Une charmante enseignante (4) – Suite inattendue !

3 jours après avoir écrit et publié fin novembre le post « Une charmante enseignante (1) », à ma très grande surprise, après un mois et demi de silence total… j’ai reçu un mail de C. !

(bien évidemment, je lui ai demandé la permission de publier ce mail).

C’est la première fois qu’une chose pareille m’arrive ! J’ai un ami célibataire qui a rencontré une fois une meetic-girl qui s’est mise à lui parler de mon blog (il n’a rien dit !) mais je n’ai jamais eu cette « chance » cocasse !

En tout cas, malgré le fait que je savais que C. allait me lire, j’ai continué à raconter cette histoire avec honnêteté, sans adoucir ni durcir le ton, telle qu’elle l’aurait été si rien de ça n’était arrivé. Chose que je lui ai confirmé par mail.

Voici pour finir une nouvelle réaction de sa part, « complémentaire » et écrite avant-hier, après la publication des deuxième et troisième épisodes :

31 réponses sur “Une charmante enseignante (4) – Suite inattendue !”

  1. J’ai trop souffert de la lâcheté et de ceux qui ont, à un moment donné, « fait les morts », pour affirmer aujourd’hui que rien n’excuse son silence, pas même le fait qu’elle ait été dans je-ne-sais quelle position « mentale », sentimentale ou qu’elle ait découvert ton blog.

    je crois que tout rapport humain sain se doit d’avoir la sincérité comme base première…

  2. Bon, cela n’excuse en rien son manque de politesse après t’avoir virer de MSN mais ses justifications tiennent la route, sa prose est excellente mais je crois qu’elle a compris et toi aussi progressivement que l’on part sur de mauvaises bases avec le net…conclusion : rien ne vaut la vraie vie pour faire des rencontres !

  3. Je trouve qu’elle a été très claire et je la félicite d’avoir pris le temps d’expliquer chaque chose.. Quelqu’un qui n’aurait pas de
    scrupules à virer un nom n’aurait jamais pris
    le temps de répondre par un long mail..
    Qui plus est, elle prend la peine d’exposer beaucoup de choses personnelles, et c’est d’autant plus louable.

    Mais je serais curieux de savoir ce qu’en pense
    Anadema..

  4. Quelle histoire! J’ai moi aussi testé quelques sites de rencontre, mais j’évite de parler de mon blog, et il n’est pas assez connu pour que ce genre d' »interférence » arrive (je prie pour ça)!
    Drôle d’aventure, cet échange est sympa,
    à+

  5. humm..On peut presque dire « tout est bien qui finit bien »…Jusqu’a la rencontre d’avec la fille formidable!
    Tu es une icone de la blogosphere Anadema,fais toi a l’idée!

  6. J’aime l’idée de la lectrice qui retombe « sans le vouloir » sur toi, en tout cas, ca éclaire bien l’ensemble, même si, comme plusieurs l’ont fait remarquer à propos de cette histoire, ton intransigeance l’a spécialement marquée.
    A la suite de cette explication, peut-etre arriveras-tu à être objectif dans tes rencontres et appliquer ton precepte numero 1.

  7. Déjà, félicitations pour la sincérité de ces posts. A la fin on se dit que c’est agréable de voir que deux personnes peuvent être adultes et analyser leurs expériences respectives sur Internet: Anadema avec son amertume grandissant, hélas, et C. qui est passée à autre chose.

    Internet reste un biais de rencontre comme les autres et je crois que C. est trop humaine pour ça. Elle prend en considération les sentiments des personnes en face d’elle car je pense qu’elle applique l’un de des préceptes les plus importants de la vie « ne pas faire aux autres ce qu’on peux te faire ».

    J’ai beaucoup apprécié son analyse: « on a une impression d’impunité, […]les réactions de émotionnelles de la personne nous apparaissent […]inexistantes ». C’est tellement vrai!

    En lisant ton dernier post je ne peux m’empêcher de penser que tu vas continuer ce blog aussi longtemps que possible ainsi que les rencontres sur Internet mais qu’un jour tu mettras un post disant que tu as rencontré quelqu’un dans la vraie vie. J’en suis persuadé. Meetic ne sera qu’un passage dans ta vie.

