que l’on incite Anadema à mieux préserver l’anonymat, mais pourquoi l’empêcher de s’exprimer ? Même si on n’est pas d’accord avec lui, chacun est libre de créer.
    Tes commentaires sont à mon sens un peu extrémistes, déplacés et hors sujet. Si tu veux te défouler et t’exprimer, fais le sur ton site mais ne parasite pas les autres. On peut s’exprimer dans le respect, en étant tout aussi convaincant.
    En temps que lecteur c’est très dérangeant de lire des commentaires comme les tiens.
    Je ne connais pas la bulle nevro zed mais tout ça ne me donne pas envie de la connaître, elle fait même un peu peur.

  106. Ah ouais elle fait peur, a fond à fond. On dit même qu’ils sont un peu gourous, tu te rends compte ???
    Fuis vite !

    Et arrêtes la connerie !

    Pour le reste je suis assez d’accord, ça serait dommage de faire arrêter ce blog. Il est sympa à lire. C’est pas pour rien s’il a autant de succes.

  107. lili
    Je cite :
    « La bulle nevro zed apporte la vérité »
    « Notre bulle grandit et la marche de la prise de conscience collective aussi »
    Quand je dis ca fait peur, c’est que j’ai l’impression d’être à Lutte ouvrière ou au FN, ou bien dans une secte. C’est ça qui fait peur, la connerie.
    Sinon, je ne tremble pas, je te rassure.

  108. FN, Le Pen, tiens, encore un influencé par les mensonges rassurants d’anadema ^^’
    Who cares ?

    Notre kanguru, Skippy, aides les ouailles effrayées et egarées à retrouver le chemin de la lumiere, car la vérité fait peur.

  109. Delita
    Tu es un pote à Fox Mulder ?
    Sinon, je ne suis influencé que par ce que je lis. Je me suis exprimé, ca n’ira pas plus loin, chacun ses opinions. Je m’en suis fait une à ton propos.
    Il n’y a rien de pire à mon sens que les gens qui croient détenir la vérité.

  110. Bien vu, mais après la bataille.
    Leon Bloy a interrompu sa carrière de gros teigneux maladroit depuis l’apparition de JP, car il aurait sinon du s’en prendre logiquement à lui. Avoue que tu aurais bien embauché un tel sicaire, s’il n’avait autant gaffé à ton service…
    Désolé pour la méthode. Désolé plus pour moi que pour toi, d’ailleurs, car la duplicité ne semble pas te scandaliser plus que ca. Tu es bien plus outré par mon agressivité/talent de polémiste (il est vrai que ce sont toujours les armes que l’on ne possède pas que l’on juge inacceptables)

    Quelques explications:
    – pourquoi de telles péripéties et circonvolutions dans ma démarche ? Parcequ’elles rendaient ainsi inéluctable la relance du débat. Débat dont la nécessité venait d’être totalement prouvée par la mésaventure de C.
    – l’IP était là car webwarper l’exigeait parfois, et non pour te mettre sur la voie. Cette faiblesse m’épargnait quelques complexités techniques. Mon coté farceur ne va pas jusqu’à la perversion.
    – un seul indice fut volontaire : leon bloy est apparu immédiatement après mon banissement pour te féliciter chaudement d’avoir fermé le bec à tes adversaires, au moyen d’arguments incontestables (« et jana dans tout ca »). Contre-vérité caricaturale pour titiller la réflexion du lecteur quant à ce qu’il en était réellement de ce soudain silence.
    – L’ironie des louanges ne t’ayant pas effleuré, étant définivement convaincu que ton narcissisme te rendait sourd et aveugle, je t’ai laissé, tant que cela ne pouvait léser que toi
    – ton rationalisme a vu juste pour Darwin, il me tient à coeur que le savoir scientifique ne soit pas déformé et instrumentalisé au service d’opinions personnelles (et puis, voir une recherche de qualité dans la sélection Darwinienne, c’est involontairement lui faire légitimer un peu, non pas moralement mais intellectuellement, les idéologies inégalitaires.)
    – quant à la fermeture du blog: le mieux serait que tu démontres incontestablement (donc par des actes) qu’elle n’est réellement plus justifiée. Je dis que effacer tout détail qui pourrait encore nuire à C. ou à Jana, serait un acte courageux qui te donnerait le droit à une paix royale.
    – c’est la fiche de C. qui a du etre totalement effacée actuellement (un comble!). S’il devait arriver la même chose à tout ce blog, que les fans se rassurent, le web est plein d’autres hébergeurs pour anadema, plein d’autres blogs et plein d’autres anadema potentiels.

