Urgence : Faire monter la température

Qu’est-ce qui me relie à ELEA sinon quelques photos, quelques discussions, quelques mails partagés ? C’est tout de même bien peu de choses et nous restons, quelque part, des étrangers l’un pour l’autre, des icônes sans lien avec la réalité. Ma semaine de vacances est donc très mal tombée puisqu’elle a laissé « refroidir » l’enthousiasme du départ. Je l’ai bien senti à mon retour : pas de mail d’elle à mon arrivée, pas de Chat mardi, des Chats un peu pudiques mercredi… et pas de Chat hier ! Moi-même, mon désir est un peu tombé, nous avons un peu perdu le fil de notre relation.

Pour faire monter la température d’un cran, donc, et ajouter un peu de surprise et de fantaisie dans toute cette histoire, je lui ai envoyé ce midi un petit montage photo de moi… un peu spécial. Aaaah, il faut bien s’amuser ! J’ai eu le droit à une réponse éloquente dans la demi heure :

Voilà l’occasion de faire un grand pas en avant et de rentrer dans le fond du sujet :
l’avenir de notre relation.

Allégorie du rapport sexuel

Ecrire m’épuise. Chaque fois que j’écris un mail, je m’investis tellement dedans que j’en ressors livide. Heureux et soulagé mais livide quand-même.

J’essaie généralement de me mettre dans certaines conditions, choisissant un type de musique, instaurant une ambiance spéciale afin de pouvoir être de tout cœur et de tout corps avec mon texte et réussir, l’espace d’un moment, à ne plus faire qu’un avec ma correspondante. Et puis, plus elle me plaît, plus elle arrive à faire sortir de moi d’innombrables flots de paroles.

Alors, je donne tout, le meilleur de moi, pour obtenir la crème de mon inspiration. Je m’applique sans limite et j’en ressors chaque fois épuisé et vidé. Au moins jusqu’au lendemain.

Se remettre dans le bain !

Quand on revient de vacances, même après une simple semaine, l’esprit est encore un peu ailleurs… 😯

Et loin des yeux, loin du coeur… Elea se souvient-elle encore de moi ?! lol 😉
Je n’ai pas eu le droit à un grand et bel email de sa part mais elle m’a tout de même envoyé une photo. Hier soir, elle n’était pas en ligne : donc pas de Chat. Tout est un petit peu à reconstruire : forcément, le début de complicité est un peu retombé pendant cette semaine de silence radio.

Mais elle est venue me faire un petit coucou par Chat ce matin, depuis son travail. Une petite discussion qui devrait se poursuivre ce soir. Je vais attendre un retour à la chaleur des échanges avant de lui proposer de nous rencontrer. Elle s’est également désinscrite de Meetic parce que c’est « un trop dur investissement », me dit-elle. Dois-je y voir un petit signe pour m’encourager ? En tout cas, tant mieux : ce n’est pas une dévoreuse d’hommes !

Schéma de la recherche virtuelle

**BIP** **BIP** **REPONDEUR**
Je pars en vacances 1 semaine et reviendrai le lundi 16 au plus tard !

Quoi que l’on en dise, quand on est inscrit sur un site comme Meetic et que l’on a accès à des milliers de profils différents, il est difficile, même avec la meilleure volonté du monde, de ne pas se comporter comme dans un supermarché en devenant presque exigeant et pointilleux quant aux qualités requises chez notre partenaire potentiel, le réduisant finalement à l’état de produit.

Voici donc un petit schéma qui résume bien le déroulement type d’une recherche face à des centaines de milliers de choix offerts : Qu’est-ce qui va faire que je vais contacter une personne en particulier ? Sur Meetic, après avoir lancé une sélection automatique en fonction de critères ou une recherche de membres disponibles pour le Chat, on obtient une liste de personnes avec ce petit résumé : photo miniature, age et ville. Si ce résumé capte notre attention, on pourra tenter de consulter sa fiche pour en savoir plus.

