Souvent femme varie (2)

Trois jours après mes petits échanges avec Annie, je la recroise sur MSN. Comme j’ai entre-temps réussi à lui photoshopôter sa petite culotte, je me réjouis de voir sa réaction. C’est le début du mois d’août et nous nous apprêtons chacun à partir en vacances :

 

 

La dernière fois, elle m’avait envoyé une photo d’elle en sous-vêtements pour une raison un peu obscure compte tenu de ses intentions avec moi. Certes, ce n’est pas moi qui me plaindrai de ce genre de choses. Comme elle m’avait fait remarquer qu’à défaut d’avoir su rétablir les couleurs qu’elle avait inversées, je ne pouvais pas enlever sa petite culotte, je m’étais bien gardé de lui dire que je relevais le défi et que je voulais tenter d’en réaliser un montage « toute nue ». Mission accomplie non sans difficulté, on n’imagine pas comme il est difficile de trouver sur Internet des images de filles nues de face qui n’écartent pas les jambes… Avant qu’elle se déconnecte, je lui envoie donc le résultat en jouant la victime qui, obsédée par sa photo, n’a pu s’empêcher de la trafiquer !

Malheureusement, à ma grande surprise (et mon grand désarroi), cela ne l’amuse pas du tout. « t’as que ça à faire??! » qu’elle me lance. Aïe… Je ne croyais vraiment pas la vexer avec une chose pareille et il ne me semblait pas qu’elle pouvait être spécialement coincée à ce niveau-là. Du coup, je me sens un peu ridicule, comme quelqu’un qui a passé du temps à préparer une plaisanterie qui tombe à l’eau.

 

 

Si elle est vexée par le caractère licencieux de mon image, je suis vexé, moi, par le peu de mérite qu’elle lui a accordée. On n’imaginerait pas un garçon n’ayant aucune estime pour une fille et ne pensant qu’à son cul passer une heure ou deux à lui préparer un montage photo, quel qu’il soit.

Mais je suis bien obligé aussi de reconnaître que ses doutes existentiels du moment, que je soupçonne ma rupture d’avoir accentués, puissent difficilement s’accorder avec de l’humour léger de ce genre. Je n’avais pas l’impression de ne parler que de sexe avec elle (et je suis sûr d’ailleurs que ce n’est pas le cas) mais si c’est l’impression que cela lui laisse au final, le mal est le même. Et si elle n’apprécie pas la tournure sexuelle que j’aime parfois donner à nos échanges, il faut que je fasse attention à rester plus sage. Nous ne sommes plus « ensemble » et tout le monde n’apprécie pas qu’une dimension sexuelle s’insinue dans des échanges « hors relation ». Tout de même, ce n’est moi qui lui ai demandé une photo d’elle en petite culotte dans son lit et il faut qu’elle adapte un peu mieux les signaux et les encouragements qu’elle envoie aux autres.

Bien décidé à éviter désormais tout sous-entendu coquin, je tâche de me rattraper pour lui montrer que non je n’ai pas envie de ne parler que de sexe avec elle. Nous discutons une bonne demi-heure sur la possibilité qu’elle se réoriente professionnellement. Elle se montre très inquiète, me dit que tout le monde a une vocation sauf elle, qu’elle se sent « en bas de l’échelle » et que ça se ressent dans toute sa vie… J’essaie de la rassurer en relativisant, en lui montrant qu’elle est jeune et que sa vie professionnelle n’en est encore qu’à ses balbutiements. Qu’en dessous 25 ans, on trouve beaucoup d’aides à la formation. Je lui démontre qu’elle est loin d’être la seule à se sentir ainsi perdue et qu’elle n’a pas à se sentir stupide pour ça. C’est lorsque l’on se sent isolé et anormal que l’on peut croire sa situation sans issue. Je lui trouve le résultat d’une enquête sérieuse sur la question et qui révèle que près d’un français sur trois est insatisfait de son emploi.

 

 

C’est elle maintenant qui insiste pour que je lui parle de cochonneries et qui boude si je ne le fais pas ? Il faudrait quand même qu’elle sache ce qu’elle veut, ah là là !

 

 

Nous nous sommes quittés sur ces jolies notes avant de partir en vacances chacun de notre côté et de nous oublier un peu. Je n’ai pas voulu chercher à entretenir quoi que ce soit, cela m’aurait paru un peu déplacé et un peu vain.

Et vous, lecteurs et lectrices, quel rapport entretenez-vous avec vos « exs » en général ? Gardez-vous dans vos échanges des sous-entendus sexuels, même si vous ne couchez plus ensemble, et même lorsque vous êtes partis dans une autre relation ? Ou tenez-vous à ranger au placard toute allusion coquine ?