    PS pour C. :
    1 – Mentir sur sa fiche, qui ne l’a jamais fait un peu?
    2 – Poser un challenge au départ (un mail coutant sang et eau), pourquoi pas (à mon avis, tu y perds ceux qui ne veulent pas investir leur sueur sur une simple fiche, et ceux qui s’inquiètent que tu te la pèterait, mais bon). Personnellement, je relève un challenge pour une personne, mais pas pour une fiche, et 400 km ne m’avaient pas empéché de rencontrer ma meetic girl, donc je ne défends pas spécialement les choix d’anadema.
    Le problème est que tu n’avais pas vu que le mensonge et le challenge n’étaient pas compatibles. Je dirais métaphoriquement qu’anadema a payé le prix exigé pour le ticket d’une loterie dont on lui avait fait croire à tort que le gros lot était intéressant pour lui.
    Pour ta pénitence, tu pardonneras à leon bloy de t’avoir égratignée pour les besoins de sa carrière de sicaire gaffeur.

  111. XXX> le second degres, tu connais ??
    les gens > vous etes tous devenus ( ou bien nés ?? ) fous : vous vous prenez la tete pour pas grand chose…
    un ptit coup de nevro-zed ne vous ferait pas me mal, je pense meme que ça vous ferat du bien, voire meme completement jouir… et dieu sait que vous en avez besoin ( desolée pour les croyants si les mots  » dieu  » et  » jouir figurent dans la meme phrase mais je ne peux pas m’en empecher, ça me fais trop kiffer )
    Enfin, je precise que ni jumpman, ni delita ni aucun nevro zed ne se cache derriere moi, je suis une pauvre lectrice anonyme qui en a marre de lire ces conneries ( celles d’anadema biensur…)

  112. Euh, c’est la non-fermeture du blog qui devrait être justifiée ? Je n’y comprends plus rien là… La seule -les seules- à pouvoir exiger la fermeture du blog serait éventuellement C. ou les autres meetic-girls dont parle Anadema. C’est vraiment le monde à l’envers !
    Enfin, comme on répète souvent à Anadema d’aller prendre l’air hors meetic, certains feraient bien d’éteindre leur ordi de temps en temps…

  113. Banana> Si les films d’horreur pour blogueurs existaient, je me serais dit que tu venais d’en regarder. Rassures toi, il n’existe pas d’Inquisition exigeant par principe de tout blogueur qu’il se justifie de son droit à l’existence, et je n’en serais jamais le Torquemada. Ceci pour la règle générale.
    Nous sommes dans un cas particulier (très différent de celui du blog de banana), où anadema a de son propre chef fait ce qu’il fallait pour mériter la fermeture (jana) et a récidivé (C.), où le risque est prouvé par la mésaventure de C. , et où la faute continue car bien des nouveaux lecteurs se faisant la lecture intégrale du blog, jana finira bien par être découverte (dans 3 mois, ou 3 ans, qui peut le dire?).
    Autrement dit, si anadema est dans la situation particulière de devoir justifier par des actes la non-fermeture du blog, c’est simplement parce qu’en l’état ses actes justifient la fermeture.

    Quant au second point:
    tu as écrit que seules C. et ses consoeurs pouvaient exiger la fermeture. Je suppose que tu as voulu dire qu’elles seules _sont_en_droit_de_ exiger la fermeture. Car en pratique ce ne sont certainement pas elles qui __peuvent__ puisqu’elles ne sont pas au courant, sauf C. qui a plus besoin de se cacher que d’une exposition supplémentaire (un peu le même problème, toutes proportions gardées, que la difficulté à parler et déposer plainte pour une femme violée ).
    Autrement dit, ta position est très logique, mais elle n’accorde aux victimes qu’un droit abstrait qu’elles ne peuvent exercer que trop tard, et difficilement.

  114. Anadema je suis entièrement d’accord avec toi. J’ai connu bien des filles qui se comportaient de cette manière en prétextant que sur internet nul ne doit rien prendre les choses au sérieux car tout y est « virtuel ». Il semble que pour ces personnes, internet soit un monde à part (peut être un monde onirique) où ce que l’ont fait où dit n’a pas la moindre conséquence et où, au font on ne fait que se livrer (probablement comme dans le monde « réel ») à une comédie.
    Elles peuvent ainsi jouer avec les sentiments d’autrui sans scrupules, (puisque c’est « virtuel », tout est permis… ) et se comporter avec le plus grand mépris pour leur interlocuteurs. Je remarque par ailleurs que parmi les personnes ayant laissé un commentaire se trouvent probablement des filles qui se sont reconnues dans ce portrait et sont donc prete à justifier ce type de comportement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.