  8. bux > « Quelqu’un qui n’aurait pas de scrupules à virer un nom n’aurait jamais pris le temps de répondre par un long mail.. »

    En même temps, ce mail n’existe que parce que ce blog existe. Je doute que les « autres victimes de [sa] disparition grossière » aient eu ne serait-ce que le dixième de ma « chance », à savoir une explication à défaut de rien. Je ne sais pas trop quoi penser des scrupules quand ils sont ainsi motivés. Faut-il un blog pour exister aux yeux des autres ?

    larouquine > Flatteuse, va ! 😉 « Tout est bien qui finit bien »… je dirais plutôt : « Et la vie continue » !

  9. Cher Anadema,

    je lis ton blog depuis quelques mois comme je regarderais une telenovela, c’est à dire en ressentant à la fois une incontestable fascination (mais que va-t-il se passer ensuite?) et un vague sentiment de honte (n’aurais-je pas mieux à faire?)…
    Elle est bien cette fille-là, l’enseignante, Anadema. Ca se sent. C’est dommage que tu sois aussi casanier. 150km! Ridicule! Quant à la séduisante « juive athée », ne t’es-tu pas rendu compte que c’était une coquette qui s’amusait? Avec les critères et les limites que tu poses a priori, je ne comprends pas bien comment tu espères tomber amoureux…
    Enfin bonne chance tout de même.

  10. Bonjour Anadema, à mon tour de venir découvrir ton blog, au fait! merci pr ta visite… je n’ai pas le temps de tout lire, il faut aussi que je bosse, mais quelqu’ait été ton histoire ou non histoire avec cette charmante demoiselle, je trouve qu’elle écrit extrêmement bien, que son analyse de meetic est fine, bien vue, réaliste…pour pratiquer moi-même ce type de rencontres, crois moi! ses propos ont un sacré échos en moi, et j’arrive bien tardivement au même constat à quelques nuances près… je reviendrai te lire, meetic et rencontres sentimentales coté boys, ça m’interesse vraiment! Biz 😉

  11. « Catégorique » c’est exactement ce que je pense de toi..
    J’espere que du coup tu vas essayer dans le vraie vie aussi….

  12. A tord ou à raison, on dit souvent que les parisiennes ont un caractère bien particulier.
    Ne penses-tu pas que ce que tu cherches dans la région soit peut-être beaucoup plus dur à trouver, malgré les innombrables possibilités de rencontre ?
    Vu la qualité de son analyse, tu es peut-être passé à côté de la perle, quelqu’un qui s’est compromis et qui a su se mettre à ton niveau (mis a part ce mensonge tout relatif).
    Heureusement que vous ne vous êtes pas rencontrés. J’imagine même pas le cas de conscience si la case duo sensuel avait également été ok.

  13. > Anadema : « Faut-il un blog pour exister aux yeux des autres ? »
    Tristement, sur internet… je dirais… oui ! Je ne t’ai pas du tout caché le fait que mon premier mail était motivé par le fait de m’être retrouvée sur ton blog. Puisque c’est justement parce que les noms de ma liste msn ont fini par me paraître complètement désincarnés que je me suis permis de t’effacer de mon esprit sans explication, il est logique que tu aies retrouvé une vraie « existence » à mes yeux lorsque j’ai su qui tu étais : je suis les aventures d’Anadema depuis longtemps à présent, Anadema est donc plus « réel » que l’énième Meetic Boy que tu étais…

    Que les choses soient bien claires, une fois de plus : je ne revendique pas le droit à cette forme d’irrespect ; je la déplore au contraire, mais je l’explique aussi, et je la trouve malheureusement logique… C’est pourquoi j’ai arrêté Meetic, et cette mésaventure ne fait que me conforter dans ce choix.