Les sites de rencontres, par opposition au réèl, enlèvent une bonne part à l’intuition, au feeling, réduisant les individus à une suite de paramètres qui se substituent à leurs qualités humaines.

La suite avec ELEA

Parce qu’un Mail laisse plus de temps pour approfondir certains thèmes et soigner son style qu’une session de Chat, j’ai écrit hier après-midi à ELEA un texte lui décrivant quelques grandes lignes de ma vie. Message auquel elle a répondu illico, à mon grand plaisir. Du coup, notre échange sur le Chat le soir même n’en a été que plus savoureux et l’embryon de complicité né entre nous s’est trouvé renforcé. La discussion s’est déroulée de façon toujours un peu plus coulante et je n’ai pas senti le besoin de lui parler d’une quelconque rencontre future. Ca peut encore attendre. Combien de temps, je ne sais pas.

Voici nos deux échanges d’hier par Mail :

Je lui ai écrit un nouvel email aujourd’hui en fin d’après-midi et j’espère grandement la retrouver demain sur le Chat.

Au vu de la tournure de nos échanges, de ce sommet atteint avec elle depuis le début de mon périple au sein des sites de rencontres, il devient clair pour moi que je n’en sortirai pas indemne en cas de conclusion malheureuse.

Savoir quoi faire et quand…

Savoir quoi faire et quand avec ELEA : Voilà tout mon problème.

Quantités de détails sont là pour me prouver que je ne la laisse pas indifférent, par exemple :
– Parce que nous parlons ensemble tous les jours (et plusieurs fois par jour) par Chat.
– Parce que ça n’est pas forcément moi qui la joint en premier.
– Parce qu’elle m’a donné son mail et l’adresse de son site perso spontanément.
– Parce qu’elle m’envoit des photos d’elle.
– Parce qu’elle me demande des photos de moi.
– Parce qu’elle me parle d’elle alors qu’elle n’aime pas ça.
– Parce qu’elle apprécie ce que je lui ai montré de moi.
– Parce que certains de ses messages témoignent de son désir de me parler :

Alors je ne sais pas si je dois ou non, déjà (mais je ne sais pas s’il faut parler de « déjà » ou de « enfin ») lui proposer de la rencontrer dans la réalité. Dans nos discussions, bien que fréquentes et appréciées, nous n’abordons jamais ce qui nous relit : L’idylle potentielle. Nous restons assez très lointains sur ce que nous attendons l’un de l’autre. Mais j’ai le sentiment que notre rencontre a atteint aujourd’hui un pic sur internet et doit trouver un nouveau terrain d’évolution dans la rencontre réèlle.

Accessoirement, je me dis aussi que, parce qu’elle est plus agée que moi, elle recherche peut-être quelqu’un de plus vieux qu’elle. Ne serait-ce que parce que son horloge biologique tourne et qu’avoir des enfants commence certainement à quitter, dans son idée, le long terme pour rejoindre le moyen terme. Pour moi, imaginer avoir des enfants c’est comme évoquer ma propre mort : « c’est dans longtemps ». Pourquoi je me pose toutes ces questions inutiles ? Je n’en sais vraiment rien. 😐

En essayant de prendre du recul, tout transpire l’évidence : je n’ai par exemple encore jamais rencontré de garçons sur internet avec qui je tienne une correspondance aussi fréquente et assidue ! Et encore moins depuis un site de rencontres amoureuses… La part de séduction que j’aperçois entre ELEA et moi est donc bien réelle.

Alors, je pense que je vais lui parler ce soir de nous rencontrer – après ma semaine prochaine de vacances – ce qui me donnera l’occasion de voir sa réaction tout en lui laissant la sécurité du temps au cas où l’idée viendrait à lui déplaire. 😕

Je sais qu’il faut parfois arrêter de réfléchir pour passer à l’action. Mais je ne veux pas non plus faire comme monsieur Bush et devenir un symbole d’imbécillité.

