Encore_une_lectrice (4) – Interrogatoire

Même s’il avait dû s’avérer qu’elle soit vieille, moche ou grosse (voire les trois à la fois), je me sentais d’emblée investi du devoir de répondre à encore_une_lea pour au moins la remercier – fût-ce avec des semaines de retard – pour ses quatre longs messages et faire honneur à sa persévérance, son exposition, son enthousiasme renouvelé, lesquels m’ont sincèrement touché. Je me plains suffisamment de la superficialité, de l’indifférence et du zappage qui règnent sur les sites de rencontres pour ne pas être insensible à ce qui est tout son contraire.

Utilisant mes derniers krediz, je lui envoie donc un message en lui donnant mon adresse MSN pour pouvoir poursuivre notre conversation sans les contraintes pécuniaires de Meetic :

Mon message étant de 15 jours postérieur à son dernier mail, je ne peux qu’espérer qu’il ne soit pas trop tard. Mais sa fiche m’informe qu’elle s’est connectée la veille donc j’ai bon espoir qu’elle puisse au moins savoir que ses mails ont été appréciés. Sa fiche, certes sans photo, me décrit une jeune femme de 22 ans, grande et mince, ce qui n’est ni pour me déplaire ni complètement étranger sans doute au fait que je lui aie parlé de ses fesses.

Arrivent alors les vacances de Noël où je pars rejoindre ma famille, loin de toute connexion Internet (oui, cela existe encore).

Ce n’est qu’en rentrant une semaine plus tard, en me demandant si j’aurai un signe de vie de Léa, que j’ai le plaisir en ouvrant mon MSN de voir une alerte Windows m’indiquant que quelqu’un m’a ajouté à sa liste de contacts pendant mon absence. Toutes les chances que ce soit elle !

La première chose qu’il faudra que je fasse avec Léa, c’est lui faire avouer qu’elle est bien une lectrice de mon blog et non une utilisatrice lambda de Meetic comme ses mails ont tenu à me le faire croire. Si mon intuition et mon expérience me l’assurent, je n’ai pas non plus de preuve absolue et je ne peux que m’imposer une certaine prudence, en commençant par ne pas écrire le mot « blog » lorsque je tchaterai avec elle. Ma paranoïa chronique pourrait me jouer des tours et je ne voudrais pas me retrouver à indiquer le chemin de mon journal à une meetic-girl ignorante. Je devrai donc m’en tenir à tendre des perches pour lui faire reconnaître ce qu’il est supposé qu’elle me cache. Première chose à faire, donc, car ça virera à l’obsession et il ne me sera pas possible d’avoir une conversation normale et détendue avec elle tant que je n’aurai pas la certitude absolue qu’elle a – ou pas – accès à l’intégralité développée, détaillée et illustrée des quatre dernières années de ma vie sentimentale… C’est un peu comme si vous faisiez la connaissance d’une charmante inconnue qui omettait de vous révéler qu’elle avait pénétré chez vous la veille pour vous voler votre journal intime. En plus de ne plus être du tout sur un pied d’égalité, cela peut laisser planer un doute sur ses intentions de départ.

C’est le lendemain ou le surlendemain que nous nous croisons enfin sur MSN, quelques heures seulement avant le réveillon du nouvel an :

 
La suite : « Encore_une_lectrice (5) – L’arroseuse arrosée »

15 réponses sur “Encore_une_lectrice (4) – Interrogatoire”

  1. Mais « oh my god », c’est une éternité sur msn, ces 31 minutes…
    Autant elle avait l’air mignonne avec ses mails, et j’en rajoute et j’en rajoute, autant celà a du être agaçant sur msn où, comme une conversation physique, on répond du tac au tac!
    Grrrrrrrrrrrrrrrrr, sacré Anadema, ça fait des semaines que je visite ton blog en espérant avoir la suite, et voilà que comme dans les séries, on est en plein dans le vif du sujet quand survient… TADAAAAAA non pas une coupure pub, mais carrément la fin de l’épisode.
    Maudis sois-tu 😀

  2. Oui, ça ne paraît peut-être pas, comme ça, mais 31 minutes d’acharnement sur MSN, c’est long, trèèès long ! D’autant plus quand ça bloque toute conversation possible ! Et ça rend les choses tendues : on insiste d’un côté, on se braque de l’autre…

    germaine > Non, je ne vais pas finir l’épisode comme ça, ça ne serait pas marrant ! 🙂

    >> Une info au sujet du système de validation des commentaires de ce blog : suite aux problèmes que Saskia et moi avons rencontré (il y a un certain nombre de lecteurs qui nous ont rapporté ne pas pouvoir laisser de commentaires à cause du système de protection anti-spam), je vous informe que je viens de mettre en place sur nos blogs un nouveau système plus léger qui demande simplement de recopier un mot de sécurité. J’espère maintenant que tous les commentaires passeront et je suis désolé pour ceux qui ont pu se sentir frustré en perdant les leurs.

  3. Elle a quand même une belle répartie, cette Léa. Elle a dribblé avec les mots pendant une demi-heure de façon plaisante, joutes oratoires qui ne sont pas pour te dépalre, mm?

    p.s: c’est normal que le mot anti- spam que je dois recopier, c’est poire?

  4. J’admire ta patience ! J’aurais déconnecté bien avant ! Déjà que msn c’est lourd quand les gens te réponde par oui, non, lol, ok !

  5. Ouhlala, les rencontres sur internet c naze, une fois sur deux c’est une grosse et/ou folle, je préfère la réalité et rencontrer les filles dans la rue ou au bar, c’est plus fun et sait tout de suite avec qui on a à faire!