  14. P.S. : désolée pour les phrases alambiquées de trois mètres de long… Mais c’est lundi soir, et après une réunion parents- profs en plus ! ^^

  15. je viens de mettre en lien l’adresse de ton blog, au bas d’1 de mes articles intitulé:
     » y a t-il des mecs bien sur meetic » 😉 biz à toi, maylis

  16. C. > Je sais la différence qu’il y a entre « excuser » et « expliquer » et je ne remets aucunement en question tes paroles.

    Par contre, pour le « Tristement, sur internet… je dirais… oui », je te citerai avec plaisir Jodie Foster dans Contact lançant un : « J’ai toujours pensé que le monde est ce que nous en faisons. » 😉

    Si pour toi, l’occasion fait le larron, pour moi, il n’y a pas de lieux propices aux mauvaises choses, il n’y a que de mauvaises gens.

    Maylis > Merci bien, je suis flatté ! Comme tu l’as peut-être remarqué, j’ai fait de même ! 🙂

  17. Impressionnant le fait qu’elle t’ait recontacté, et je dois dire qu’il est tout aussi impressionnant qu’elle fasse partie de tes lectrices. Remarques que quelque part elle a la gentillesse de t’expliquer tout ça, elles ne le font pas toutes…

  18. Anadema, je visite ton blog de temps en temps, et ces derniers mois je sens dans ce que tu écris une amertume et une dureté qui rendent à mon avis presque impossible la rencontre de la « femme idéale ». Je sais que tu vas répondre que je ne connais pas Meetic et le type de relations que ça engendre, mais je n’arrive pas à imaginer comment tu pourrais concilier le charme et la douceur d’une première vraie rencontre amoureuse avec l’impatience et l’intransigeance dont tu fais preuve avec les femmes que tu contactes. On dirait que tu coches des cases, le plus vite possible, et que dès que la personne ne remplit pas l’un de tes critères tu te fermes hermétiquement, et en plus tu le lui fais payer par des remarques très dures et pas toujours justifiées. Cette enseignante charmante à tous points de vue habite quelques kilomètres trop loin, du coup elle se tape toute ton amertume meeticienne dans la tronche (mais si!).

    Je sais que je ne suis pas à ta place, que je n’ai pas ton expérience des gens qui mentent et qui déçoivent par leur manque de respect, que tu es obligé de faire un tri draconien pour ne pas passer ta vie à rencontrer des filles qui n’ont aucune chance de te convenir, mais j’ai la désespérante impression que le jour où tu tomberas sur la bonne personne tu risques de lui claquer violemment la porte au nez parce qu’un détail ne collera pas, alors qu’irl cette personne aurait toutes ses chances parce que tu serais accro avant de découvrir ce détail, qui en deviendrait insignifiant. Je ne sais pas comment présenter les choses sans avoir l’air de faire la morale ou d’être totalement naïve sur un mode de rencontres que je ne connais pas, mais ce que je ressens en te lisant aujourd’hui c’est que tu t’endurcis au point qu’il va devenir très difficile, même pour une fille très motivée, de percer ta carapace… Pour rencontrer quelqu’un, je crois qu’il faut garder un peu d’ouverture, accepter d’être surpris, donner leur chance à des situations qui ne présentent pas tous les avantages à première vue. Je me trompe?

  19. Chère Fanny, ravi de te revoir par ici. Ce sujet a déjà été débattu mille fois mais je compends que tu n’aies pas eu envie de lire tous les commentaires. Donc, je vais résumer :

    Je vais te reciter ce qu’a dit Emilie dans les commentaires du post précédent et qui résument parfaitement la situation :

    « S’engager dans une relation à distance avec la personne que l’on aime, c’est peut-être envisageable bien que compliqué mais s’engager ainsi avec une personne rencontrée sur un site et dont on n’est pas amoureux pour avoir une chance de le devenir, c’est simplement très con. »

    Je crois que nous sommes tous amenés à nous poser des questions sur ce que nous voulons d’une relation ou pas : il y a des filles qui ne veulent pas d’un mec plus petit qu’elles parce qu’elles n’aiment pas ça. Il y a des mecs qui ne veulent pas de filles rondes parce qu’ils n’aiment pas ça. Il y a des filles qui ne veulent pas de mecs machos, même un petit peu parce qu’elles y sont allergiques, et ainsi de suite. Bref, nous avons tous des préférences raisonnées ou non. La distance fait partie de ces problèmes qu’il faut savoir regarder ou pas en face mais en en acceptant les conséquences.