Premiers échanges avec ELEA

Soucieux de profiter de mon inscription à Meetic, j’ai contacté en direct via le Chat plusieurs filles qui étaient connectées et dont la fiche ne me laissait pas indifférent. Le jugement se faisant forcément en priorité sur les photos puis sur les paramètres et descriptions, mon choix s’est fatalement porté sur des filles sans-doute archi sollicitées. Je ne me suis donc pas étonné qu’elles n’aient même pas daigné me répondre ! Sauf une, ELEA, qui a eu la patience de me parler, ce qui a permis à la conversation de s’engager ! Voici comment s’est déroulé ce premier Chat :

Du coup, depuis samedi, nous nous contactons tous les jours : 9 sessions de Chat en tout (dont 3 heures hier soir) et plusieurs (petits) mails. Elle m’a envoyé quelques nouvelles photos, je lui ai fait pour ma part un petit montage photo rigolo pour la provoquer.

Nous nous entendons plutôt très bien mais nous n’avons pas encore abordé le sujet du « pourquoi on se parle comme ça ». Je ne peux absolument pas dire vers quoi cette relation se dirige… simple moment d’échange sur le net, future amitié ou plus… ? Elle cherche peut-être quelqu’un de plus vieux qu’elle, impossible à savoir. Mais comme nos contacts vont crescendo, je devrais assez vite être fixé.

Je donne ma langue au Chat !

S’il y a bien un moyen de communication virtuel dans lequel je ne m’étais pas lancé jusqu’à maintenant, c’est bien le Chat ! Ici, pas de fioritures, c’est du direct : on voit tout de suite ce qu’on a (ou pas) à se dire ! 😯

Et, ma foi, en comparé de Caramail, le Chat de Meetic présente de forts avantages : Les gens (je devrais dire : les filles, puiqu’en tant qu’abonné garçon hétérosexuel, je ne peux communiquer qu’avec des filles hétérosexuelles et vice versa !) sont plus avides de communication. Quand on rencontre sur Caramail des chatteurs anesthésiés qui semblent venir perdre des heures pour passer le temps (vivement la retraite !), les chatteuses de Meetic semblent au contraire plus vives et plus motivées. Peut-être à cause de cette séduction implicite qui est inhérente à un site autoproclamé de rencontres amoureuses. Nous sommes tous des amant(e)s potentiel(le)s, nous avons donc à nous courtiser ou à nous repousser : dans tous les cas, l’action est nécessaire.

Depuis mon abonnement (sujet à polémique 😉 ) à Meetic, j’ai accès à tout, n’importe quand et sans limite. Je peux enfin lire et envoyer des mails sans devoir les payer à l’unité, ce qui m’était fort pénible. Je peux consulter autant de fiches et d’albums photos que je veux et je peux enfin… chatter ! J’ai découvert du coup le second visage de Meetic : après les courriers électroniques, voici la discussion on-line. Un bouton permet de voir quels sont les membres connectés, il suffit ensuite (de tenter) d’engager la conversation avec qui on pense partager des affinités.

La première personne avec qui j’ai parlé sur le Chat de Meetic est, comme je vous le disais dans mon Post précédent, à l’origine de mon abonnement. Ooooh, non pas qu’elle soit exceptionnelle ni qu’elle me plaise particulièrement… En plus, elle habite loin de chez moi ! Mais j’en ai eu plus qu’assez de ne pas avoir accès à tout et mon désir de lui répondre a été trop fort. Sitôt mon paiement enregistré, j’ai pu reprendre dans la minute la session Chat en cours. Je vais l’appeler TROA (au cas où je serai amené à reparler d’elle !). Nous en sommes aujourd’hui à 3 sessions Chat.