14 réponses sur “Souvent femme varie (2)”

  1. J’ai surtout l’impression que la dernière fois, elle t’a envoyé cette photo juste comme ça, pour partir un peu à la pêche et savoir si elle te faisait encore de l’effet.
    Et puis je suis un peu de son avis, tu parles quand même pas mal de sexe avec elle. Bon il faut reconnaître que ce n’est pas son truc je pense.

    J’ai connu quelques rares filles comme ça, qui ne voulaient pas en parler en dehors de l’acte, pour résumer : le sexe, c’est bien pendant et c’est tout.
    Et c’est assez difficile de comprendre ce décalage qu’il peut y avoir entre « pendant » et « en dehors ».

    Par contre je trouve que votre jeu d’excitation n’est pas très « sain » et surtout, inutile.
    Je sens que tu cherches surtout à provoquer en elle un manque, une frustration et que tu essaies de l’attirer dans ton lit. Et c’est ce stratagème que je n’apprécie pas trop. Je dis ça car c’est la nature même de votre relation qui me fait penser que c’est « mal » et inutile, dans le sens où c’est une ex et que ca n’a pas marché donc ca ne sert à rien de vouloir y retourner.

  2. Concernant Photoshop, il est normal qu’une personne qui ne l’a jamais utilisé (ou si peu) ne se rende pas compte de la difficulté de certaines retouches et du temps que l’on y passe.

    Maintenant à propos d’Annie, tu n’es pas le dernier à parler de sexe avec elle (et de tes envies d’elle), normal sans doute que ça lui donne un peu d’espoir et qu’elle en soit destabilisée.

  3. Je suis d’accord avec Annie! Tu parles bcp de sexe au cours de vos échanges. Je pense qu’elle a essayé de tout faire pour te séduire et te plaire. Et elle a été déçue quand tu lui as envoyé la photo trafiquée car ce n’était pas ce qu’elle attendait de toi.
    Je crois que la rupture a exacerbé son désir de formation professionnelle. Tu lui as renvoyé une image d’elle assez destabilisante. Annie semble vulnérable car elle a des sentiments pour toi.
    Quant aux Ex, je conserve des relations amicales avec eux, que ce soit des amours d’adolescence, ou des ex plus récents voir des aventures. Mais j’avoue que ce n’est pas toujours très sain et évident. C’est une relation « d’amitié tendre » assez spéciale parce que l’on a déjà partagé une intimité ensemble.
    Dès que l’un est confronté à une rupture ou à une cassure importante dans sa vie, il a tendance à se raccrocher à un Ex.
    Parce que finalement, les Ex sont une espèce de repère dans la vie et la mémoire d’un passé révolu.
    Pour que la relation avec les Ex fonctionne, j’essaie de ne pas parler de sexe avec eux ! On évite le sujet. C’est préférable. Je pense que la mémoire des corps existe et c’est pourquoi il ne faut pas tenter le diable !
    Enfin, mes Ex par rapport à une nvelle relation ne me posent pas de pb. Je reste discrète sur le sujet car mon passé m’appartient.

  4. Pour ajouter un petit complément à cet article, c’est vrai que j’ai pu avoir eu tendance à parler pas mal de sexe avec Annie, et après réflexion, je crois qu’elle n’a effectivement pas complètement tort quand elle me fait remarquer que cela lui fait sentir que je ne la trouve pas intéressante. Parce qu’après quelques semaines passées ensemble, j’avais intégré le fait que je ne pouvais pas parler avec elle de beaucoup de choses, généralement parce que ça ne l’intéressait pas plus que ça, parce qu’elle n’y avait jamais réfléchi, ou que la conversation était trop superficielle pour moi. Du coup, mes envies de sujets de discussion avec elle se réduisaient globalement aux histoires sentimentales, aux histoires de la vie de tous les jours et au sexe.

     
    @ LeMéchantMax : Oui, tu as raison, il y a parfois ce décalage que tu décris avec certaines personnes (en particulier des filles, sûrement). Et c’est sûrement ça qui participe à gêner Annie un peu. C’est vrai que c’est quelque chose que je ne pense pas forcément à prendre en compte.

    Par contre, il faudrait quand même que tu te mettes d’accord avec toi-même : est-ce que c’est Annie qui cherche, je cite, à « savoir si elle [me] faisait encore de l’effet » ou est-ce que c’est moi qui cherche « à provoquer en elle un manque, une frustration » ?!

    En ce qui me concerne, il n’y a ni stratagème ni utilitarisme. Je vis les choses dans l’instant, avec beaucoup de spontanéité. Tu as pu voir dans ces échanges la progressivité de tout ça. Comment peux-tu dire que je cherche à la mettre dans mon lit ? Il faudrait quand même être con pour croire attirer une fille dans son lit en l’allumant la veille de partir en vacances, pour que tout ça retombe et que ça ne serve à rien !