    En ce qui me concerne, je t’invite à lire le post « 29 ans et des poussières… » parce que j’y ai exprimé des sentiments sur la relation à distance. Je crois que peu de gens sur Meetic (en Île-de-France) seraient prêts à chercher à rencontrer des gens habitant très loin de chez eux. « Loin » a une définition différente pour chacun. Mais en général, « loin », ça commence à 50km. 100, en général, c’est un gros maxi. Il y a beaucoup de filles qui tirent déjà la tronche quand on leur parle de 20km. Alors 140km… J’aime beaucoup d’ailleurs ton « quelques kilomètres trop loin » : jolie façon de minimiser les choses et de donner l’impression que je chipote.

    Fanny, si sur Meetic, je disais habiter à Orléans qui n’est qu’à 120km de Paris, crois-bien que j’aurais toutes les peines du monde à motiver une meetic-girl non désespérée à me rencontrer. La plupart des parisiennes cherchent à Paris même. Certaines étendent leurs recherches à la banlieue. Mais je doute qu’il y en ait beaucoup qui étendent leurs recherches à la « Champagne-Ardenne », à la région « Centre » ou encore à la « Basse Normandie ». Qui oserait leur reprocher d’être trop exigeantes ? Il ne faut pas être hypocrite et faire semblant de ne pas voir les choses.

    Que certains soient prêts à relever le défi, très bien. Mais qu’on cherche à me l’imposer à moi, voire qu’on me dise que pour ça je suis trop exigeant comme je l’ai souvent lu dans les commentaires, c’est assez effarant. Entre les belles paroles et les faits, il y a un écart que je ne chercherais pas à faire car je ne suis pas assez souple.

    Une histoire sérieuse, pour moi, ça ne rime pas avec « flirts un week-end sur deux pendant plusieurs années ». Pourquoi n’habiterait-elle pas à New-York, pendant qu’on y est ? Si l’Amour est plus fort que tout, il n’y a jamais de limites à rien. Des limites, il faut savoir s’en mettre, sous peine de courir après des histoires déprimantes (combien de fois voyons-nous des femmes dépressives qui cumulent des relations avec des mecs violents ou qui ne les respectent pas ? Combien de fois ont-elles des relations secrètes avec des hommes mariés en rêvant naïvement qu’il va les quitter pour elles ? N’est-ce pas souvent parce qu’elles refusent de voir en face les limites des relations dans lesquelles elles pourraient s’épanouir ?). Il y a des limites comme celle de la distance qui sont réfléchies et légitimes. Ce n’est pas comme si je ne voulais sortir qu’avec des blondes, auquel cas on pourrait effectivement me dire que je suis exigeant. Mais si on collait le mot exigeance au moindre de nos choix, il perdrait son sens !

    Donc non, Fanny, je ne coche pas des cases comme un robot. Je sais juste ce que je veux et ça n’a rien d’exceptionnel : ce que je veux, c’est ce que veulent la plupart des gens. Peut-être choisis-tu de ne jamais te poser aucune question sur tes choix amoureux, c’est ton droit et ça te donne le sentiment faux que c’est magique et que ça ne s’explique pas. Mais ça ne fait pas de toi quelqu’un qui détient la vérité ni de moi quelqu’un d’hermétique.

    Donc oui, je me laisse « surprendre », je garde de l’ouverture et si tu as lu mes derniers posts avec un peu d’attention, tu as dû remarquer que ce n’est jamais moi qui ai tiré un trait définitif sur l’autre.