Une autre fille (profil plus en rapport avec mes goûts, mais pas de photos : Grrrrr !) m’a aussi contacté. Je l’appellerai META. Un petit détail qui m’a frappé chez elle, c’est sa tendance à me ménager à l’excès, à être très prudente. Je ne sais pas pourquoi, je fais pourtant tout pour la mettre à l’aise. Est-ce parce que je suis nettement plus vieux qu’elle et qu’elle a tendance à être intimidée ? Les dialogues du Chat étant par essence plus spontanés et moins travaillés, je vais vous épargner le bloc de texte questions/réponses. Mais voici quelques extraits choisis :

De mon coté, j’ai aussi tenté de contacter par Chat des filles qui me plaisaient. J’ai dû essayer sur les quelques premiers jours environ 4 ou 5 fois : une seule m’a répondu. Les autres sont restées sourdes. Je ne les en blâmerai pas, vu le nombre de chatteurs qui doivent leur sauter littéralement dessus. Ma fiche ou ma photo les ont sans doute laissé indifférentes. En revanche, celle qui m’a répondu – on va l’appeler ELEA (mon dieu, encore un pseudo pour mon blog !!) – semble s’intéresser à moi. Ou du moins, elle apprécie de discuter avec moi puisque nous en sommes aujourd’hui au bout de 6 jours à 7 sessions de Chat et plusieurs mails (courts) échangés, dont des photos. Notre rencontre virtuelle va pour le moment crescendo, l’intensité des échanges a tendance à augmenter rapidement. Evidemment, impossible de savoir jusqu’où ça va aller… Comme un château de cartes, un petit coup de vent peut tout faire s’écrouler en *POF* 3 secondes… ! Mais tout ceci une toute autre histoire dont je vous parlerai demain. 😉

Et les autres ?
– J’ai contacté une fille (ASTA) sur Love@Lycos il y a une dizaine de jours mais je n’ai toujours pas de réponse.
– J’attends toujours avec impatience le retour de LENA (la fille qui a « du chien ») qui est toujours volatilisée ! 😥
– SUN et moi nous sommes échangés quelques mails la semaine dernière. Elle m’a même envoyé 2 photos d’elle ! C’est à moi de lui répondre et je suis très en retard !
– Et BB ?! Et bien, toujours pas de réponse à ce jour à mon invitation à la rencontre ! A mon avis, je n’en entendrai plus jamais parler ! Pas bien grave… mais tout de même !

Meetic, quand tu nous tiens…

J’étais connecté à Meetic… lorsque POF, je reçois une invitation à chatter ! Sans abonnement ni réserve de crédits, sur Meetic, vous ne pouvez que regarder désespérément la personne de l’autre sexe tenter de rentrer en contact avec vous : Vous voyez son « salut » poli et sa phrase d’accroche mais vous êtes dans l’impossibilité de lui répondre. Et bien sûr, vous vous dîtes : « mon dieu, c’est elle qui est venu me voir et elle est en train d’attendre ma réponse ! Au secours, où est mon portefeuille ? Vite, ma carte bleue !! Où c’est qu’on rentre son numéro et sa date d’expiration ? Aaah là, ici ! Vite, vite, vite… elle va partir. » Mais avant que la raison ne revienne et que la tension ne retombe, il est déjà trop tard : vous avez dépensé 24.95 € et vous êtes abonné pour 1 mois.

Mon célibat aura finalement eu raison de ma carte bleue…

Une belette pour des blaireaux

En 6 jours, 280 garçons sont venus visiter sa page. 29 mails lui sont parvenus… Il s’agit bien sûr de mon appât féminin créé sur Meetic qui fonctionne parfaitement bien. Je vous parlais hier de ma stupéfaction face à la superficialité des mails qui lui sont parvenus. Moi qui m’attendais à de longues lettres d’amour ringardes récupérées dans de vieux bouquins, à des supplications laborieuses à la rencontre, à du machisme teinté de misogynie en action… Rien de tout ça ! On est au contraire, pour la forme, plus proche du SMS que de l’essai littéraire, pour le fond, plus proche de la méduse que de l’homme moderne.

Voici donc un recueil des messages qu’une fille peut recevoir quand elle est inscrite sur Meetic :

Voici maintenant une session de Chat à laquelle j’ai fini par répondre, tellement le mec me semblait pathétique et lourd. J’ai bien fait !