    Bonne continuation en tout cas!

    John

  6. Bravo! Bravo! Bis! Bis!
    😀 Du très grand Anadema là. Tu sais à quoi ça m’a fait penser? A la première scène du film « La vie des autres ». L’interrogatoire sans fin! Excellent. Tu as donc passé haut la main l’examen d’entrée à la Stasi :-).

  7. Olga > Oui, c’est normal pour les poires ! 🙂 Les joutes oratoires de Léa ne sont pas pour me déplaire, sauf quand elles ont pour but d’éluder les vraies questions !

    Laura > Disons que je ne pensais pas qu’elle mettrait autant de temps à répondre sinon en effet je me serais peut-être déconnecté en l’invitant à m’envoyer un mail pour me dire la vérité et ne plus me donner l’impression de se jouer de moi.

    John > Moi aussi, je trouve que les vraies filles sont mieux que les poupées gonflables.

    Sachin > Je pensais qu’elle m’avouerait tout tout de suite, je ne me serais jamais imaginé que ça se terminerait de la sorte !! Eh bien oui, peut-être est-ce la manifestation d’un fond inconnu de communisme chez moi… En tout cas, j’ai obtenu des aveux sans recours au sel sur les plaies et sans menacer ses proches.

  8. Moui…je ne parlerais pas de joute oratoire…faut quand même pas exagérer : ce n’est pas de la grande discussion (comme on pu le voir dans les mails échangés entre Saskia et son prétendant, là c’est du grand art !!!) mais plutôt des réponses de petite fille qui se sent en faute (non pas qu’elle le soit mais ayant lu ton blog elle sait que tu ne t’intéresses pas aux lectrices donc elle craint qu’en t’avouant qu’elle a craqué pour toi en lisant ton blog ça ne remette en question ton intérêt pour elle) agrémentées de reprises maladives de ce qu’elle dit quand elle voit qu’elle a fait une faute d’orthographe (et ça, ça vient de ton blog aussi, cette culpabilité envers les fautes)qui sont, là, un peu horripilantes… On fait tous des fautes sur msn étant donné qu’on tape au même rythme que nos pensées !

    Mais bon ça a l’air de te plaire et c’est ce qui compte, enfin à mon avis c’est plutôt les mails précédents et l’excitation de parler à cette personne qui semble bien bien intéressée (et oui c’est flatteur autant d’admiration de la part d’une lectrice 😉 ) qui t’ont plu davantage que cette discussion où l’on tourne autour du pot pendant 31 min…

    Bon et la suite alors? on va devoir attendre encore un mois pour savoir que ça fait 1 an et qqs que vous filez le parfait amour? 🙂

  9. J’ai découvert ce blog par hasard il y a une semaine, au début sceptique devant cet étalage de vie mais après… quel plaisir! J’ai tout retrouvé, l’excitation des premiers mois, l’espoir, les plans foireux, les belles rencontres, l’évolution de notre façon de voir meetic (passer de la naïveté et la patience à un esprit plus vif voire cynique… Allez j’ose : une vraie groupie!

    Ceci étant dit, ce qui m’a poussé à poster ici n’a rien à voir avec cet article mais une question. J’avoue, j’ai fait ma fouineuse et je pense t’avoir trouvé sur meetic… mais j’ai aussi trouvé deux autres gars ayant quasiment la même annonce! (et ca n’a pas l’air d’être le gars de netclub que j’ai vu sur un autre post)… ça manque vraiment de classe donc je me demandais si tu étais au courant?!

  10. la suite! la suite! la suite! la suite! la suite! la suite! la suite! la suite! la suite! la suite! la suite! la suite! la suite! la suite! la suite! la suite! la suite! la suite! la suite! la suite! la suite! la suite nomdedious!!!!!!!
    (sans blague, met-nous quelque chose sous la dent! Un dialogue msn bien senti, une réflexion courte, heu…je sais pas moi, une vanne en image, ou à la rigueur un sudoku, pour passer le temps… :)) )

  11. mahelya > Attention, quoi qu’il en soit, il ne faut pas comparer un mail – longuement préparable – et une session de tchat qui est dans l’instantané et l’improvisation. Ici, « joute oratoire » vaut surtout pour les multiples défilements et tentatives d’esquive de Léa que pour d’hypothétiques qualités littéraires qui ne caractérisent pas ces échanges MSN : langage parlé, pas de figures de style, that’s all. Pour le reste, je crois que tu as vu juste. Pourtant, je suis loin d’être un obsédé de l’orthographe, je pense que ce sont plutôt les autres qui souvent n’en ont au contraire strictement rien à faire. Et pour ses craintes de statut découvert de lectrice, il fallait bien qu’elle assume puisqu’elle était a priori découverte et que je lui demandais des comptes !

    Lara Kris > Content que ton scepticisme se soit envolé ! Je vois que tu as reconnu les grandes « émotions » des célibataires du net. Tu n’as pas pu me retrouver sur Meetic car je n’ai plus aucune fiche avec annonce, photo ou quoi que ce soit en ce moment. Donc, effectivement, ça ne peut être que des plagiaires ! Argh !

    salademan > Pas de sudoku sous la main mais la suite prochainement avec un petit « intermède » effarant inspiré par Lara Kris !

  12. Ca demarre assez mal cette histoire! Son acharnement epistolaire était plutôt mignon mais la… ca me fait plus penser à Antoine Doinel dans les 400 coups, qui préfère raconter n’importe quoi plutôt que d’avouer une faute plutot benine. Enfin bon… la suite! la suite! la suite! Tu es vraiment sadique avec tes lecteurs!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.