  20. Bonjour Anadema

    Merci d’avoir pris le temps de répondre si longuement à une « Mademoiselle je sais tout » qui en plus ne prend pas le temps de lire tous les commentaires ;-). J’en ai lu pas mal pourtant, mais il y en a trop pour que je les passe tous en revue quand je viens faire un tour pour voir où en est ta quête…

    Sur les relations à distance, rien à dire, c’est vrai qu’on supporte ce mode de vie ou pas, et j’ai lu ton opinion là-dessus. Je trouve juste un peu dommage que ce soit un critère éliminatoire quand une fille a l’air presque parfaite par ailleurs, parce que rien n’interdit à l’un ou l’autre de déménager si la relation s’avère sérieuse. A ce propos, oui j’avoue que j’ai minimisé la distance qui te séparait de la « charmante enseignante » avec une certaine mauvaise foi pour mieux illustrer ce que je voulais dire ;-).

    Pour répondre à la fin de ton message, je ne crois pas détenir la vérité et j’ai essayé de ne pas présenter les choses comme ça, visiblement ce n’est pas très réussi… Je te disais juste ce que je ressentais à la lecture de tes derniers textes, comme ça sans a priori ni intention précise. Je ne détiens qu’une vérité, la mienne, qui est que l’on peut être follement amoureux depuis des années de quelqu’un qui ne remplirait pas un quart des critères qui semblaient au départ indispensables. Mais je ne nie pas pour autant que rencontrer quelqu’un qui corresponde à la plupart de tes attentes rende la communication et les échanges plus faciles, sans parler du quotidien à deux… Simplement, plus on a d’idées préconçues, plus il est difficile de trouver la personne qui y correspond exactement et il me semble donc important de se laisser une certaine latitude, de rester ouvert. Tu dis que c’est le cas, alors tant mieux et bonne chance pour la suite.

  21. Cette fille a vraiment l’air de sortir de l’ordinaire. Bien que je n’ai pas vu de photo, j’avoue que si j’avais la chance d’avoir ce genre de contact sur meetic je pourrais facilement me laisser convaincre de faire plusieurs centaines de kilomètres pour voir… et pourtant je suis très réservé aussi habituellement sur les relations à distance. Mais c’est tellement rare de tomber sur qqun de si interessant sur meetic!

  22. j’ai découvert ton site il y a peu de temps et je lis petit à petit les histoires manquantes grace à tes liens fort bien placés d’ailleurs…
    certes apres avoir lu plusieurs articles et les commentaires allant avec j’avoue que parfois tu donnes l’impression d’etre froid et calculateur dans ta recherche meeticienne… je rejoins un peu le point de vue de Fanny cependant pour etre passée jusqu’il y a peu sur meetic je te comprends…
    il est vrai qu’il y a des périodes où tout s’enchaine mais pas comme on veut… en gros tout « foire » quelque soit la maniere que l’on a de s’y prendre…
    et j’avoue que la lassitude le dépit et les desillusions s’installent… et garder la tete froide et un certain recul face à cet état de chose est on ne peut plus difficile!
    alors certes j’avoue que le comportement de ton enseignante qui te bloque et arrete de te donner des nouvelles alors que tu avais été on ne peut plus clair et direct avec elle, je conçois que tu le réprouves…
    cependant je trouve à sa décharge et ce n’est pas de la solidarité féminine pure qu’il est tres courageux de sa part de venir s’expliquer par mail surtout en sachant que ça finirait sur ton blog…mais il me semble avoir lu un commentaire d’elle dans le sujet la juive athée où elle te reproche le fait qu’on puisse la reconnaitre… et là je m’insurge! elle savait en t’ecrivant ce mail que tu allais le publier d’ailleurs elle le dit! ça ne la genait pas à ce moment là de relancer le débat la concernant (envie d’une petite minute de gloire?) mais quand elle voit que les commentaires ne sont pas tous en sa faveur et que des amis à elle la reconnaissent alors qu’elle n’a plus le si beau role que tu dépeignais d’elle au début elle se rétracte… c’est là que c’est décevant…
    Meme si je comprends que tu sois desabusé et déçu par les nanas de meetic Anadema essaie de rester « open » pour ne pas passer à coté de la « bonne »… et en ce qui concerne C. j’espere pour elle que tout va marcher avec sa rencontre reelle et qu’elle n’aura plus à aller sur meetic pour laisser les hommes sur leur faim…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.