     
    @ z… : Je ne m’attendais pas à ce qu’elle soit une pro de Photoshop. Mais je n’ai jamais fait de guitare, et pour autant je ne m’imagine pas que composer un morceau se fait en trente secondes et est à la portée du premier venu.

     
    @ An’ : Ah oui, cela simplifie beaucoup de choses, en effet ! 🙂

     
    @ Oxane : Bon, il faut aussi prendre en compte que je n’ai sélectionné que les extraits de tchats un peu « sexe » parce que c’est le sujet, ce qui accentue un peu les impressions. Mais je suis d’accord avec toi.

    Oui, les relations avec les exs sont toujours un peu spéciales et tu as sûrement raison d’éviter certains sujets, merci pour ton point de vue sur la question.

     
    @ An’ : Mais oui, elle est adorable, Annie !

  5. Mouai mouai.

    OK tu lui parles de sexe en même temps si c’est là-dessus que vous vous entendiez bien pourquoi pas.

    Ensuite je la trouve assez culotté dans la mesure où c’est quand même elle qui t’a titillié avec sa photo, elle n’était pas obligée de l’envoyer si elle ne voulait pas que ça tourne aux propos tendancieux.

    « Anadema je te préviens je t’envoie une photo de moi nue mais si tu pouvais éviter de parler de cul parce que ça me gêne »…

    Et elle n’a certainement pas fait ça innocemment, c’est qu’elle attendait quelque chose obligatoirement.

    En général avec mes exs, on remettait le couvert parfois. Il ne faut pas me faire croire qu’on peut devenir amis enfin de mon point de vue ce n’est pas possible.
    Il y a eu une attirance physique un jour, il y a eu des moments d’intimité et du jour au lendemain il faudrait se taper dans le dos en ayant l’air de rien, dur dur.

  6. @ Anadema

    « Par contre, il faudrait quand même que tu te mettes d’accord avec toi-même : est-ce que c’est Annie qui cherche, je cite, à « savoir si elle [me] faisait encore de l’effet » ou est-ce que c’est moi qui cherche « à provoquer en elle un manque, une frustration » ?! »
    L’un n’est pas incompatible avec l’autre.
    D’une part je pense qu’Annie ne savait pas trop où elle en était et ne savait pas trop comment réagir, donc un coup elle « t’allume » de l’autre elle fait la prude.
    D’autre part, tu lui parles très (trop ?) souvent de sexe avec l’idée que si elle venait dans ton lit ben tu dirais pas non (ne me fais pas croire le contraire hein 😉 ).
    Vous êtes donc tous les 2 coupables ! 😉

    « En ce qui me concerne, il n’y a ni stratagème ni utilitarisme. Je vis les choses dans l’instant, avec beaucoup de spontanéité. Tu as pu voir dans ces échanges la progressivité de tout ça. Comment peux-tu dire que je cherche à la mettre dans mon lit ? Il faudrait quand même être con pour croire attirer une fille dans son lit en l’allumant la veille de partir en vacances, pour que tout ça retombe et que ça ne serve à rien ! »
    Je serais donc con ? 🙂
    Plus sérieusement, je ne te fais pas passer pour un manipulateur mais on sait tous les 2 que derrière ces allusions tu ne serais pas contre re-coucher avec Annie dans un instant de « spontanéité » 😉
    Pour moi de toute façon il ne faut pas garder de contact avec une ex, ça attire bien trop de problèmes.

  7. @ sandrine : Je suis de ton avis : les exs – et toute personne avec laquelle on a couché, a priori – gardent un statut particulier. Ce ne sont pas des amis, ils sont autre chose. Annie a été un peu gonflée, c’est vrai. Avant qu’elle ne m’envoie sa photo, je voulais justement éviter de faire des allusions sexuelles sur nous.

     
    @ An’ : Bien vu !!! 😀

     
    @ Sugar Plum Fairy : Héhé ! Parce que tu crois que j’ai une aussi bonne mémoire ?!

     
    @ LeMéchantMax : « Je serais donc con ? »
    -> Mais non, il s’agissait que ce soit moi qui le soit, con, dans l’histoire.

    « si elle venait dans ton lit ben tu dirais pas non (ne me fais pas croire le contraire hein »
    -> Mais je n’ai jamais dit le contraire !! C’est elle qui ne veut pas de ce genre de relation, pas moi. Je l’ai répété quinze fois !!

    Aïe aïe aïe, il t’en faut du sous-titre, hein !

     
    @ Sugar Plum Fairy : Arrête, je vais finir par croire que c’est toi que tu veux que je touche !

  8. Je ne sais pas comment tu en arrives à une telle conclusion mais si ça peut te faire plaisir… je lirais un bon bouquin pendant ce temps-là…
    -_-‘

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.